Les nouveaux bretzels

Il y a deux semaines s'est déroulé à Paris l'événement Des insectes & des hommes organisé par l'association Art & Planète. 3 jours pour découvrir les insectes et leurs complexes rapports avec les hommes à travers conférences et dégustations. L'équipe de Eat'n Waf n'a malheureusement pu y assister, faute de temps, mais pour apporter de l'eau au moulin nous allons parler de ténébrions, communément appelés vers de farine au stade larvaire. Ces petites bestioles, qui ont tout pour plaire, s'élèvent facilement : une caisse, un peu de farine plus quelques aliments secs comme des croquettes pour chat et le tour est joué. Ils ne sont certes pas très affectueux et ne rapportent pas la baballe, mais ont d'autres atouts : ils se mangent ; encore que j'ai 2-3 recettes de chien qui trainent.

Partir à la pêche aux nouvelles expériences

Simple à élever mais tout le monde n'a spécialement envie d'avoir des larves chez soi, ailleurs que sur son canapé le dimanche après-midi. Heureusement, pour les aventuriers du goût, il existe des sites des amis des petites bêtes où s'en procurer comme Insectes Comestibles dont le nom parle de lui même. Romain Fessard, son créateur nous a d'ailleurs laissé quelques mots :

On me demande souvent pourquoi avoir ouvert un site internet aussi étrange ?
Plus de 2 milliards de personnes mangent des insectes quotidiennement, c'est sur cette idée que je me suis basé pour créer insectescomestibles.fr.

Bug appétit !

Outre les ténébrions, on y trouve divers insectes comme des fourmis, des scarabées, ainsi que des bonbons et sucettes aux insectes. Les vers grillés qui nous intéressent sont déclinés en trois saveurs : nature pour les puristes, texane aux poivrons, oignon, ail, tomates et piments pour les aventureux au sang chaud et pour finir, la plus insolite, à la trappeur au sucre d'érable et arôme naturel de vanille, garanti 100% sans accent québécois énervant, enfin on l'espère.

  • Nature

Les "vers" sont entiers et mesurent pour certains plus de 2cm, on peut même distinguer leurs petites pattes et la tête. Personnellement je trouve que la couleur et l'aspect longiforme leur donne un petit air de bretzel. Cependant même s'ils ne bougent pas, leur aspect à de quoi effrayer les entomophobes ou dégoûter les moins hardis. Si vous êtes blagueur (ou sadique) dans l'âme, vous pouvez en disposer quelques uns sur le clavier d'une collègue. Effet garanti. Le cas échéant vous pourrez même passer pour un héros en chassant ces vilaines bêtes et en réconfortant de vos bras musclés la donzelle apeurée.

Niveau odeur, on ne sent que l'huile de tournesol, à laquelle s'ajoutent de la tomate et des épices pour la texane et un petit fumet sucré et vanillé pour la recette trappeur. L'extérieur est croustillant et l'intérieur totalement creux. La version nature est assez basique, et n'a pas beaucoup de goût. Ce dernier lorgne du coté des bretzels salés mais on retrouve aussi vaguement le goût des abdomens de fourmis, en plus agréable. La texane est plus intéressante, on sent bien la tomate et surtout l'ail qui s'intensifie à mesure qu'on approche du fond. Peut être un peu trop et on ne saurait trop les déconseiller aux vampires. Cependant ils sont très bons et font un peu penser à certains gâteaux apéro. La trappeur est quand à elle assez déconcertante. Elle commence par un fort goût sucré et finit par une note oignon-ail. On ne pourra pas la confondre avec un dessert, mais le sucre adoucit bien le mélange. Notons que la vanille ne se retrouve malheureusement pas dans cette saveur.

Ces vers sont au final agréables à manger et on se surprend à grignoter peu à peu le paquet l'air de rien, ce qui n'était presque jamais arrivé avec les autres insectes déjà testés. Ils semblent parfait pour l'apéro, d'ailleurs ils laissent les doigts un peu gras, la preuve qu'ils peuvent remplacer les chips et les bretzels.

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Il est rare que les insectes se laissent aussi bien manger que ces ténébrions. Le goût de base est assez neutre et donc l'assaisonnement joue pour beaucoup. Ma préférence va à la version texane, même si je ne suis pas insensible aux charmes de la version trappeur. On pourrait juste leur reprocher d'être un peu trop aillé par moment. Je trouve intéressant d'avoir affaire à des insectes entiers, ne serait-ce que pour l'aspect visuel, mais ce point devrait en rebuter plus d'un. Au final ils remportent un jambon d'or.

Kephy

 ★★★★☆ 

Ces vers ont été une bonne surprise. Passée la difficulté à les attraper tant ils sont gras, ils se révèlent croustillants et sans mauvais goût contrairement à la plupart des insectes que nous avons testé jusqu'à présent. La version nature n'a pas beaucoup de goût, mais la texane est assez bonne, avec un goût proche du curry et du cumin. La trappeur est sucrée mais perd vite son goût et laisse donc la place de leader au classement des insectes à la version texane.

Je vous recommande chaudement ces vers en apéro avec des amis ou de la famille, l'effet est assuré, et passé l'effet de surprise, ils remplacent facilement les victuailles habituelles. Ce point, ramené au fait que nous parlons d'insectes, justifie à lui seul un jambon d'or.

 

PS : Trouvable sur Insectes Comestibles, 17€ le pack de 3 sachets.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Les nouveaux bretzels”

  • Julied:

    À 17€ le pack de trois sachets, autant les élever soi-même :s

    • C’est sûr, ce n’est pas très bon marché, mais il faut noter que les paquets contiennent un nombre conséquent de vers. J’imagine que plus la consommation d’insectes se démocratisera en France, plus les prix seront accessibles. Un bon argument pour s’y mettre, non ? 😉

  • […] avons déjà goûté pas mal d'insectes : vers, fourmis, scorpions, criquets, … . Mais force est de constater que sans être des néophytes, on […]

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2017 (24)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité