Ça peps en bouche

Joyeux premier avril (ou presque) ! En cette journée spéciale, il est coutume de faire des blagues, par exemple de coller des poissons dans le dos de ses collègues, des vrais pas des dessins, leur proposer des bonbons pièges ou faire une grève. Pour coller à cette tradition nous vous avons sélectionné des bonbons pétillants aux saveurs bien particulières rapportés par Kephy de Londres. Pas de goût poisson mais à la place de la bière, du bacon et du wasabi.

 

Choco-menthe pour Bart, Choco-bière pour Homer

 

Les sachets contiennent des granules et de la poudre d’aspects innocents, mais qui se mettent à pétiller violemment au contact d'un liquide comme la salive ; exactement comme des Pop Rocks. Outre ses goûts spéciaux et son pouvoir détonnant, le troisième effet est de faire une tête de demeuré à quiconque en mange. Ça, ou alors les photos sont particulièrement mal choisies.

Ces bonbons sont proposés par Treat Factory, une boite anglaise spécialisée dans les friandises amusantes ou décalées : bonbons gélatineux énormes, verres shots comestibles, sucettes en forme de caca, ... Le raffinement à l'anglaise !

 

Gnééé !

 

En amateurs de bière, c'est tout naturellement que nous avons commencé par cette variété ; gardant aussi le bacon pour la suite pour finir avec le wasabi afin que les goûts ne s’influencent pas trop. Au niveau des ingrédients, rien de bien spécial. Comme on pouvait s'y attendre, ces poudres ne contiennent malheureusement ni bière ni alcool ni bacon ni wasabi. A la place on a le droit à des arômes artificiels, des colorants, du sucre, du sirop de glucose, du dioxyde de carbone et du lactose histoire d'avoir au moins un allergène. Le tout made in China.

 

Un petit rail ?

 

La saveur Glorious Ale est d'une couleur jaune pale, un peu trop clair pour une bière anglaise mais passons. Cette variété est plutôt décevante, et manque clairement de goût. On retrouve surtout du sucre avec au mieux un timide malt, mâtiné de pain grillé et d'un petit goût de savon. Pas folichon mais le véritable intérêt se situe au niveau de l’effet pétillant. Ce dernier est violent, et commence à s'activer même avec l'humidité de nos mains ou par un souffle chaud et humide. En bouche, la poudre picote la langue avant d'exploser bruyamment.

 

Mmm bacon

Sel de bain à la graisse brulée

 

Si la variété bière est au final peu intéressante, elle a au moins le mérite d'être mangeable, pas comme la version bacon qui malgré son aspect sel de bain, ne sent pas la rose. Le fumet comme le goût nous rappellent les horribles produits bacon de chez Accoutrements, comme les cure-dents, les chewing-gums ou les tablettes effervescentes, heureusement en moins marqué. Le côté bacon chimique et artificiel est présent, de même que le sucre, cependant le goût dominant est plutôt un infect goût de vieille graisse rance, tendance salami. Une horreur, mais la vraie question est : est ce pire que des sels de bain ? Une question qui restera à jamais sans réponse.

 

Un petit air de PewDiePie ?

Chemin de traverse !

Chemin de traverse !

 

On finit par le troisième, wasabi, au goût hot and spicey d'après l'emballage. Non non, pas spicy, mais bien spicey, comme Kevin Spicey. Une friandise au bon goût d'agression sexuelle ? Il s'agit étonnamment de la version la plus réussie. L'odeur comme le goût ne laissent pas de doute sur la variété, même la couleur est bien imitée. Le wasabi se retrouve bien, mais pour autant il est accompagné d'autres saveurs sans rapport. L'odeur de wasabi se mélange à une autre plus florale, et à une sensation de panier vernis, ou d'osier laqué. Quant au goût, il se marie au sucre et à un toast grillé. Étonnement acceptable, surtout comparé aux deux autres.

 

Tutti vomi

 

Les trois sont indépendamment oubliables voire mauvais, mais on peut se demander si en les mélangeant tous on n'obtient pas une délicieuse friandise au goût indescriptible et merveilleux. C'est peut-être cela le vrai but de ces poudres. Et bien ... non ! Brr (1).

Au final, on peut dire que ces bonbons sont surtout intéressants pour leur aspect ludique, qui pétille en bouche. Pour le reste par contre on repassera. On les goûtera une fois par curiosité, mais on n'y reviendra plus jamais après. Dans le même genre, Pop Rocks propose des saveurs largement meilleures : pastèque, cerise, barbe à papa, ... Un conseil, pour le premier avril, restez-en plutôt aux poissons collés dans le dos.

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

J'aime beaucoup les bonbons qui explosent violemment et bruyamment en bouche. Si on ajoute des goûts insolites dont bacon et bière, ce produit ne pouvait que décrocher une note excellente. Il mériterait un bon jambon d'or pour le concept et l'originalité mais si on ajoute le goût et le prix à l'équation, la note ne peut que dégringoler. Le wasabi s'en sort assez bien, la bière est faible et sans intérêt et le bacon à fuir de toute urgence. Impossible au final de monter au dessus du jambon de bronze.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Des bonbons aussi originaux, trouvés dans mon paradis sur Terre qu'est Cyberdog, on était en droit d'espérer une expérience de haute volée... Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. La version bière a un goût très léger, toasté, agréable, mais je cherche encore le lien avec la bière.La déclinaison bacon était prometteuse, avec une odeur assez réaliste, proche du jambon à l'os. Malheureusement, le goût est absolument atroce, avec une sensation acide pour couronner le tout. La version wasabi s'en sort plutôt bien, le goût est proche de l'original et pique légèrement. Bizarrement, les paquets sont encore bien remplis, et vont sûrement trôner longtemps sur une étagère avant de passer par la case poubelle sans toucher 20 000 francs. Un jambon de bronze et puis s'en va.

 

PS : Trouvés chez Cyberdog à Londres, 5£ (environ 5€70) le paquet de 100g.

1. : Cette cascade a été réalisée par des professionnels. Ne la tentez pas à la maison.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Ça peps en bouche”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (15)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité