Articles avec le tag ‘australie’

Wapharnaüm #30

Cet énorme et odorant bulbe est un ail éléphant (allium ampeloprasum var. ampeloprasu), une plante hors norme dont les gousses peuvent dépasser les 10cm de diamètre et les 500g. S'il n'est pas à proprement parlé un véritable ail, il fait par contre parti de la même famille et sa saveur en est proche. Sa tige peut, elle, atteindre 1m50 et se consommer comme un poireau, d'où son autre nom de poireau d'été. Trouvable chez Garlic Farm, 4£50 (environ 5€20) la tête.

Megarlic

Megarlic

 

Lire la suite de cet article »



La petite marmite

Pour le 300ième article, nous nous devions d'aborder un mets spécial. Notre choix s'est malheureusement tourné vers la Marmite, une ignominie culinaire anglaise (ok il en a tant d'autres) à base de levure de bière qui est à n'en pas douter une des causes de la guerre de 100 ans, même si la perfide Albion tente de masquer ceci en éditant Wikipedia. Comme dit notre proverbe, plus c'est mauvais plus c'est intéressant, nous avons donc aussi testé une version Gold ainsi que son équivalent australien, la Vegemite - après tout pourquoi emporter des choses essentielles pour s'installer dans une nouvelle colonie quand on peut emporter ce machin (oui Wikipedia mentionne une invention en 1923 soit bien après la colonisation de l'Australie, mais rappelez-vous de ce qui est écrit plus haut). En bonus, du Bovril, un pseudo-équivalent-mais-en-fait-non-c-est-différent anglais, version poulet. On était aussi à deux doigts d'ajouter à cette liste la Marmite XO, mais comme XO veut dire eXtremement Odieux, on a préféré passer notre chemin.

Bon, on va déjeuner à la Petite Marmite ?

- Bon on va déjeuner à la Petite Marmite ?
- Rah non je deteste la Petite Marmite.

Lire la suite de cet article »



Ça bosse chez Maître Jacques

L'année dernière nous nous étions enthousiasmé pour Maître Jacques, "le boucher des belles occasions", qui proposait une gamme de gibiers exotiques pour les fêtes. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut goûter des viandes telles que le lama, le wapiti, le dromadaire, l'antilope, le zèbre ou encore le kangourou. Seuls les deux derniers avaient fini dans nos assiettes (par ici pour le test), les autres courraient trop vite pour nous et étaient trop malins pour se laisser avoir par nos collets. Cette année Maître Jacques ajoute à sa gamme le crocodile, une viande avec laquelle j'ai une revanche personnelle à prendre. La dernière fois que ma route a croisé celle de ce prédateur, c'était à Cuba et en dépit de tous mes efforts je n'avais pas réussi à en goûter. Le seul restaurant de Varadero a en proposer à sa carte (le Guamairé, proposant steak de crocodile et crocodile épicé aux ananas) était fermé et ceux de la ferme des crocodiles de Guama étaient trop vivaces pour se laisser croquer. Malheureusement impossible de trouver ces pavés. Ce n'est pas encore cette fois-ci que je pourrai en goûter. En guise de consolation et pour ne pas rentrer bredouille de la chasse, voici le dromadaire qui nous avait échappé l'année dernière.

Le dromadaire a une bosse, comme Quasimodo

Le dromadaire a une bosse, comme Quasimodo

Lire la suite de cet article »



Jour 17 – Maître Jacques, un drôle de zèbre

La fin d'année et ses célébrations est la période où l'on voit fleurir dans nos magasins des viandes "festives". Au départ ce n'était que les traditionnels gibiers de nos contrées : cerf, sanglier, ... Mais au fil des ans on a vu débarquer timidement des nouveautés comme l'autruche puis le kangourou. Cette année, la marque Maître Jacques, "le boucher des belles occasions", créé la surprise avec une gamme bien fournie de gibiers exotiques. Au programme pas moins de neufs animaux, de quoi commencer un arche de Noé de la viande. Élan, renne, wapiti et bison, presque banals côtoient lama, kangourou, antilope, dromadaire et même zèbre.

La malédiction des étiquettes promo

Lire la suite de cet article »



Butch au pays des kangourous

Vous vous demandez sûrement la raison du récent article sur l'échelle de Scoville, qui n'était ni un test, ni même marrant (on a tous ses moments de faiblesse). Il est paru non sans arrières pensées, car à l'honneur aujourd'hui le deuxième piment le plus fort au monde : le Trinidad Scorpion Butch T (1 463 700 SHU), avec la sauce Scorpion Strike de l'australien Chilli Factory qui titre environ 800 000 SHU.

Si vous vous attendiez à ce que l'on parle du plus fort, rassurez vous, le test du Trinidad Scorpion Moruga (2 009 231 SHU) est déjà dans les tuyaux ; pour compenser un peu, un petit bonus en fin.

G'day Bruce !

Lire la suite de cet article »



Il faut sauver le soldat PK

Une fois n'est pas coutume, je me colle sur un article de chewing-gum, pour vous parler d'un chewing-gum authentique, pas un de ces nouveaux chewing-gums "branchés" pour jeunes hippies anarchistes. Inventé quand les hommes étaient virils et poilus et les femmes étaient ... aux fourneaux, ce chewing-gum a fait la guerre ! Et oui ma bonne dame. P.K, car tel est son nom, n'est plus vraiment un jeunot. Né en 1927 dans la compagnie américaine Wrigley's, son papa, William Wrigley Jr, lui donne alors le nom de P.K en l'honneur de son fils : Philip K. Wrigley. Peut-être étaient-ils tous les deux aussi mous et collants.

Aimant voyager, il visite ensuite l'Angleterre, mais aussi l'Australie et la Nouvelle-Zélande, où il devient le 2ième chewing-gum le plus consommé. Après cette jeunesse dorée , le jeune P.K part à la guerre (la deuxième). N'écoutant que son courage, il se fait ainsi enrôler pour faire partie des rations des miliaires américains. Quel patriote, c'est beau. Il disparaît tragiquement avant ses 50ans en 1975.  Les Australiens, jamais au courant des informations vu qu'ils sont loin et que personne ne leur parle, en ont malgré tout encore. Et ce plus de 35 ans après ! Le courrier doit leur être livré par tortue.

Qui est PK ?

Lire la suite de cet article »



Tim, Tam, Tom sont sur un bateau

Il y a quelques jours, Kephy m'a envoyé une image d'une boite de biscuits australiens, les TimTam, dont l'emballage indiquait que les gâteaux peuvent contenir des traces de cacahuètes et aussi de chair humaine. Malheureusement, il s'agissait là d'un bon montage photoshop. Mais en cherchant des informations sur ce paquet, j'ai découvert ces biscuits que beaucoup (d'Australiens) qualifient de meilleur gâteau et qui s'écoulent par tonnes (35 millions de pack par an). Pourquoi tester un simple biscuit ? Depuis qu'on a mis en place une carte des saveurs, on essaye de trouver des produits permettant de rosir les pays désespérément blancs. L'Océanie était le seul continent vide, il nous fallait remédier à cela. Les timtam, bien que plutôt classiques, permettent d'avoir un point en Australie car pour l'instant nous n'avons pas le courage de réouvrir la vegemite ("pâte à tartiner" australienne). De plus un produit aussi connu de l'autre coté de la Terre mérite qu'on lui prête attention. La dernière raison est le TimTam Slam, dont on vous parlera plus en détail plus bas.

The most irresistible chocolate biscuit

Plusieurs parfums sont disponibles, mais nous nous sommes contentés de la version originale. Le site de la marque Arnott's présente pas moins de 11 autres variétés.

Lire la suite de cet article »



Catégories
Publicité
Archives
  • 2017 (8)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)