Archive pour la catégorie ‘Sucrerie’

Eat my shorts #21

A force de faire des articles sur des snacks japonais, on finit par ne plus avoir la moindre idée d'introduction. C'est un peu tôt pour parler des cerisiers en fleur et un peu tard pour se rattacher à l'attaque de Pearl Harbor. Mais même sans préliminaires, c'est plus compliqué avec les tentacules de toutes façons, comment résister à toutes les merveilles à grignoter du pays du Soleil-Levant : KitKat, Pocky, Jagarico, Bokun habanero, Koala, et autres marshallows marrants. Pour ce 21ème Eat my Shorts, nous avons sélectionné les KitKat rhum raisin, les Jagarico asperge bacon et les caramels aux haricots rouges de Morinaga.

 

KitKat rhum raisin

 

Nous savons que nos lecteurs apprécient autant que nous les KitKat japonais et leurs éditions limitées toutes plus folles les unes que les autres : KitKat vinaigre citron, pomme de terre, piment, au four, au moulin, limonade, cola, thé vert, ... Cette fois-ci nous avons mis la main sur les KitKat rhum raisin, une édition régionale spéciale Tokyo. Ce test aurait dû parler en même temps des KitKat wasabi mais ils nous ont malheureusement échappé à un jour près.

Version Tokyo

Version Tokyo

 

Lire la suite de cet article »



Tabasco and co

Les deux intérêts du Tabasco ne sont pas son goût et sa force, sauf bien sûr si on est fan de sauces bien trop molles et vinaigrées. Non, ce qui la rend intéressante, c'est qu'elle est disponible à peu près partout, du moindre resto au plus miteux des selfs, en passant par les cantines d'entreprise ou le moindre endroit vaguement civilisé par un missionnaire de passage. Une bouée de secours quand on oublie son piment personnel.

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

 

Son deuxième intérêt réside dans ses nombreux produits dérivés. Forte de la notoriété de sa sauce rouge, la firme fondée par Edmund McIlhenny a lancé une masse d'autres produits allant des petites sœurs verte, à l’ail, chipotle framboise ou encore habanero, aux copeaux de barrique de Tabasco pour le barbecue en passant par les kits pour bloody mary, les haricots verts au piment, les sacs de golf, les casquettes porte sauce, le sel au Tabasco, le Spam hot'n spicy, les cacahuètes, les popcorns, les confitures de piment, la préparation au jalapeño pour crème glacée et tout un tas d'autres sauces au Tabasco : worcestershire, ketchup, teriyaki, mayonnaise, sriracha, marinade bourbon piment, ... Parmi la longue liste, c'est surtout les friandises qui ont retenu notre attention : le chocolat, les sucettes et les jelly beans.

Lire la suite de cet article »



Le miel et les armadillos

Sachant que j'ai mal à la gorge, devinez ce qu'on a décidé de tester entre un assortiment de miels fins et suaves, et un piment de l'enfer cauchemardesque ? Même s'il faut combattre le feu par le feu, étrangement on a choisi le miel. Allez savoir pourquoi.

Oglivly ?

Oglivly ?

 

Lire la suite de cet article »



Hellicious des glaçons

Entre la pose des pièges anti père Noël, l'ouverture des cadeaux, les 6 heures de digestion journalière et la préparation du nouvel an, les deux dernières semaines ont été bien remplies, vous laissant seul et sans article avec tonton George et ses histoires "hilarantes", comme il aime si bien les qualifier. Mais réjouissez-vous, le père Noël a déposé tout un tas de cadeaux testables, enfin plutôt lâché ... au pied du piège à loup taille gros bonhomme joufflu sous la cheminée. Mais avant de sortir, il faudra bien te couvrir de passer la nuit du 25, feu père Noël était déjà venu gâter tous les fans de piments avec la sortie des sauces piquantes françaises Hellicious.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, n'oublie pas la préparation H.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, n'oublie pas la préparation H.

Lire la suite de cet article »



Dernier tango à Montréal

Chaque année voit débarquer le marché de Noël et son cortèges de stands de saucissons 5-pour-le-prix-de-4, d'écharpes magiques, de babioles qui viendront encombrer les étagères de ceux à qui vous aller les offrir et de vin chaud et autres gaufres. On finit par se lasser de voir toujours les même choses mais généralement on arrive toujours à dégoter une ou deux spécialités testables comme le très bon cidre de glace québécois, le saucisson de bison ou celui à l'autruche. Cette année la mode est à la tomme parfumée bourrée de colorant : tomme pesto lavande bleue turquoise, tomme noix de coco, tomme à l'ortie ... . Mais ce qui nous a attiré est un stand canadien composé à 83% d'érable : sirop d'érable bien sûr mais aussi eau d'érable, tire d'érable, popcorn à l'érable, thé d'érable, whisky au sirop d'érable, crème balsamique à l’érable, sel ou sucre à l'érable, canneberge à l'érable et encore plein d'autres produits à l'érable. Freinés par notre porte-monnaie, nous avons jeté notre dévolu sur deux articles : le beurre d'érable et des bonbons au vin de glace à l'érable, même si à peu prêt tout donne envie. Voilà, on a pété le quota d'utilisation du mot érable pour l'année et on n'en est encore qu'à l'intro.

Garanti 100% sans Céline (heureusement)

Garanti 100% sans Céline (heureusement)

Lire la suite de cet article »



KitKat Version … ah non Lollipop 5.0

Dans les commentaires libres du concours du Salon du Chocolat, un jambonaute nous avait demandé plus de tests de KitKat japonais et comme il a été sage cette année, le petit Giraf Noël et son fidèle lutin assistant renne associé Kephy lui apportent son cadeau avant l'heure avec ce test des KitKat saveur pudding arrivés ici accrochés à un groupe touriste à appareils photo.

KitKat saveur pudding à l'arsenic ?

KitKat saveur pudding à l'arsenic ?

Lire la suite de cet article »



Eat my shorts #20

L'automne est bien là avec sa cargaison de grisaille, pluie, maladie et taxe d'habitation. Autant de mornes invités pour refroidir votre entrain. Comme nous sommes la gentillesse incarnée - non non ce sac de chatons et cette pelle ne sont pas à nous - nous vous avons sélectionné de quoi réchauffer votre petit cœur et redonner des couleurs à ce visage terne et triste : un aphrodisiaque turc pour faire monter la température de votre pantalon, des bananes Haribo au réglisse parce que le sucre, comme la Compagnie Créole, c'est bon pour le moral et la banane évoque les pays ensoleillés et pour finir des feuilles de calmar séché dont la justification est tellement évidente que vous la donner serait une insulte à votre intelligence.

 

Aphrodisiaque turc

 

A vrai dire quand on nous a offert cet aphrodisiaque rapporté de Turquie, on s'est demandé s'il fallait l’ingérer ou s'en tartiner la girafe. A priori c'est bien comestible. La séance de dégustation a-t-elle fini en orgie ? Vous le saurez après une page de pub image de la bête (du pot, pas de la girafe, bande de polisson).

C'est pas mal plus long qu'une bana

C'est pas mal plus long qu'une bana

 

Lire la suite de cet article »



Tartine de bière

La Toussaint est passée et pour rester dans le thème des (mises en) bières, on va parler de tartines à la bière. Non, n'essayez pas de tremper votre toast chocolat camembert dans votre Kro sous peine de le repêcher morceau par morceau à la cuillère. Et puis de la Kro ! Sérieusement ?? Vous êtes décevant là. Non, pour réaliser le petit déjeuner rêvé des étudiants et des clodos - deux espèces assez proches tant par le contenu de leur porte monnaie que par leur odeur leur taux d'alcoolémie - il y a Birra Spalmabile, littéralement "bière tartinable" en italien. Un nom si inspiré qu'on se dit que tous les efforts ont été concentrés sur la recette. Du moins on l'espère.

Au moins c'est plus parlant que cactus surfeur

Au moins c'est plus parlant que cactus surfeur

Lire la suite de cet article »



Bouh !!

"Si je croise un clown, je fais le 17 !" recommande la police. Vu la date, il paraît plus sûr de sortir directement les pièges à loup et d'aiguiser le pied de biche de secours planqué sous l'oreiller. Car c'est Halloween, jour des démons, fantômes et autres clowns-zombies-tueurs-nazis armés de tronçonneuses rouillées. Un coup à choper le tétanos. Étonnamment aucun de ces monstres assoiffés de sang en goguette ne dépasse le mètre vingt. Une étrange particularité bien pratique quand il s'agit de leur creuser une tombe de fortune. Tout ce petit monde rode en laissant échapper d’effroyables râles à vous glacer le sang : "des bonbons ou des bobos". Pour les bonbons ET les bobos, nous recommandons les Sinister Sibling testés à Halloween dernier, mais puisque trouille rime avec citrouille, ce 666/2 ième article, ou presque, sera dédié aux marshmallows à la citrouille.
Brrai...pumpkiiiinnnnnn !!!

Brrai...pumpkiiiinnnnnn !!!

Lire la suite de cet article »



Ahoy matelot

Ahoj-Brause ne vous dit certainement rien et pourtant cette poudre effervescente est un grand classique outre Rhin. Alors Ahoy matelot, embarquez tous à bord du SMS Brause pour découvrir ce qui fait pétiller la jeunesse allemande depuis 1925. La jeunesse, pas les jeunesses, qui elles avaient d'autres passions, comme obtenir un autographe de leur tonton Adolphe. D'ailleurs vu l'époque on se demande ce que cherchait Theodor Beltle en manipulant acide tartrique et bicarbonate de sodium, mais passons. L'Histoire retiendra surtout la commercialisation en 1930 de cette poudre effervescente sous quatre saveurs : citron, orange, framboise et aspérule. Depuis rien n'a changé ou presque. La recette n'a quasiment pas évoluée, les paquets arborent toujours leur matelot bleu et plus de 80 ans après le paquet de brause-pulver se compose toujours des quatre même parfums. Aussi changeant que les positions d'Angela Merkel. Heureusement que les saveurs à la mode en 1930 n'étaient pas rutabaga, pissenlit ou cornichon de Spreewald ...

 

Un mousse qui mousse

Un mousse qui mousse

Lire la suite de cet article »



Catégories
Publicité
Archives
  • 2015 (9)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)