On ti gazèz

Mi chalè ! Mèm andidan ! Pani pwoblem,  an k'ay bwé on ti gazèz. Bon ... on va abandonner là le créole. Estimez-vous heureux de n'avoir que la version écrite, cela vous épargne au moins notre accent digne d'un Michel Leeb bourré au ti punch. Oui ça fait peur. Mais on aura bien tout essayé pour plonger dans l'ambiance des îles afin de tester Royal Soda, le soda antillais qui fait rire les oiseaux et chanter les abeilles : chauffage monté à fond, rougail saucisse épicé au bondamanjak  dans le ventre, planteur à proximité, Compagnie Créole en fond sonore, pièce décorée de paquets de sucre (ils n'avaient plus de plans de canne à sucre au supermarché) ... Decalecatan, decalecatan, ohé, ohé ... voilà c'est malin, on ne va plus pouvoir se le sortir de la tête maintenant ...

C'est bon pour le moral ... mais sans alcool

C'est bon pour le moral ... mais sans alcool

 

Royal Soda, créé en 1950 en Martinique, porte particulièrement bien son nom. Vous allez penser à une facture royale, ou un quelconque rapport avec le  Poitou-Charentes voire même au trône pour les plus tordus d'entre vous mais non. Ni prix exorbitant, ni diarrhée, si ça lui va comme un gant c'est que cette boisson gazeuse est la reine des sodas aux DOM-TOM, un des plus bus et appréciés en Martinique, Guadeloupe et même en Guyane. Après la Réunion la semaine dernière, c'est donc au tour de l’île aux fleurs d'être à l'honneur ainsi que l’île aux belles eaux. Il va falloir qu'on trouve des produits de Mayotte et des autres départements pour ne pas faire de jaloux.

La société mère, la SNEMBG est un chatrou, un poulpe à l'antillaise tentaculaire dominant le marché, officiant dans tout ce qui bulle et se boit, ce qui exclut de fait les boissons à l’artichaut. Outre ses propres marques (Royal Soda, l’Ordinaire, Kili-Bibi, Corsaire), elle distribue les produits Coca Cola, Orangina, certaines bières, et même jus de fruits et eaux plates (Evian, Volvic, ...).

Ça fait rire les oiseaux et danser les écureuils ... le THC ?

Ça fait rire les oiseaux
et danser les écureuils ... le THC ?

 

La gamme propose un bon nombre de parfums, des classiques comme grenadine, citron, orange, et des plus exotiques : banane, ananas, prune de cythère ainsi que le mystérieux arôme kampane. Nous avons goûté banane, ananas, kampane, raisin ainsi que Kili Bibi bubble-gum, le petit frère des Royal Soda. En métropole il est rare d'en trouver hors des rayons cuisines du monde ou les épiceries asiatiques (allez comprendre). Les incursions sont trop timides, c'est dommage mais parfaitement explicable. D'une part les Antilles c'est loin, au moins 27cm sur notre carte, d'autre part ces sodas sont forts en goût et vraiment chargés en sucre. Un goût calibré pour les antillais pas forcément adapté au marché métropolitain, même si des versions light commencent à sortir (Royal Soda Zero).

C'est l'occasion rêvée de changer de partenaire ... soirée échangiste ?

C'est l'occasion rêvée
de changer de partenaire ... soirée échangiste ?

 

La version banane est exactement ce à quoi s'on s'attendrait en dissolvant des bananes Haribo dans de l'eau gazeuse. Tout est là : l'odeur caractéristique de bonbon, parfumée et sucré, le goût très banane et très sucre. Il ne manque plus que la couleur car, allez savoir pourquoi, cette banane est orange. C'est chimique, très marqué, très sucré, impossible d'en boire deux verres à la suite, mais c'est vraiment bon. Enfin un parfum qui change. On est heureux quand même que SNEMBG n'affiche pas les informations nutritionnelles, il y a des choses qu'il vaut mieux ignorer.

Derrière mon loup, Je fais ce qui me plaît, ... et déguisée tendance SM

Derrière mon loup, Je fais ce qui me plaît, ... et déguisée tendance SM

 

Le Kampane est un mystère, impossible de savoir avec quoi il est fait. Soit c'est un mot créole, soit l'autre nom d'une fleur ou du fruit, ou alors c'est le résultat d'un parfum raté, comme ça au moins on ne peut pas dire que ça ne ressemble pas à ce que c'est censé être. L'odeur n'aide pas plus que le nom avec des notes fleuries et un côté bubble-gum mais en différent. Le goût est sympa, par contre impossible de savoir ce que c'est. C'est doux et ça mélange des saveurs telles que le cola, les plantes et la cannelle, avec une arrière note légèrement poivrée.

On peut s'envoler en gardant les pieds sur terre ... qui finit au 7ème ciel

On peut s'envoler en gardant les pieds sur terre ... qui finit au 7ème ciel

 

La version ananas est jaune au moins elle, mais par contre moins marquée. Pas qu'elle n'ait pas de goût, loin de là, ça reste fort et super sucré mais on sent moins l'ananas qu'on ne sentait la banane. Ce soda est plutôt moyen. On reconnaît le fruit, sans le côté acide, mais il semble comme mélangé à de la vitamine C en cachet effervescent et le sucre arrive masque trop l'ananas.

Tout le monde lui veut du bien, tout le monde veut la toucher ... une seule femme, des hommes, ça a un nom ça

Tout le monde lui veut du bien, tout le monde veut la toucher ... une seule femme, des hommes, ça a un nom ça

 

Le raisin quant à lui surprend, sûrement parce qu'on est habitué au jus de raisin plat et aussi parce qu'il fait vraiment très chimique. Avec sa couleur rouge vif bonbon ce mélange mise encore une fois sur le sucre, comme c'est étonnant ... On devine le raisin, enfin ce qu'on appelle parfum raisin ou muscat en Asie, mais ce mélange donne plus l'impression de contenir de la grenadine et des fruits rouges. Chimique certes, mais meilleur que l'ananas.

On peut se baigner, là-bas, les crocodiles sont bien intentionnés. Mais oui, allez y les premières je regarde, et je filme

On peut se baigner, là-bas, les crocodiles sont bien intentionnés. Mais oui, allez-y les premières, je regarde, et je filme

 

Kili Bibi est une autre gamme de soda du même groupe. Les seuls différences sont le format, petites bouteilles de 25cL, et la liste des arômes proposés : pêche, fraise, ... ou encore bubble-gum. Au moins ce dernier assume son côté chimique et arbore une belle couleur rose. Le goût bubble-gum est vraiment agréable, encore une fois c'est très sucré mais ça colle bien au parfum.

 

Tous ces Royal Soda et Kili Bibi ont les même caractéristiques : finement pétillants, forts, chimiques, très colorés, mais surtout , définitivement trop  sucrés. Ça peut être utile en cas de sévère hypoglycémie mais à notre avis ce n'est pas recommandé la veille d'une prise de sang. Par contre les différents parfums ne sont pas tous au même niveau, avec la banane, le bubble-gum et le kampane au top. A ne pas mettre entre toutes les main et à boire avec modération.

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Un verre ça va, deux verres bonjour les dégâts. Une phrase aussi bien adaptée à l'alcool qu'à ces sodas antillais contenant 83% de sucre au bas mot d'après ma langue. On sent bien à chaque gorgée que ce liquide est loin d'être un produit sain, entre la tonne de sucre et les produits chimiques, on est servi. Pourtant le soda banane ainsi que d'autres variétés arrivent à être très bons. Une belle réussite qui mérite un demi jambon d'or au sucre.

Kephy

 ★★★½☆ 

Giraf a bien résumé le dilemme : ces sodas sont très bons et proposent des parfums originaux, mais pour les apprécier, il faut avoir mis de côté dans sa tête le fait que chaque gorgée équivaut à une pelletée de sucre et que les arômes ne sont certainement pas ce qu'on fait de plus naturel. Il faut tout de même reconnaître que certains parfums (banane !) enchantent les papilles et méritent bien de faire un petit écart de temps en temps. On leur mettrait bien une note excellente, mais le remord qui suit la dégustation nous amène à un demi jambon d'or.

 

PS : Trouvés à Auchan et Paris Store, 2€75 les bouteilles de 2L, 1€10 les 50cL et 0€65 les 25cL.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “On ti gazèz”

  • Laudine:

    Bonjour,

    Les Antilles sont un mode de vie bien différent de la France. On ne pense pas à toutes ces conséquences nutritionnelles, on profite surtout du moment.

    Moi le royal soda j’adore et je peux boire une bouteille complète sans remord 😉

    J’avoue que le parfum je ne le connais pas mais j’adorerais goûter
    Bonne journée

    • C’est vrai que la philosophie est différente, mais on pensait surtout à une question de législation. A priori l’étiquetage nutritionnel ne deviendrait obligatoire qu’à partir de 2016.

  • Lya:

    Attention, j’arrive pour vous apporter, tel le Messie (wololo comment que j’blasphème et que j’me la pète !) l’information providentielle sur ce qu’est la kampane !!

    La kampane, c’est l’endroit ou y’a des vaches, des fleurs et des jolis oiseaux qui gazouillent dans les champs et…

    Non, en fait, la campane (ca s’écrit comme ca aussi !) semble être un très vieux nom -en fouillant je suis arrivée sur des bouquins qui datent du début 19e, donc vala, pour dire, j’ai bouffé tellement de poussière que j’ai cru j’allais avoir assez mangé pour deux semaines ! -, pour désigner la narcisse sauvage !

    …Et moi j’suis partagée concernant cette chose démoniaque, j’ai une part de moi qui dit « OMGWTFBBQ KOM CE GOU IL POUTRE GRAV SA MOMAN », ca c’est le wild side of myself, et un autre, plus raisonné qui me dit : « Ohlalaaaa, tu sais, tu vas avoir tout un tas de saletés du genre diabète, avec tout ce sucre, et ce goût ! Ta maman ne serait pas contente de te voir consommer une boisson si sucrée avec un tel gout chimique ! »
    Et généralement, c’est le wild side qui gagne.

    Point positif après avoir goûté (un peu avant vous, sauf que moi j’en fais pas des articles de blogs, pfuh !), je sais dire qu’on nous a menti : Le malabar n’a pas un goût « tutti frutti », mais « campane » !

    (Allez, un truc cool pour la fin, j’ai pas peur de faire des articles de blogs sur ce que je mange, la vérité c’est que j’aurais juste peur de vous faire de l’ombre de par mon merveilleux style d’écriture hors du commun et tout…Ouais. Bon. Ok. J’aime juste bien vous lire.)

    Bonne continuation, vous me rendez curieuse de tout ce qui se mange…ou pas vu certains tests ! 😉

  • Oh là là j’adore, tout à coup, ça donne envie d’essayer.
    Je confirme sinon que le droit de la consommation ne s’applique pas de la même façon en France métropolitaine que dans les DOM ou les TOM, et les îles sont plutôt tolérantes avec les monopoles (notamment sur les boissons).
    Mais quand même pas d’informations nutritionnelles… Faudrait écrire à Auchan pour savoir, eux ils sont obligés de mettre qqch (sans vouloir faire de raccourcis faciles, chez Paris Store, je crois qu’ils s’en foutent un peu).

    N’empêche, ça m’a donné bien envie de goûter saveur Kampane/Narcisse sauvage, l’occasion de faire une fête, de boire une gorgée et de filer le reste aux invités.

    Bravo encore pour cet article et les légendes des photos.

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité