Minke Donald

Le 15 août approche et avec lui les plages sont envahies et à l'inverse les villes désertées. Nous en profiterons donc cher lecteur au singulier pour parler d'un met controversé : la baleine. D’ailleurs vu qu'on est entre nous, j'en profite pour me mettre à l'aise et écrire cet article entièrement nu, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. L’Islande est un des rares pays à avoir ré-autorisé la chasse à la baleine, plus pour des raisons économiques que culturelles. De quoi crier au scandale.

Geysir-oté une bière dans ce restaurant

Mais objectivement, certaines personnes sont contre sans savoir vraiment pourquoi. Il faut dire que les baleines ont un capital affectif plus important que celui des blattes, et canalisent la sympathie des foules. Si je peux me faire l'avocat du diable (pas dans le sens que tu crois petit pervers...), l'interdiction de la chasse à la baleine a été décrétée à l'origine pour une période limitée afin d'étudier les cétacés. Le but était de recenser les populations, analyser l'influence de l'Homme sur leur développement et déterminer les espèces à risques. Après la fin du moratoire, l'interdiction ne fut pas levée pour les espèces non menacées, principalement sous la pression des États-Unis. Pour en revenir à l’Islande, elle rechasse depuis 2006 la baleine de Minke (ou petit rorqual), espèce non menacée d'après la liste rouge de Union internationale pour la conservation de la nature (catégorie LC, comme l'Humain, et donc bien moins menacée que le cabillaud de l'Atlantique que tout un chacun consomme) et uniquement dans ses propres eaux. De plus la chasse est très limitée du fait d'une faible demande et que les excursions de "Whale watching" organisées pour les touristes sont une manne économique importante.

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Eat my shorts #9

Août et le beau temps sont enfin là. A vous la plage, la montagne, Melun ou un travail passionnant au Mc Do (rayer les mentions inutiles). Pour vous accompagner, nous vous avons réservé une petite série de shorts (ou de bikinis pour les filles) : un petit alcool de derrière les fagots, un snack japonais et les meilleurs chips du monde.

Petit détail : tous les Eat my Shorts sont désormais accessibles par le tag short.

Spiritueux de fleurs de molène


 
Pour s'occuper en vacances, rien ne vaut une partie de cache cache surtout si celle-ci vous conduit dans un cellier bien garni où trônent des raticides ainsi que des foie-icides peu communs comme une liqueur d'abricot, un alcool de coing, une eau de vie de gingembre ou encore un spiritueux de fleurs de molène. De quoi s'occuper le temps que vos amis ou les pompiers, selon la durée du jeu, vous retrouvent. Si comme nous vous n'avez jamais entendu parlé de la molène, votre choix parmi ces alcools sera vite fait.

Pour la mi-aout, l'ami molène

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


World Of W…af ?

Hey mon ami, t'aimes ça boire des boissons énergétiques ? Des boissons à la taurine, des boissons pleines de vitamines, des boissons au Cheez Whiz ?

Bein Uncle Giraf y'a une super patente pour toi qui aime beaucoup les boissons énergétiques : so WOW.

Avec so WOW, vous n'allez pas avoir trois fois moins de produits chimiques qui font tomber les dents que dans les autres boissons, ni quat' fois moins !

Non ! Avec so WOW là, vous n'aurez que du naturel : pas d'arôme artificiel, ni taurine, ni vitamines ou caféine de synthèse !

Bein là tu dis : "Wow minute Uncle Giraf, là, c'est impossibeul là ce que tu dis là avec ta bouche. Bein arrête de nous bullshiter Uncle Giraf là !"

Bein je comprends par-fai-tement ton skepticism...

War Of the Worlds ?

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Harðfiskur – Ýsubitar

Quand devant nos collègues ou amis nous utilisons les termes poisson, Islande et dégustation dans la même phrase, le silence se fait, les sourires se figent dans d'horribles rictus, pendant que le ciel s'assombrit à mesure que le glacial piterak se lève. Le requin faisandé en a traumatisé plus d'un et une simple association de mots fait craindre le pire. Un snack de poisson rapporté d'Islande, un nom aussi nordique qu'imprononçable : Harðfiskur, voilà qui semblait prometteur. L'absence du côté faisandé nous laissait ocependant envisager moins d'odeurs et d'horreurs, donc potentiellement moins de fun. Heureusement qu'une séance de dégustation calée à 10H du matin, quand les estomacs sont plus enclins aux croissants et pâtisseries, permet de contrebalancer un peu.

Le snack des Vikings

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Ca rime avec …

A travers nos tests et ce sans aucune magouille,

Beaucoup de pays sont couverts. On se débrouille,

La carte, de couleurs peu à peu se barbouille.

Pour la faire progresser, il faut que l'on se mouille.

Les magasins et les sites louches on fouille,

Pour trouver de l'insolite. Lors de nos vadrouilles,

Il est assez rare que l'on finisse bredouille.

Aujourd'hui d'Arménie provient la rose tambouille,

Voici, sous les ovations, le jus de cornouille.

Avec Télémagouille on en a plein les fouilles

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Les 39 Marches (moins 11)

Les derniers chiffres de l'ONU indiquent l’existence de 194 pays. Avec nos articles couvrant 28 pays, il ne nous reste donc à peine 85.5% du globe à conquérir. Une broutille... Consultez régulièrement notre carte eat'n wafienne pour plus d'informations sur l'avancée de notre conquête du monde. Mwhahaha !

En marche pour la domination mondiale

FacebookTwitterGoogle+Email


L’autre pays de la cannelle

Entre les fricandelles, la sauce jopie, les frites et les toasts au muisjes, les Pays-Bas ne sont pas vraiment un pays réputé pour sa nourriture raffinée ou équilibrée. Ça tombe bien car la seule chose que j'ai pu rapporter d'un passage éclair à Rotterdam est un bâton à la cannelle composé à plus de 80% de sucre.

Kaboom !

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Mee !

L'Islande, le pays aux magnifiques paysages, aux journées quasi permanentes en été et aux pulls en laine très kitsch, possède une gastronomie traditionnelle aussi intéressante qu'imprononçable, dont beaucoup de produits à base de mouton, logique pour une île qui en possède deux fois plus que d'êtres humains :

  • Skyr, une sorte de yaourt/fromage blanc.
  • Hákarl, le très odorant requin faisandé qui a déjà croisé notre route et notre nez.
  • Blóðmör : une sorte de boudin noir au sang de mouton,
  • Súrsaðir hrútspungar, des testicules de mouton cuits dans leur jus et macérés dans le lait aigre.
  • Selshreifar, des nageoires de phoque.
  • Lundi, du macareux.
  • Lifrarpylsa, la saucisse de foie de mouton.
  • ...
  • et le meilleur pour la fin : Svið, une simple demi tête de mouton bouillie (sans cervelle), un plat qui me faisait de l'œil avant même d'avoir mis les pieds en Islande.

Black sheep

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Eat my shorts #8

Juin est là et avec lui débute la période des week-ends au soleil, des départs en vacances et de la visite annuelle à votre grand tante Gertrude, bref l'époque des trajets. Cette huitième édition de Eat my shorts vous propose une sélection de snacks à grignoter sur les aires d'autoroutes ou dans le train : des chips, une escalope de poche et un petit assortiment d'insectes.

 

Big Katsu

 

Seul un peuple capable d'inventer les toilettes hi-tech, le plastique à bulle électronique et le pot à jappement pouvait imaginer une escalope panée de poche. Un morceau de bidoche entouré de chapelure et frit est appréciable dans des plats japonais comme le katsu curry et le katsu don, mais ne sied pas vraiment aux quatre heure et à nos poches. Est-ce que nous, en France, on se promène souvent avec un cordon bleu dans la poche pour les petits creux ?

L'escalope de potche

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


La Baconnaise

Si Eat'n Waf était un royaume, le Waf land, les séances de dégustation de nourriture insolite seraient une matière obligatoire à l'école et en plus il aurait un chouette hymne : "Allons enfants du pastrami, le jour du lard est arrivé ...". Logiquement ce dernier devrait s'appeler la Baconnaise. Manque de pot ce nom est déjà pris depuis 2007 par la société américaine J&D, gâchant nos plans. Il ne nous reste plus qu'à décommander les mercenaires et renoncer à prendre le pouvoir. Pour la peine, on va se pencher sur le cas de cet empêcheur d’oppresser en rond, la baconnaise, une mayonnaise aromatisée au bacon.

Ne vous déplaiiiissseeeeee, en dansant la Baconnaiiiissseeeeee

Lire la suite de cet article »

FacebookTwitterGoogle+Email


Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité