Marge ! Y a nos têtes sur des emballages

Les Simpsons, du haut de leurs 28 saisons, ont bercé la jeunesse de beaucoup de gens, et même si la série s'essouffle un peu, elle fait toujours vendre toujours autant vendre en 2017. Il suffit de coller la tête d'Homer sur un produit quelconque pour attirer l’œil et l’intérêt de l'acheteur fan comme nous. Le test d'aujourd'hui concerne l'un de ces produits Simpsons. Ce n'est heureusement pas Monsieur Scintillant (ou Mr Sparkle), la perspective de manger du détergent ne nous emballant pas vraiment, mais des Tic Tac. Ce n'est plus vraiment une nouveauté vu qu'ils sont sortis en novembre dernier mais nous n'avons pas pu mettre la main dessus à un prix abordable avant 2017 (5€ le paquet à Toy's R Us, il y en a qui ne doutent de rien ...).

 

Ouh pinaise !

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Detendez le temps. On prend un coup ?

Les japonais adorent la France, synonyme pour eux de bon goût, d'élégance et de raffinement. La véritable baguette de pain remporte un franc succès à Tokyo, comme d'autres délicatesses typiques français, importées ou non : pâtisseries, eau minérale Evian, moutarde Maille, ou encore camembert Gérard. Les marques, surtout celles de luxe, usent et abusent des mots et expressions de notre belle langue pour un résultat aussi approximatif qu'hilarant appelé Franponais : grande chaine de magasin Comme ça du mode, magasin de chaussures et accessoires Frivole Cocue, menu Barbe et Queue, brasserie Ivrogne, produits de beauté Naive, pâtisserie Maximum Zizi, sucre Petit Pet, Colabo Café, restaurant Bienvenue à Wagon lit (du puis 1980) (image), ou encore Café jouir œuf (image). Leur langue a d'ailleurs emprunté quelques mots à la notre : bourgeois / burujowa (ブルジョワ), mademoiselle / mademoazeru (マデモアゼル) ou encore prêt-à-porter / puretaporute (プレタポルテ). Et notre belle capitale leur a même inspiré le syndrome de Paris ou Pari shōkōgu (パリ症候群), un indispensable souvenir rapporté par beaucoup de touristes. Devant une telle déclaration d'amour, il n'y a donc (presque) rien de surprenant à retrouver le fleuron de notre gastronomie, le vin, mis à l'honneur dans deux éditions limitées de bonbons japonais Puccho.

 

S'ils n'ont pas de brioche, qu'ils mangent de la panier-repas

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Cacahuètes de l’enfer

Nous parlons certes beaucoup de produits étrangers, surtout japonais, mais quand une petite société française s'illustre dans un domaine, c'est avec plaisir que nous goûtons et partageons. En attendant le test des barres françaises insecto-protéinées de JIMINI'S, qui ne saurait tarder, voici un court article sur les cacahuètes Hellicious de Sauce-Piquante.fr.

 

Pépites de piment

Pépites de piment

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Cask de réalité réelle

Nous parlons rarement d'alcools forts type cognac ou whisky, ni de vin ou de champagne. Ce n'est pas parce que nous n'aimons pas ces boissons, mais parce que leur monde est très rigide, accouchant de produits "trop semblables". Les guillemets s'imposent car loin de nous la prétention de nier la richesse du vignoble, ou les variations plus ou moins subtiles entre les millésimes. Il y aurait matière à tenir tout un site sur les whisky et leur différents profils gustatifs. Impossible de confondre un Laphroaig 12ans d'age avec un Yoichi 10 ans par exemple. Mais, les techniques et les types d'ingrédients restent trop codifiés, et tout ou presque se joue sur la qualité et la provenance des ingrédients ou fûts, et surtout le savoir faire. Aucune place à l'inventivité, aucune tentative audacieuse, aucune recette avant-gardiste. Un vin incorporant du réglisse ou des gousses de vanille à sa recette n'aurait aucune chance d'être reconnu comme vin, et au mieux serait catégorisé "boisson aromatisée à base de vin". Mais quand Glenfiddich, la célèbre distillerie écossaise du Speyside, décide d'innover avec son Glenfiddich IPA Experiment, aussi nommé Glenfiddich IPA Cask (cask = fût), on ne peut que saluer l'initiative et en parler.

 

IPArt à la guerre avec son cask

IPArt à la guerre avec son cask

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Wapharnaüm #30

Cet énorme et odorant bulbe est un ail éléphant (allium ampeloprasum var. ampeloprasu), une plante hors norme dont les gousses peuvent dépasser les 10cm de diamètre et les 500g. S'il n'est pas à proprement parlé un véritable ail, il fait par contre parti de la même famille et sa saveur en est proche. Sa tige peut, elle, atteindre 1m50 et se consommer comme un poireau, d'où son autre nom de poireau d'été. Trouvable chez Garlic Farm, 4£50 (environ 5€20) la tête.

Megarlic

Megarlic

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


L’étrange Noël de Monsieur Jack

Ho ho ho, Joyeux Ha...Noël ! Ah le 25 décembre, ses squelettes, ses sorcières, ses vampires, ses citrouilles sculptées et son imaginaire mêlant légendes, horreur et morbide. Un des meilleurs moment de l’année pour ce qui est de l'inventivité déployée par les services marketing, que cela soit dans le domaine agro-industriel avec des éditions limitées aux parfums et design adaptés, télé avec des émissions thématiques spéciales ou même des jeux vidéos avec les innombrables events avec costumes, monstres de Frankenstein, et niveaux parsemés de chaudrons et toiles d'araignée. Cette année, nous avons retenu l'improbable édition limitée Dorito saveur ail et poivre, ainsi qu'un petit bonus en fin si vous n'avez pas été sages.

 

Une arme contre les vampires et les réunions

Une arme contre les vampires et les réunions

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Chocolat au durian, Noël puant

J'adore Noël, les décorations pleines de couleur et de lumière, la joie, les bons petits plats, la bonne odeur du sapin, la neige, la chaleur du feu dans la cheminée, les paquets cadeaux chatoyants, le joufflu père Noël, les indigestions, les kilos en trop, les repas rébarbatifs, les pulls moches, les histoires de famille, les magasins bondés, les cadeaux au mieux décevants, la mièvrerie, les sourires forcés, l'hypocrisie et le consumérisme. Punaise, en fait je déteste Noël. Le moment idéal pour ouvrir une boite de chocolats au durian, le fruit qui pue. Un cœur d'oignon pourri enrobé d'une fine couche douce et sucrée et emballé dans un écrin raffiné, une vraie métaphore de Noël.

 

Métaphore de Noël

Métaphore de Noël

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Saucissons festifs

Le froid, les maladies et les marchés de Noël sont de retour comme chaque année à cette époque. Cela peut sembler une fatalité mais quelques gestes simples permettent de limiter la casse : une bonne écharpe, un pull chaud et surtout fuir les stands de saucissons "10€ les 6", particulièrement les espagnols. Pourquoi ce dernier conseil ? Vous, on voit bien que vous n'avez jamais profité de ces offres. Un prix attractif et du choix, certes, mais bien trop souvent pour des saucissons sans saveur, mous et plein de gras. Après ces avertissements de saison, place à notre article sur ... des saucissons à 15€ les 6.

 

Du choix ET du goût

Du choix ET du goût

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Wapharnaüm #29

Notre petit coup de cœur découvert à la Foire d'Automne : les délicieux macarons de Mademoiselle Macaron (commandables sur le net) dont une gamme salée bien remplie, inventive et magnifiquement réalisée : tomate/basilic, asperge/truffe, foie gras/mangue ou encore munster/cumin. Mention spéciale pour le très bon chorizo/sésame et les deux saveurs cocktails : piña colada et mojito et leurs fruits bien parfumés.

 

Petit assortiment salé

Petit assortiment salé

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Zombear

Qu'est ce qui est plus dangereux et flippant qu'un ours ? Deux ours. Ok, mais qu'est ce qui est pire que deux ours, et ne me répondez pas un groupe d'ours. Un ours zombi ! Une véritable machine à tuer, qui s'est liberée du sommeil, de la fatigue et de l'hibernation. Le monstre parfait pour Halloween, que l'on ne risque heureusement pas de croiser tous les jours, sauf peut être sur l'ile d'Hokkaido et dans nos assiettes.

 

Braiiinnnnn

Braiiinnnnn

 

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Catégories
Archives
  • 2017 (15)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité