Gouda des îles

Nous n'avons jamais vraiment compris pourquoi on parlait de gouda de Noël pour certains gouda plus affinés. Le gouda fait penser à tout sauf aux fêtes de fin d'année. Et le gouda que nous avons testé en est encore plus éloigné, sauf à passer Noël dans une île tropicale, car il s'agit de gouda parfumé à la noix de coco.

 

Gouda coco, gouda nana

 

 

Markthal, Rotterdam

 

Markthal à Rotterdam est un très agréable marché couvert, qui vaut le détour, avec son plafond joliment décoré et ses étals qui regorgent de denrées appétissantes. Entre la charcuterie fumée qui flatte le nez et les pâtisseries qui réjouissent le palais, on trouve un stand qui lui attire l'œil, celui de Cheese & More. Les vitrines et étagères de ce stand de fromage sont un véritable patchwork multicolore. Des tomes orange vif, des violettes, des vertes, des bleues... Impossible de ne pas le remarquer.

 

Cheese & More ? Nous avons vu le cheese mais pas le more

 

En s'approchant de plus près on découvre qu'il s'agit exclusivement ou presque de gouda, fromage phare de Hollande. Un seul fromage, une seule marque : Henri Willig, mais malgré tout une large gamme, avec différents laits, vache, brebis ou chèvre, et différents parfums et épices. Allant des plus classiques : ail et fines herbes, cumin, paprika, poivre, à d'autres un peu moins : chèvre miel, pesto vert, pesto rouge, fenugrec, truffe et d'autres franchement exotiques : au vin mousseux, chèvre lavande ou encore noix de coco. Ce dernier était sans nul doute le plus insolite du lot. Entre son emballage bleu et la quasi promesse d'un mélange mauvais, on ne pouvait pas y couper.

 

Le meilleur du pire

 

Ce gouda est au lait de vache, contient 48% de matières grasses et est parfumé grâce à 0,4% de coco. On est agréablement surpris de voir du vrai fruit et non de l'arôme naturel ou artificiel. Sa composition tranche singulièrement avec l'emballage bleu vif qui n'évoque lui rien de naturel ou de comestible.

 

De la fantaisie en demi teinte

 

Malheureusement sous le papier fantaisie coloré se cache une cire jaune orangée tout ce qu'il y a de plus banale. Le pourcentage de coco nous semblait faible mais nos craintes se sont envolées dès que l'on a senti le fromage encore prisonnier de sa coque. L'odeur de coco accompagne celle de cire naturelle, sans se laisser masquer.

 

Bababa babacocoel

 

Une fois tranchée, la cire qui se retire avec une facilité déconcertante laisse place à un fromage lui aussi d'une teinte très commune. Pour un peu on se sentirait trompé par l'emballage funky. Mais, l'odeur vient vite nous recadrer avec un mariage étrange, de coco, encore plus forte qu'avant et de gouda. Pas du tout alléchant. Le goût est proche de l'odeur. En point fort, on retiendra le bon goût de gouda jeune, le sel pas trop marqué, et la souplesse de la pâte. Mais de l'autre côté, le problème tient en un mot : noix de coco (bon ok ça fait trois). Les deux goût ne vont pas du tout ensemble. En bouche, ce gouda mélange des notes d'amertumes et du sucré, de la noix de coco forte et du fromage. Tout de même pas écœurant mais pas loin. Pour accentuer le malaise, la pâte contient ça et là du rapé de coco, que l'on s'attend plus à trouver dans un gâteau que dans un fromage. De fait même le mélange de texture est dérangeant. On voulait le plus exotique de la boutique, on peut dire que l'on en a eu pour notre argent. Exotique ne veut pas dire bon.

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Un bien étrange fromage. Je l'ai acheté car je pressentais qu'il nous offrirait un goût unique et potentiellement mauvais. De ce point de vu, il est parfait, mais gustativement ce n'est pas une réussite. Mieux vaut se rabbatre sur le très bon ail et fines herbes. Je serais monté à la moyenne s'il avait eu une cire bleue mais là je ne peux décemment pas mettre au dessus d'un jambon de bronze.

Kephy

 ★★½☆☆ 

Au premier abord, ce gouda est attrayant, avec sa délicieuse odeur de cire d'abeille. Mais c'est sans compter sur cette dérangeante odeur de coco qui pointe le bout de son nez. Une fois coupé, la coco se fait plus présente, pour vraiment se manifester au goût, avec des morceaux de coco rappée inattendus ! Un mariage étrange, mais pas vraiment désagréable, même pour moi qui ne raffole pas de noix de coco, ce qui mérite bien un demi jambon d'argent.

 

PS : Trouvable à Markthal (Rotterdam) ou sur le site de la fromagerie Henri Willig, 9€95 le fromage de 380g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (5)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité