Archive pour la catégorie ‘Snack salé’

Des produits pas à la noix

Lors d'une récente soirée de découverte et dégustation à laquelle nous étions invités, nous avons fait la connaissance d'Esprit Gourmand. Cette marque française installée près de Marseille est spécialisée dans les fruits à coque et les fruits secs. Si elle propose des préparations culinaires comme de la pâte de pistache ou des mélanges pour le petit-déj, c'est surtout sa merveilleuse gamme apéritif qui nous a séduit. Non seulement ces produits sont très bons, mais en plus ils se paient le luxe d'être inventifs et de proposer d'audacieux mélanges de saveurs. Luxe est le mot qui convient ...

Truc1

Produit de luxe, on est prévenu

Lire la suite de cet article »



Eat my shorts #16

Février est un mois magique, le  mois où l'on reçoit la même paie pour 28 jours, le mois des crêpes, de la Saint Valentin, mais surtout le mois des vacances d'hiver et son lot de plats légers : tartiflette, fondue, raclette, une bonne dose d'alcool, et une heure de ski pour se donner bonne conscience. Pour ce short nous avons sélectionné de quoi accompagner ces orgies caloriques :  grattons de porc à l'ail, pâté de renne et schnaps de mousse.

 

 

Grattons de porc à l'ail / Pork scratchings with garlic

 

"Pork scratchings with garlic" ça sonnait pourtant si bien, comme du porc gratté à l'ail, un bon petit snack pour compléter une commande de bières à l'ail et de confiture ail poivron chez Garlic Farm. Grave erreur ... Une simple vérification dans un dictionnaire nous aurait évité une déconfiture (à l'ail) car "pork scratchings" n'est pas une délicieuse viande séchée mais d'ignobles grattons de porc.

Des fois il vaudrait mieux ouvrir un dico avant ...

Consulter le dictionnaire avant ...

Lire la suite de cet article »



De gras et d’os

Quand quelqu'un revient de vacances, il rapporte généralement à ses amis des petits quelque chose du coin : une carte postale, un écusson, des chocolats, une petite attention qui fait toujours plaisir. Nous, on nous rapporte une boite remplie d'immondices, un fatras de bestioles tellement répugnantes qu'on se demande encore comment elles ont pu passer la douane.Vers de bambou, criquets géants suintant d'huile et même une grenouille noircie, peut-être simple victime collatérale d'une friture non surveillée. Âmes sensibles s'abstenir. Malheureux pour nous car il va bien falloir les goûter malgré un certain dégoût autant visuel qu'olfactif. D'un autre côté, pour le coup que c'est un vrai produit typique de Thaïlande, l'un des pays où l'enthomophagie est la plus répandue.

Microcosmos 2 : l'hécatombe

Microcosmos 2 : l'hécatombe

Lire la suite de cet article »



Vers quel état j’ère ?

Les insectes sont peut-être notre avenir alimentaire à tous, mais pour l'instant, ils font surtout notre présent à nous. Aux vers à soie, scorpions, fourmis et autres petites bébêtes plus sympathiques dans la nature en bouillie sous une semelle que dans nos assiettes,  nous allons ajouter les vers de bambou. Ces insectes nous viennent de Thaïlande, pays dont une des spécialités, avec les petits garçon de 10 ans, est l'entomophagie, la consommation d'insectes. Un cadeau rapporté par Kephy dont je me serais bien passé, mais au moins c'est de l'authentique, sans packaging  spécial occident, c'est du vrai, du gras, du salé, du rampant.

Z

Seulement quelques baths, man.

Lire la suite de cet article »



Végét à rien hormis aux épices

Lors de nos pérégrinations dans les boutiques et supermarchés asiatiques, nous avons eu l'occasion de tomber sur des snacks végétariens imitations viandes. Bœuf végétarien ou encore requin végétarien, sous ces appellations se cachent le plus souvent du soja ou des haricots voire encore des champignons noirs compressés, préparés et aromatisés afin qu'ils reproduisent le goût et la texture de la viande séchée.

Viande sans viande

Viande sans viande

Lire la suite de cet article »



Retour vers la soie

Depuis le premier jour de Eat'n Waf, nous faisons souvent référence aux vers à soie, l'un des plus infectes produits qu'il nous ait été donné de goûter. Ils furent nos premiers insectes, et leur souvenir est encore trop présent. Ce lundi 24 août 2010 a marqué à jamais nos esprits et les séquelles psychologiques ne guériront jamais. Nos cauchemars en sont dorénavant peuplés et la simple évocation de ces petites bêtes suffit à nous soulever le cœur. On peut cependant leur reconnaître une chose, ils ont ouvert à nous tout un monde de bizarreries et d'horreurs culinaires et ont accru notre soif de découverte, accélérant grandement le rythme de nos dégustations. Six mois plus tard, Eat'n Waf ouvrait, pour votre plus grande joie. Alors qu'on s'était juré de ne plus jamais en remettre dans notre bouche ou même simplement en sentir, vous êtes nombreux à nous réclamer le test. Il nous en a fallu du temps pour nous motiver mais le voici enfin. Nos papilles en frémissent d'avance.

Si cette conserve croise un jour votre route, fuyez !!!

Si cette conserve croise un jour votre route, fuyez !!!

Lire la suite de cet article »



Jerky de la brousse

Je crois que ce n'est un secret pour personne, à Eat'n Waf on aime beaucoup la viande séchée. Tendre, savoureuse, et pleine de goût, c'est le snack idéal mais il faut avouer qu'en la matière on tourne un peu en rond. Une poignée de saveurs : nature, poivrée, pimentée, curry et teriyaki, couplée à une très forte dominance bovine, avec de timides incursions de la volaille. Heureusement pour nous, certains osent sortir des sentiers battus : jerky de rennes, élans ou autres animaux à bois dans les pays scandinaves, jerky de crocodile, kangourou et émeu en Australie, jerky de bière - un animal local - en Écosse et jerky d'autruche, koudou et springbok en Afrique du Sud.

De la viande crue, gars

De la viande crue, gars

Lire la suite de cet article »



Édition spéciale : chips Blair’s Death Rain Jolokia

Alerte ! Stoppez les rotatives !!! Blair's, le merveilleux concepteur de sauces pimentées et de snacks extrêmes, a sorti une nouvelle variété de ses savoureuses chips Death Rain ! Ô joie ! Les Death Rain Jolokia, plus épicées encore que les Habanero testées ici-même et qui étaient sûrement les chips les plus fortes au monde à l'époque. Vous ne le voyez pas là mais ici on saute de joie dans tous les sens au son des trompettes célestes, enfin surtout moi, Kephy semble nettement moins enthousiaste. Branle-bas de combat, on change notre planning pour les faire passer en priorité, de toutes façons je ne pense plus qu'à ça.

Une chips pour les gouverner tous

Une chips pour les gouverner tous

Lire la suite de cet article »



L’année des chips ?

2013 s'annonce d'ores et déjà comme une année riche en innovations dans le monde des chips. Le breton Bret's, qui avait déjà osé en 2012 les saveurs marine (huître) et caramel au beurre salé, sort cette année une intrigante saveur carbonara, ainsi que chèvre / piment d'espelette et curry. Vico devrait lui sortir le parfum ayant remporté le plus de voix parmi chorizo, tzaziki et pesto / mozarella. Lays de son côté propose aussi trois curiosités, malheureusement réservées pour l'instant au marché américain et dont une seule restera à terme : sriracha, pain à l'ail et au fromage, et une poulet gaufre tellement improbable que l'on rêve de mettre la main dessus. Les marques distributeurs ne sont pas en reste et ont de quoi concurrencer les grands groupes. Carrefour a mis en rayon depuis mi-décembre deux audacieuses recettes sucrées salées : vanille/poivre et curry/mangue dont on vous propose le test aujourd'hui.

Saveurs inventives de Carrefour

A quand les chips saveur lasagne au cheval ?

Lire la suite de cet article »



Pelure de zombie

Être un vampire ça a un certain panache. Des chemises en flanelle, l'immortalité, la force, la vitesse, des pouvoirs amusants comme se transformer en chauve-souris. Bon il y a quelques inconvénients, il faut dormir dans une étroite caisse en bois, être ridiculisé par des films pour pré-adolescentes, et ne pas se voir dans la glace n'est guère pratique pour se raser même si au moins cela évite de voir sa tête de déterré au réveil avant un grand bol de sang fumant. Par contre être un zombie, ça craint vraiment. Une intelligence et une compréhension du monde qui nous entoure très limitées, une démarche grotesque et lente, errer sans but précis en poussant un caddie le samedi après midi au supermarché. En plus on perd des bouts de peau comme le premier lépreux venu.

skin1

Il n'y a pas que les zombies ado qui soient mal dans leur peau

Lire la suite de cet article »



Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (18)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)