Archive pour mars 2015

Vampires, accordéons et palinca

La Transylvanie n'est pas seulement la patrie de Vlad III  Basarab dit l'Empaleur, héros et inspirateur malgré lui de quantités de gros navets (Dracula Untold ... nos cerveaux sont encore en état de choc), c'est aussi celle de la palinca. Il s'agit d'une eau de vie roumaine, quoi qu'en disent les Hongrois, à base de prunes, de poires ou d'autres fruits. A l'origine, les maramures des régions du nord échangeaient avec le sud du bois et des pommes de terre contre les fruits nécessaires. Nous, personnellement, on aurait gardé les pommes de terre. La palinca est produite dans un cazan, un récipient plus au moins évolué généralement en cuivre, à l'aie d'un four et subit au minimum deux distillations avec un résultat avoisinant les 52%. On la laisse ensuite vieillir, avec le temps la teneur en alcool va descendre et peu à peu l'eau de vie va se parfumer. Les meilleures sont entreposées en fût de bois, ce qui va donner de belles teintes et participer au goût.

Hongrois à tord que ça vient de Hongrie

Hongrois à tord que ça vient de Hongrie

 

Lire la suite de cet article »



Eat my shorts #21

A force de faire des articles sur des snacks japonais, on finit par ne plus avoir la moindre idée d'introduction. C'est un peu tôt pour parler des cerisiers en fleur et un peu tard pour se rattacher à l'attaque de Pearl Harbor. Mais même sans préliminaires, c'est plus compliqué avec les tentacules de toutes façons, comment résister à toutes les merveilles à grignoter du pays du Soleil-Levant : KitKat, Pocky, Jagarico, Bokun habanero, Koala, et autres marshallows marrants. Pour ce 21ème Eat my Shorts, nous avons sélectionné les KitKat rhum raisin, les Jagarico asperge bacon et les caramels aux haricots rouges de Morinaga.

 

KitKat rhum raisin

 

Nous savons que nos lecteurs apprécient autant que nous les KitKat japonais et leurs éditions limitées toutes plus folles les unes que les autres : KitKat vinaigre citron, pomme de terre, piment, au four, au moulin, limonade, cola, thé vert, ... Cette fois-ci nous avons mis la main sur les KitKat rhum raisin, une édition régionale spéciale Tokyo. Ce test aurait dû parler en même temps des KitKat wasabi mais ils nous ont malheureusement échappé à un jour près.

Version Tokyo

Version Tokyo

 

Lire la suite de cet article »



Tabasco and co

Les deux intérêts du Tabasco ne sont pas son goût et sa force, sauf bien sûr si on est fan de sauces bien trop molles et vinaigrées. Non, ce qui la rend intéressante, c'est qu'elle est disponible à peu près partout, du moindre resto au plus miteux des selfs, en passant par les cantines d'entreprise ou le moindre endroit vaguement civilisé par un missionnaire de passage. Une bouée de secours quand on oublie son piment personnel.

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

Meilleurs que les copeaux de barrique, moins durs aussi

 

Son deuxième intérêt réside dans ses nombreux produits dérivés. Forte de la notoriété de sa sauce rouge, la firme fondée par Edmund McIlhenny a lancé une masse d'autres produits allant des petites sœurs verte, à l’ail, chipotle framboise ou encore habanero, aux copeaux de barrique de Tabasco pour le barbecue en passant par les kits pour bloody mary, les haricots verts au piment, les sacs de golf, les casquettes porte sauce, le sel au Tabasco, le Spam hot'n spicy, les cacahuètes, les popcorns, les confitures de piment, la préparation au jalapeño pour crème glacée et tout un tas d'autres sauces au Tabasco : worcestershire, ketchup, teriyaki, mayonnaise, sriracha, marinade bourbon piment, ... Parmi la longue liste, c'est surtout les friandises qui ont retenu notre attention : le chocolat, les sucettes et les jelly beans.

Lire la suite de cet article »



Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2017 (4)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)