Ta ta ta ta ta, Chiwada !

Comment vexer des indiens en 5 secondes ? C'est simple, leur dire que leur nourriture n'est pas si épicée que ça. Cela m'est arrivé récemment en Inde, l'avantage est qu'après ils se mettaient en quatre pour me prouver le contraire, m’emmenant dans des stands de street food ou me cuisinant des plats maisons.Aujourd'hui nous découvrons deux snacks à base de riz : le bhadang et le chiwada, tous deux préparés par Jyoti, une collègue.

 

Le Bhadang, l'arme de Bhatman

 

Le bhadang et le chiwada sont des "chivda" ou Bombay mix, des snacks froids à grignoter à toute heure mélangeant épices et divers ingrédients tels les cacahuètes, le sev (vermicelles de farine de pois chiche frits), le riz soufflé, ou encore la noix de coco. En somme, des mélanges apéro. Si les deux recettes sont très populaires dans la région du Maharashtra, état de l'ouest dont la capitale Mumbai (anciennement Bombay) est la plus grande ville d'Inde, on trouve des chivda dans tout le pays, en même au delà, au Pakistan, au Bangladesh et au Sri Lanka.

Le Maharashtra et sa capitale (1)

 

Le bhadang est préparé avec du riz soufflé (murmura), des cacahuètes, des feuilles de curry, des épices (dont du piment rouge), du sel et un peu d'huile. Mais comme toutes les recettes indiennes, elle varie énormément d'une famille à l'autre et chacun y va de ses ingrédients ou de son petit mélange d'épices secret. On peut y trouver de l'oignon, de l'ail, du jaggery (sucre non raffiné), et toutes sortes d'épices comme cumin, coriandre ou curcuma. La version que l'on a goûtée contient elle du riz soufflé, des cacahuètes, ce qui semble être des corn flakes, des filaments oranges (du sev ?), quelques morceaux de piment vert séché, des sortes de bâtonnets qui partent en poussière en bouche et bien sur des épices. On peut dire que de ce côté là, on est servi. Ce snack est vraiment épicé et très pimenté, mais peut être est ce une version spéciale pour moi. Les différents ingrédients apportent un patchwork de textures et de saveurs, surtout les cacahuètes, car les pétales et le riz sont assez neutres de base. Ce mélange est parfait pour l'apéro, l'utilisation de riz soufflé le rend léger et peu calorique, le touché est peu gras, et a priori la recette nécessite moins de 15 minutes pour être préparée (recette ici). Un peu moins de sel et cela aurait été parfait.

 

Oooh Chiwada !

 

Le second snack, le chiwada, utilise aussi de son côté une base riz mais sous forme de poha, un riz que l'on a aplati. Le poha est typique pour le petit déjeuner au Maharashtra, cuisiné avec des épices, des pois et des oignons. Dans le chiwada, le poha est très aplati et très fin, en flocon. La recette inclut aussi des cacahuètes, des feuilles de curry, du dalia (sorte de lentilles/pois chiche grillés), des épices dont du piment rouge en poudre et du piment vert frais, du sel, un peu d'huile, et souvent de la noix de coco. Comme pour le bhadang nous ne sommes pas vraiment sûrs de ce que contient le nôtre, mais on repère aisément le piment vert, les cacahuètes, le poha, le dalia et les feuilles de curry, plus d'autres morceaux non identifiés. A priori point de noix de coco, ou alors en dose infime.

 

Poha (en haut)

 

Le chiwada est tout aussi rapide a préparer, comptez 15 minutes (recette ici). Il est toutefois moins intéressant que le bhadang. Déjà ses pétales très fins sont moins faciles à manger et moins agréable en bouche que le riz soufflé. De plus ils prennent plus l'huile et pour finir, la recette semble bien moins épicées. Après le bhadang on pourrait presque le trouver fade, malgré ses épices et piment. On prend tout de même plaisir à le manger et chaque poignée est variée en textures et saveurs. Bon point pour le dalia que nous ne connaissions pas, et les cacahuètes qui apportent beaucoup au goût.

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Une bonne alternative aux mélanges apéro industriels blindés de sucre, de sel et de graisses. Ces deux snacks ont vraiment beaucoup de goût, d'épices, sont simples à préparer (si on trouve les ingrédients), pas cher à faire, et sont globalement peu caloriques. Une agréable découverte qui mérite un demi jambon d'or.

Kephy

 ★★★☆☆ 

Le principal intérêt de ces mélanges est le jeu de textures, avec des ingrédients qui craquent, qui fondent, qui se délitent... Le bhadang est assez épicé et pimenté, mais reste accessible si on apprécie un peu le piment. Le chiwada, ou plus particulièrement le poha, ressemble à un fond de paquet de chips. Original mais pas très pratique à manger ni très intéressant en bouche. Ces deux recettes restent de bonnes alternatives aux apéros de supermarché, et méritent un jambon d'argent.

 

PS : préparés que Jyoti que l'on remercie.

1. Carte par Superbenjamin sous licence Creative Commons CC BY-SA 3.0.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Ta ta ta ta ta, Chiwada !”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (15)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité