Archive pour la catégorie ‘Carnivore’

Jour 17 – Maître Jacques, un drôle de zèbre

La fin d'année et ses célébrations est la période où l'on voit fleurir dans nos magasins des viandes "festives". Au départ ce n'était que les traditionnels gibiers de nos contrées : cerf, sanglier, ... Mais au fil des ans on a vu débarquer timidement des nouveautés comme l'autruche puis le kangourou. Cette année, la marque Maître Jacques, "le boucher des belles occasions", créé la surprise avec une gamme bien fournie de gibiers exotiques. Au programme pas moins de neufs animaux, de quoi commencer un arche de Noé de la viande. Élan, renne, wapiti et bison, presque banals côtoient lama, kangourou, antilope, dromadaire et même zèbre.

La malédiction des étiquettes promo

Lire la suite de cet article »



Jour 6 – Brochettes chinoises

Insectes et fruits de mer à Pékin



Jour 5 – Jerky Day

Stock pour l'après 21 décembre

J(ust the product you need).E(xcellent value).R(etailer's dream).K(iss your cash flow problems goodbye).Y(our business will prosper)



Rien ne se perd

Quand un ami nous annonce qu'il a rapporté de Chine plusieurs sortes de pâtes, on ne s'attendait pas du tout à trouver des pattes dans le lot. Ô joie des homophones. En France les pattes de poulets sont souvent jetées, mais après tout les déchets des uns font le bonheur des autres, même s'ils sont répugnants, gluants et inutiles (les dechets, pas les gens, ... quoique ...). On en profite pour passer le bonjour aux brocanteurs et chineurs qui nous lisent.

Elle est où la poulette ?

Lire la suite de cet article »



Minke Donald

Le 15 août approche et avec lui les plages sont envahies et à l'inverse les villes désertées. Nous en profiterons donc cher lecteur au singulier pour parler d'un met controversé : la baleine. D’ailleurs vu qu'on est entre nous, j'en profite pour me mettre à l'aise et écrire cet article entièrement nu, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. L’Islande est un des rares pays à avoir ré-autorisé la chasse à la baleine, plus pour des raisons économiques que culturelles. De quoi crier au scandale.

Geysir-oté une bière dans ce restaurant

Mais objectivement, certaines personnes sont contre sans savoir vraiment pourquoi. Il faut dire que les baleines ont un capital affectif plus important que celui des blattes, et canalisent la sympathie des foules. Si je peux me faire l'avocat du diable (pas dans le sens que tu crois petit pervers...), l'interdiction de la chasse à la baleine a été décrétée à l'origine pour une période limitée afin d'étudier les cétacés. Le but était de recenser les populations, analyser l'influence de l'Homme sur leur développement et déterminer les espèces à risques. Après la fin du moratoire, l'interdiction ne fut pas levée pour les espèces non menacées, principalement sous la pression des États-Unis. Pour en revenir à l’Islande, elle rechasse depuis 2006 la baleine de Minke (ou petit rorqual), espèce non menacée d'après la liste rouge de Union internationale pour la conservation de la nature (catégorie LC, comme l'Humain, et donc bien moins menacée que le cabillaud de l'Atlantique que tout un chacun consomme) et uniquement dans ses propres eaux. De plus la chasse est très limitée du fait d'une faible demande et que les excursions de "Whale watching" organisées pour les touristes sont une manne économique importante.

Lire la suite de cet article »



Harðfiskur – Ýsubitar

Quand devant nos collègues ou amis nous utilisons les termes poisson, Islande et dégustation dans la même phrase, le silence se fait, les sourires se figent dans d'horribles rictus, pendant que le ciel s'assombrit à mesure que le glacial piterak se lève. Le requin faisandé en a traumatisé plus d'un et une simple association de mots fait craindre le pire. Un snack de poisson rapporté d'Islande, un nom aussi nordique qu'imprononçable : Harðfiskur, voilà qui semblait prometteur. L'absence du côté faisandé nous laissait ocependant envisager moins d'odeurs et d'horreurs, donc potentiellement moins de fun. Heureusement qu'une séance de dégustation calée à 10H du matin, quand les estomacs sont plus enclins aux croissants et pâtisseries, permet de contrebalancer un peu.

Le snack des Vikings

Lire la suite de cet article »



Mee !

L'Islande, le pays aux magnifiques paysages, aux journées quasi permanentes en été et aux pulls en laine très kitsch, possède une gastronomie traditionnelle aussi intéressante qu'imprononçable, dont beaucoup de produits à base de mouton, logique pour une île qui en possède deux fois plus que d'êtres humains :

  • Skyr, une sorte de yaourt/fromage blanc.
  • Hákarl, le très odorant requin faisandé qui a déjà croisé notre route et notre nez.
  • Blóðmör : une sorte de boudin noir au sang de mouton,
  • Súrsaðir hrútspungar, des testicules de mouton cuits dans leur jus et macérés dans le lait aigre.
  • Selshreifar, des nageoires de phoque.
  • Lundi, du macareux.
  • Lifrarpylsa, la saucisse de foie de mouton.
  • ...
  • et le meilleur pour la fin : Svið, une simple demi tête de mouton bouillie (sans cervelle), un plat qui me faisait de l'œil avant même d'avoir mis les pieds en Islande.

Black sheep

Lire la suite de cet article »



Eat my shorts #8

Juin est là et avec lui débute la période des week-ends au soleil, des départs en vacances et de la visite annuelle à votre grand tante Gertrude, bref l'époque des trajets. Cette huitième édition de Eat my shorts vous propose une sélection de snacks à grignoter sur les aires d'autoroutes ou dans le train : des chips, une escalope de poche et un petit assortiment d'insectes.

 

Big Katsu

 

Seul un peuple capable d'inventer les toilettes hi-tech, le plastique à bulle électronique et le pot à jappement pouvait imaginer une escalope panée de poche. Un morceau de bidoche entouré de chapelure et frit est appréciable dans des plats japonais comme le katsu curry et le katsu don, mais ne sied pas vraiment aux quatre heure et à nos poches. Est-ce que nous, en France, on se promène souvent avec un cordon bleu dans la poche pour les petits creux ?

L'escalope de potche

Lire la suite de cet article »



It Came From Beneath the Sea

Rien ne suscite mieux l'horreur et l'angoisse qu’un tentacule froid et gluant avec plus de ventouses qu'un plombier polonais. Ce n'est pas pour rien que tous les "meilleurs" films de monstres mettent à l'honneur des céphalopodes : Un cri dans l'océan, Mega Shark Vs Giant Octopus, La Fiancée du monstre, ...  Toujours d'horribles bestioles qu'on ne voudrait pas trouver dans son potage ou sous son lit. Pourtant, il existe encore des personnes assez inconscientes pour en manger, et pire, des sadiques pour nous en envoyer par la poste depuis le Japon.

La fin tragique de Paul le poulpe

Lire la suite de cet article »



Scorpio Noir Absolu

Nous avons déjà goûté pas mal d'insectes : vers, fourmis, scorpions, criquets, ... . Mais force est de constater que sans être des néophytes, on est vraiment loin d'avoir fait le tour. En effet il existe plus de 1400 variétés d'insectes comestibles. Nos estomacs n'ont pas fini de nous en vouloir. Qui plus est si on considère les 1001 façons de les préparer : grillés au four, bouillis, en brochette, dans de l'alcool, enrobés de chocolat, en gâteau, en soupe, dans une sucette, en sushi, frits, dans du fromage, ... les combinaisons sont quasi-infinies. Au programme aujourd'hui scorpion enrobé de chocolat, et la prochaine fois si on a le courage on vous parlera des infâmes vers à soie bouillis.

Mais que fait le GDI ?

Lire la suite de cet article »



Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité