It Came From Beneath the Sea

Rien ne suscite mieux l'horreur et l'angoisse qu’un tentacule froid et gluant avec plus de ventouses qu'un plombier polonais. Ce n'est pas pour rien que tous les "meilleurs" films de monstres mettent à l'honneur des céphalopodes : Un cri dans l'océan, Mega Shark Vs Giant Octopus, La Fiancée du monstre, ...  Toujours d'horribles bestioles qu'on ne voudrait pas trouver dans son potage ou sous son lit. Pourtant, il existe encore des personnes assez inconscientes pour en manger, et pire, des sadiques pour nous en envoyer par la poste depuis le Japon.

La fin tragique de Paul le poulpe

Un piège savamment orchestré, puisque tout a été fait pour qu'on ne découvre pas ce que contenaient les deux sachets reçus. La reconnaissance de caractères japonais de Google est étrangement inefficace, et le paquet est très sobre, trop sobre pour être honnête ; même pas décoré de petits calmars tout kawaï comme les nippons font si bien. Certes les paquets transparents laissent entrevoir le contenu, mais on peut innocemment y voir des fruits ou plantes séchés. Heureusement, à l'ouverture, l'odeur nous a averti, ça vient de la mer.

C'te bête là ça vous arrache les boulons de la coque d'un sous-marin.

D'un coté on a des têtes et nageoires de calmars, plutôt plates et sèches, de l'autre on trouve les tentacules, plus gluants et gras.  Les deux sentent sensiblement pareil, une odeur de "mer", mais les têtes desséchées ajoutent une petite couche de peinture et d'animalerie, ce qui n'est vraiment pas du meilleur effet, et tend à couper l’appétit.  Si ces morceaux de monstres marins ont l'air plus indiqués pour un plat cuisiné plutôt qu'en quatre heure ou avec des cornichons entre deux tranches de pains, il semble malheureusement que l'on ai affaire à des snacks. Les japonais nous étonneront toujours...

Ils se cachent et attrapent leurs victimes avec des tentacules crochues. Et après, ils te bouffent ? Non, ils te boivent.

Souvent les "viandes" séchées sont très marinées et en perdent presque leur goût initial, mais ici, le vrai goût de calmar est très présent. Les céphalopodophiles y trouveront leur compte, mais nous, nous ne sommes pas des grands fans. Même si les têtes ont l'énorme avantage de pouvoir être glissées sous une porte, elles ne sont pas pratiques à manger. Sec et caoutchouteux, une combinaison assez peu agréable, et il faut vraiment de bonnes dents pour en arracher des morceaux et les mâcher. On pourrait qualifier le goût de nature : du calmar, rien que du calmar, rien à voir avec les tentacules du jour qui sont bien plus préparés. Ils ont mariné dans une préparation à base de sauce soja, vu le goût salé et caractéristique. Résultat, un toucher gras et collant, comme si la surface était caramélisée, mais des chairs plus souples. Elles restent néanmoins assez dures à mâcher.

Une nouvelle ère vient de commencer : l'ère du tentacule !

Ces deux snacks ne sont vraiment pas des plus agréables à sentir, à manger ou à mâcher. On pourra se consoler en se disant que quand des pieuvres géantes radioactives et destructrices apparaîtront, elles attaqueront en premier le Japon pour se venger, et pendant ce temps, on ira se mettre à l’abri. Rira bien qui rira jaune.

Verdict :

Giraf

 ★☆☆☆☆ 

J'ai beau adorer la viande séchée version quatre pattes, la version huit pattes ne m'a vraiment pas plu. Vomitif à souhait pour qui déteste comme moi les produits marins, et désagréable à grignoter : trop sec, trop caoutchouteux, trop dur, ... Ces calmars ne méritent qu'un simple jambon.

Kephy

 ★☆☆☆☆ 

Il nous a fallu un moment pour se motiver à ouvrir ces paquets dont le contenu était bien suspect. Les têtes sentent mauvais et ont un goût d'algue wakame assez déplaisant. Les tentacules sont assez différentes : gluantes et d'un contact froid, leur consistance n'est pas franchement agréable, de même que le goût. Mis à part leur aspect qui peut laisser penser qu'il s'agit d'un fruit au premier abord, ces morceaux de calamar n'ont aucun argument en leur faveur et ne peuvent prétendre qu'à un jambon de porc.

PS : Trouvable au Japon dans les konbini Sunkus, 148¥ les 3 têtes séchées et 320¥ le paquet de tentacules.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

13 réponses à “It Came From Beneath the Sea”

  • yannick:

    Ma mere m’en fesait quand j’étais ptit’, enfait il faut le faire cuire avant de les mangés : Allumez la gaziniere, et passe les calamars sur la flamme, au bout de 1-2 min ( dans mes souvenirs)c’est pret! ( du moins pour la tête et les nageoirs, les tentacules j’en ai jamais mangé)

  • Gonk:

    Une p’tite tentacule au p’tit dej y a que ça de vrai :-p. Testé à Miyajima.

    • Quand je suis arrivé à Tokyo, j’ai vu des brochettes de tentacule. Entre le décalage horaire et l’heure du petit déj, je me suis abstenu. Je n’en ai jamais revu, un geste que je regretterais toute ma vie.

  • Axille:

     » Même si les têtes ont l’énorme avantage de pouvoir être glissées sous une porte (…) »

    Ahah vos phrases sont toujours aussi bonnes !

    Pour ma part, le calamar/poulpe ce n’est pas mon truc, les beignets en France je les évite. Quand je suis allée en Grèce, j’ai mangé une salade composée avec des mini poulpes (1 à 2cm) entiers dedans, après le premier j’ai laissé tomber l’affaire…

  • Julied:

    Oh purée moi j’adore ça ces bestioles là !

    Mais si vous avez mis un certain temps avant d’ouvrir, qu’en plus ça a dû supporter le voyage depuis le Japon et que ça sentait vraiment mauvais… Peut être que c’était périmé ou tourné ?!

  • j’ai l’immense honneur d’etre responsable de cette mauvaise blague… Mais diable ! Je ne pensais pas que ça serait si mauvais ! … Je vais de ce pas m’en acheter pour voir par moi même.

  • Objectivement ce n’est sûrement pas si mauvais que ça si on apprécie les créatures marines.
    Avec du calmar ça part forcement mal pour nous…
    Reste la texture caoutchouteuse/sec qui ne rend la mastication pas très agréable

  • Tarte:

    Pour les têtes et nageoirs, ils sont vendues grillé par des vendeurs de rue dans pas mal de pays d’asie ( en thaïlande il y en a partout).

  • aujourd’hui mon boss a ramené des tonnes de packets de pop-corn de cacahouettes, pas à la cacahouette hein, des vrais pop-cahouette ! J’ai bien aimé, même si au début, avant de comprendre ce que c’était, j’ai cru que c’était des croutons… ça vous intéresse que je vous envoie un échantillon ?

    • Tu es sûre ? Je ne savais pas qu’il était possible de faire des « popcorns » de cacahuète.
      Tu aurais une photo ?

      • je suis assez sûre de moi sur ce coup :)
        Je prendrai des photos demain. Une fois j’ai cherché pourquoi ce n’était pas possible de faire du pop corn de haricots secs… Je n’ai pas trouvé la réponse, mais j’ai appris que le « riz soufflé » était en fait une sorte de popcorn de riz…

Laisser un commentaire

Catégories
Publicité
Archives
  • 2014 (57)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)