Zombear

Qu'est ce qui est plus dangereux et flippant qu'un ours ? Deux ours. Ok, mais qu'est ce qui est pire que deux ours, et ne me répondez pas un groupe d'ours. Un ours zombi ! Une véritable machine à tuer, qui s'est liberée du sommeil, de la fatigue et de l'hibernation. Le monstre parfait pour Halloween, que l'on ne risque heureusement pas de croiser tous les jours, sauf peut être sur l'ile d'Hokkaido et dans nos assiettes.

 

Braiiinnnnn

Braiiinnnnn

 

 

zombear11

 

Zombear est un ourson en peluche zombifié, venant de Otaru sur l'ile d'Hokkaido au Japon, qui cherche depuis 70 ans un garçon pour s'occuper de lui, exactement comme Pedobear donc. Je préfère Gloomy Bear de toutes façons, et je ne dis pas ça parce que j'ai fait une photo avec lui à Tokyo. Zombear est une mascotte façon Hello Kitty, en plus baveux, adaptée en une tonne de merchandising, de tout et n'importe quoi : peluche, porte-clé, t-shirt et ce qui nous intéresse une petite gamme comestible composée de ramens bleus, sauce dressing bleue et de bonbons bleus. Bleu comme le zombear principal, car il en existe des verts, roses et violets mais avouez que des nouilles roses n'évoquent pas particulièrement les zombies.

 

 

A Halloween, les zombies la ramènent

A Halloween, les zombies la ramènent

 

On commence par les ramens ou plutôt zomramens, qui se déclinent en deux versions, un paquet bleu salé et un paquet rouge épicé. Le packaging est bien travaillé, comme d'ailleurs les autres produits, avec des zombears, des tombes, des références à l'armée et aux déchets radioactifs et des flammes. Le contenu est plus dépouillé, avec un simple bloc de nouilles instantanées et un sachet d'assaisonnement. Presque décevant.

 

On a connu plus évolué

On a connu plus évolué

 

Le grand intérêt (le seul ?) de ces zomramen est bien sûr la couleur bleue des ramens et de la sauce fournie en sachet. La version épicée, malgré son emballage rouge, ne diffère malheureusement qu'en goût. On aurait vraiment préféré une version rouge sang. Tout ce bleu est par contre moins chimique qu'on ne le penserait, cette teinte particulière est obtenue grâce à la phycocyanine, colorant naturel de la spiruline aussi appelée algue bleue.

 

Nom d'un schtroumpf !

Nom d'un schtroumpf !

 

La préparation est on ne peut plus simple. 2-3 minutes dans 660ml d'eau bouillante, on ajoute la sauce, on remue et c'est prêt. On obtient alors un bol de ramen bleu baignant dans une sauce bleue, qu'on peut alors agrémenter à loisir de chāshū (porc braisé en tranches, voir le très bon article de LeManger.fr sur le sujet), de ciboule, d’œuf dur, de narutomaki (1) (pâte blanche à base de poisson avec une spirale rose au milieu), de nori ou de tout autre garniture.

 

Monstrueux ramen zombie cyclope à moustache, ou pas...

Monstrueux ramen zombie cyclope à moustache, ou pas...

 

Hormis la couleur, ces ramens sont cruellement basiques, voire simplistes. Ils leur manque un petit grain de fantaisie. La version salée ne propose qu'un simple bouillon salé et la version épicée s'en sort légèrement mieux avec un goût tirant sur la sauce soja et une dose de piment bienvenue. Mais après tout, des ramens seuls et sans garniture ne sont pas d'un grand intérêt à la base, et avec un peu de talent et d’imagination, on peut transformer ces nouilles bleues en véritable plat monstrueux pour Halloween. Comme vous pouvez voir ci-dessus, je n'ai ni l'un ni l'autre contrairement à ce que l'on peut trouver sur Youtube.

 

Un zombie dans le dressing

Un zombie dans le dressing

 

On continue avec la sauce dressing zombear, une vinaigrette bleue censée être de la bile de zombie. Une sauce salade à base d'huile et de vinaigre et sans moutarde, qui semble simple mais se révèle au final très bonne et pleine de saveurs, grâce à la présence de sauce soja, d'une bonne dose d'ail, d'autres épices et d'un côté sucré-salé. De quoi préparer de monstrueuses entrées gluantes et baveuses.

 

Tout en couleur

Tout en couleur

Aliens, le retour

Aliens, le retour

 

On fini par les drops, des bonbons durs saveur fruitée (fraise ?) proposés dans un joli bidon en métal façon Tombeau des Lucioles du Studio Ghibli, décoré de Zombears. Ils sont plutôt bons à sucer, mais plus que tout, ils colorent la langue d'un bleu intense (colorant Blue 1), inutile donc indispensable. Attention, l'abus de bonbons bleus peut provoquer des surprises à la sortie.

 

Le tombeau des ours

Le tombeau des ours

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★½☆☆ 

Parfaits pour préparer un repas thème monstre, Halloween ou Schtroumpfs, ces produits sont malgré tout plutôt classiques et sans grain de folie, certes pas mauvais mais pas non plus exceptionnels. Rien qui ne justifie leur prix élevé, sauf peut être pour les fans de Zombear, surtout qu'on peut obtenir le même résultat avec un banal colorant alimentaire bleu. Ils ne peuvent donc prétendre qu'au demi jambon zombie d'argent.

 

Zombeer

Zombeer

 

 

PS : Trouvables chez CandySan, 3€96 le sachet de ramens salés (120g), 4e40 les ramens épicés (120g), 4€40 les drops (80g), et 3€08 le tube de 200ml de sauce vinaigrette. Vous pouvez bénéficier de 5% de réduction sur votre première commande en vous enregistrant par notre lien de parrainage : lien ici ou en rentrant le code 19265709 lors de l'inscription.

1. Photo par Kelam sous licence Creative Commons CC BY-SA 3.0.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2017 (15)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité