Tabasco and co

Les deux intérêts du Tabasco ne sont pas son goût et sa force, sauf bien sûr si on est fan de sauces bien trop molles et vinaigrées. Non, ce qui la rend intéressante, c'est qu'elle est disponible à peu près partout, du moindre resto au plus miteux des selfs, en passant par les cantines d'entreprise ou le moindre endroit vaguement civilisé par un missionnaire de passage. Une bouée de secours quand on oublie son piment personnel.

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

 

Son deuxième intérêt réside dans ses nombreux produits dérivés. Forte de la notoriété de sa sauce rouge, la firme fondée par Edmund McIlhenny a lancé une masse d'autres produits allant des petites sœurs verte, à l’ail, chipotle framboise ou encore habanero, aux copeaux de barrique de Tabasco pour le barbecue en passant par les kits pour bloody mary, les haricots verts au piment, les sacs de golf, les casquettes porte sauce, le sel au Tabasco, le Spam hot'n spicy, les cacahuètes, les popcorns, les confitures de piment, la préparation au jalapeño pour crème glacée et tout un tas d'autres sauces au Tabasco : worcestershire, ketchup, teriyaki, mayonnaise, sriracha, marinade bourbon piment, ... Parmi la longue liste, c'est surtout les friandises qui ont retenu notre attention : le chocolat, les sucettes et les jelly beans.

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Le miel et les armadillos

Sachant que j'ai mal à la gorge, devinez ce qu'on a décidé de tester entre un assortiment de miels fins et suaves, et un piment de l'enfer cauchemardesque ? Même s'il faut combattre le feu par le feu, étrangement on a choisi le miel. Allez savoir pourquoi.

Oglivly ?

Oglivly ?

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Grrrr

Si j'étais un animal je serais un ours, ce qui explique le surnom Giraf. Déjà on n’embête pas les ours sur des questions de logique, sauf à être suicidaire, et côté caractère ça colle parfaitement. Bon, pour la pilosité ce n'est pas encore ça mais j'y travaille, adieu rasoir. Mais tout cela ne serait rien si je ne rêvais pas de dormir quelques mois de plus par an. Dans ces conditions, goûter de l'ours relève limite du cannibalisme mais la science a ses exigences, surtout la science des dates de fraîcheur apposées aux conserves de survie. Et allez savoir, peut-être que manger de l'ours me conférera sa force et le super pouvoir d'hiberner.

Paddington 2 - Sortie en salle en 2015

Paddington 2 - Sortie en salle en 2015

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Wapharnaüm #19

Pour un moment de plaisir et de détente, laissez-vous tenter par la kékette. L'extra large ou l'extra raide red et son bout rouge sauront combler vos envies. Attention à ne pas trop les agiter, sans quoi elles finiront par vous gicler dans les mains.

La première est une blonde belge à 6,2% assez moyenne et la seconde, une bière à 5,5% au cassis très fruitée. Ces deux bières de la brasserie La Binchoise sont trouvables chez Saveur Bière, 3€20 la bouteille de 33cL.

Un petit coup de kékette ?

Un petit coup de kékette ?

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Le second effet so WOW

En 2012 nous avions testé SoWOW, une boisson énergétique se démarquant par une recette originale au ginseng, guarana et açaï, plus naturelle, sans taurine ou arômes artificielles, avec un positionnement haut de gamme sans sports extrêmes. Le résultat était plaisant quoiqu'un peu trop sucré, avec un goût fruité agréablement différent des autres energy drinks. Depuis le soda a coulé sous les ponts et la gamme So WOW a évolué, donnant naissance à quatre versions : SuperFruits, Freak'n Hot, Vita' Punch et Mythic Energy.

So quatre (oui ça aurait été plus drôle avec six variétés)

So quatre (oui ça aurait été plus drôle avec six variétés)

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Bonnes résolutions

Début janvier est la période où traditionnellement on prend tout un tas de bonnes résolutions pour mieux les abandonner deux ou trois semaines après. Arrêter de fumer, faire du sport, arrêter de citer des répliques de films des années 80-90, ou encore toujours avoir une haleine fraiche, fraiche et baconnée ; des grands classiques. Pour le début on ne peut pas vous aider à part avec un : "Allez courir feignasses", mais pour le dernier point une solution nous vient des États-Unis : Mr Bacon's Bacon Flavored Toothpaste. Sûrement le seul dentifrice goût bacon au monde, un accessoire indispensable pour un souffle frais et enjôleur. Mais est-ce pour autant le produit miracle, cumulant tous les bénéfices du dentifrice et du bacon en gommant leurs imperfections ?

 

Recommandé par l'Union Francaise de Santé Baconno-Dentaire

Recommandé par l'Union Francaise de Santé Baconno-Dentaire

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Hellicious des glaçons

Entre la pose des pièges anti père Noël, l'ouverture des cadeaux, les 6 heures de digestion journalière et la préparation du nouvel an, les deux dernières semaines ont été bien remplies, vous laissant seul et sans article avec tonton George et ses histoires "hilarantes", comme il aime si bien les qualifier. Mais réjouissez-vous, le père Noël a déposé tout un tas de cadeaux testables, enfin plutôt lâché ... au pied du piège à loup taille gros bonhomme joufflu sous la cheminée. Mais avant de sortir, il faudra bien te couvrir de passer la nuit du 25, feu père Noël était déjà venu gâter tous les fans de piments avec la sortie des sauces piquantes françaises Hellicious.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, n'oublie pas la préparation H.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, n'oublie pas la préparation H.

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Dernier tango à Montréal

Chaque année voit débarquer le marché de Noël et son cortèges de stands de saucissons 5-pour-le-prix-de-4, d'écharpes magiques, de babioles qui viendront encombrer les étagères de ceux à qui vous aller les offrir et de vin chaud et autres gaufres. On finit par se lasser de voir toujours les même choses mais généralement on arrive toujours à dégoter une ou deux spécialités testables comme le très bon cidre de glace québécois, le saucisson de bison ou celui à l'autruche. Cette année la mode est à la tomme parfumée bourrée de colorant : tomme pesto lavande bleue turquoise, tomme noix de coco, tomme à l'ortie ... . Mais ce qui nous a attiré est un stand canadien composé à 83% d'érable : sirop d'érable bien sûr mais aussi eau d'érable, tire d'érable, popcorn à l'érable, thé d'érable, whisky au sirop d'érable, crème balsamique à l’érable, sel ou sucre à l'érable, canneberge à l'érable et encore plein d'autres produits à l'érable. Freinés par notre porte-monnaie, nous avons jeté notre dévolu sur deux articles : le beurre d'érable et des bonbons au vin de glace à l'érable, même si à peu prêt tout donne envie. Voilà, on a pété le quota d'utilisation du mot érable pour l'année et on n'en est encore qu'à l'intro.

Garanti 100% sans Céline (heureusement)

Garanti 100% sans Céline (heureusement)

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Changement d’Heure-ger

A chaque saison son concours de burgers sur MyBurger. Après le burger montagnard, le burger de mariage, le thème du 14ème concours Homemade était un burger d'automne. Une saison riche en couleur, en pluie et en impôts, qui nous a bien inspiré et a donné naissance à notre Changement d'Heure-ger. Un burger généreux composé d'un pain maison à la châtaigne parsemé de graines de courge, d'un steak haché mariné dans une bière à la citrouille, d'une sauce girolles/pieds-de-mouton à la Pietra (bière à la châtaigne), d'éclats de marrons, d'une sauce au potiron et enfin de cheddar orange comme les feuilles mortes. De quoi se réconcilier avec cette morne saison !

Direction MyBurger pour la recette et la chronique de ce délice automnale.

 

Le Changement d'Heure-ger

Le Changement d'Heure-ger

Délice automnale

Délice automnal

 

FacebookTwitterGoogle+Email


Fin de la traque

Il a fallu 3 ans. 3 ans d'une longue et intense traque pour enfin débusquer cet animal mythique : le crocodile de région parisienne. Un animal fuyant qui ne sort qu'aux périodes de Noël et qui évitait jusqu'alors toutes mes embuscades au bac à gibiers de Auchan. Mes pièges ne se sont pas révélés tout à fait inutiles puisqu'ils ont tout de même permis d'autres prises intéressantes : kangourou et zèbre il y a 2 ans, dromadaire retors en 2013 et même cette année un lama urbain, une espèce endémique de Bordeaux, le plus dur n'étant pas de le repérer mais de le faire monter dans le tram.

Un chasseur sachant chasser

Un chasseur sachant chasser

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Catégories
Publicité
Archives
  • 2015 (7)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)