C’est manuka craché dans mon miel

Il y a des jours où l'on ferait mieux de rester dans son lit, ça éviterait de se retrouver avec 8kg de miel sur les bras et un bon paquet d'euros en moins. Ce jour funeste avait commencé normalement, simplement émaillé par la fin d'un pot de miel. De cet événement anodin est partie une réaction en chaîne incontrôlée. De recherches de bons miels en sites de producteurs, et c'est 15 variétés de miel d'achetées, 16 si on compte le miel de litchi acquis à la grande surface du coin pour patienter le temps que les commandes arrivent. Parmi ces miels de différentes plantes et zones géographiques, un se démarque vraiment des autres, le miel de manuka.

Airborne to be alive

Airborne to be alive

 

Le miel de manuka est un miel mono-floral de Nouvelle Zélande issue de l'arbuste océanique du même nom à petites fleures blanches. Ce qui fait sa particularité est d'être plus vendu comme produit santé et bien-être que comme aliment. C'est aussi le tout premier produit de Nouvelle Zélande testé sur Eat'n Waf. Les bienfaits du manuka, notamment antiseptiques et anti-inflammatoires, sont connus depuis longtemps et utilisés dans la médecine ancestrales des Maori. Certes tous les miels ont des propriétés antiseptiques, à différents niveaux, dues au pH acide du miel et à l'action du peroxyde d'hydrogène qu'ils contiennent. Mais le miel de manuka cumule ces effets à ceux d'une autre molécule, le methylglyoxal.

Test de Rorschach : que voyez vous  ? Kephy voit Usain Bolt un bras levé au ciel ...

Test de Rorschach : que voyez vous ? Kephy voit Usain Bolt un bras levé au ciel ...

 

Le methylglyoxal est naturellement présent dans d'autres aliments comme le soja, le café et même les autres miels mais dans des concentrations moindres (exemple : de 1 à 5mg par kg pour du miel classique contre 200 à 800mg par kg pour le manuka). Deux échelles permettent de caractériser le miel de manuka. Le MGO qui quantifie la présence de methylglyoxal en milligrammes par kilogramme de miel et l'UMF (Unique Manuka Factor) qui attribue un indice selon l'efficacité antibactérienne (activité non péroxydique ou NPA). Cet indice va jusqu'à 30+. Sous 8+ le miel est d'usage classique, pour la cuisine et les tartines, de 8+ à 18+ il est censé être thérapeutique et peut être consommé à la petite cuillère ou appliqué sur les plaies. Au dessus de 18+, les miels sont trop concentrés et ont toutes les chances d'avoir été transformés pour atteindre ces niveaux (concentration par cuisson, ...). Ce miel serait-il un aliment miracle ?

NPA sans de Caunes et Garcia

NPA sans de Caunes et Garcia

 

En l'état actuel il semble que malgré l'engouement pour ce miel, notamment chez les adeptes du bio, les données et études sur ses effets sont insuffisantes. Ce miel semble bien avoir des effets antiseptiques et antibactériens mais c'est le cas de beaucoup d'autres produits. L'effet du methylglyoxal est incertain et les fortes concentrations de cette molécules pourraient aussi ne pas être sans danger. Le miel de manuka bénéficie de son image exotique et du naturel et de la pureté véhiculée par la Nouvelle-Zélande. Les industries agroalimentaires en jouent et la communication autour de ce miel est très bien gérée, notamment par la création des indices. Quand on voit à quel point les prix explosent quand l'indice monte on se dit que c'est un bon filon :  45€/kg pour du 10+ et jusqu'à plus de 200€/kg pour du 30+. On peut aussi s'amuser des adeptes du bio et du naturel qui achètent (hors de prix) un produit qui vient de l'autre bout du monde sans penser au bilan carbone.

Ne pas éternuer dans la brioche

Ne pas éternuer dans la brioche

 

Vu les prix pratiqués, nous avons choisi le miel NPA 8+ d'Airborne, une petite exploitation néo-zélandaise située à Leeston. Leur site est tellement moche qu'on sent bien le caractère familial et non industriel. La couleur de ce miel est très plaisante, d'une belle couleur dorée foncé tirant par endroit sur le marron. On dirait presque du caramel au lait. Cela donne de jolies tartines. Il est onctueux, pas du tout cristallisé, visqueux mais suffisamment liquide pour s'étaler facilement sans pour autant passer par les pores des crêpes. Il est assez différent des autres miels, l'odeur est forte et si on reconnaît bien celle du miel, il y a aussi une composante boisée/terreuse bien marquée et une note presque mentholée. En bouche ce miel est puissant avec un goût caramélisé et grillé, suivit d'un arrière goût plus agressif herbeux et terreux, un brin amer, évoquant la carotte. Gustativement il a un goût riche mais bien particulier qui ne plaira pas à tous le monde et n'ira pas avec tout.

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★☆☆ 

J'ai des sentiments partagés sur ce miel. Son goût change assurément des miels traditionnels et il est plutôt bon, pourtant il ne me donne pas forcément envie d'y revenir. De plus son prix élevé et sa zone de production éloignée jouent contre lui. Quant a ses bienfaits supposés, je ne peux bien sûr pas les juger. Je peux juste dire qu'il ne m'a pas rendu malade, c'est déjà ça. Autant de points qui font que je lui préfère un bon miel de romarin ou de coriandre, et le relègue au rang de NJA 3+ (activité non jambonique d'argent).

Kephy

 ★★★½☆ 

Ce miel a au premier abord une forte odeur de miel "standard", avant de laisser place à une originale odeur de carotte. Le goût est plus léger que ne le laissait penser l'odeur, et même si on ne peut se prononcer sur ses bienfaits, on peut au moins le gratifier d'un demi jambon d'or pour le plaisir qu'on a à le manger.

 

PS : Trouvé sur Amazon.co.uk, 9£86 (environ 12€) le pot de 500g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “C’est manuka craché dans mon miel”

  • […] voire même méconnus comme celui de carotte, et d'autres franchement exotiques, comme les miels de manuka ou d'ulmo. Nous en avons déjà testé quelques uns sur ce site (tag miel). Certains sont plus […]

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2017 (24)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité