Tyran d’eau

6 août, cet article sera sûrement le moins lu de l'année, entre ceux partis dans un coin paumé sans réseau, ceux avec du sable dans le smartphone, ceux qui ont autre chose à faire de plus intéressant (les fous ...), ceux déprimés par le retour à la dure réalité du travail et ceux toujours coincés dans les bouchons. L'intro sera donc courte et concise, l'article du jour porte sur 3 variétés de Bōkun Habanero, snack épicé japonais :

  • Tortilla Sticks,
  • Black Curry,
  • 3 épices.
3 paquets, 5 saveurs

3 paquets, 5 saveurs

 

Parmi tout les snacks nippons, les Bōkun Habanero (Tyran Habanero) de Tohato font partie, avec les Pocky, les KitKat et les Pretz, de nos petits chouchous. La multitude de variétés, de saveurs, de couleurs et de formes et le côté pimenté nous font saliver d'envie. Et puis comment ne pas aimer une marque dont le logo est un piment ? Nous avions déjà testé les versions classiques, avocats et ail, toutes en forme d'anneaux plus ou moins larges, cette fois-ci on a le droit à plus de variété de la part de Tohato, n'hésitant pas à renoncer à l'anneau habituel ou à proposer un paquet multi-goût.

Tyran mexicain

Tyran mexicain

 

La première variété est aromatisée tortilla à la salsa épicée. Étrangement, au lieu d'opter pour des chips triangulaires, qui d'ailleurs apparaissent sur le paquet, Tohato a décidé de les décliner en frites. Les tortillas font logiquement penser au Mexique, et donc le piment tyran arbore sombrero et moustache façon pistolero de vieux westerns. On suppose que tatouages de cartel et arme à feu sont légèrement moins vendeurs. Ces bâtonnets sont bons avec un goût tomate un peu fumé et sucré, par contre pour ce qui est du piquant, marque de fabrique des Bokun, on reste vraiment sur notre faim. Le paquet indique 3 piments sur 5 (la version originelle est à 5), mais même un bébé peut les encaisser sans broncher (testé en vrai, quand on vous disait qu'il ne faut pas nous laisser des enfants).

Tyran nan

Tyran nan

 

Après le Mexique, c'est au tour du sous continent indien d'être à l'honneur, avec une version curry noir et une forme aplatie pour le rendre ressemblant à un nan, ce qui n'est pas forcement réussi. Le curry noir est un simple curry coloré à l'encre de seiche. Une couleur d'ailleurs ici très mise en avant avec un paquet jaune et noir, un Black écrit en très gros, un tyran diablotin ailé tout noir et surtout ces nan-o-chips sont totalement noires, ce qui leur donne un certain charme. Côté piment, elles sont notées 3 sur 5 et ne sont pas du tout fortes, peut-être encore moins que les tortillas. Par contre elles sont proprement délicieuses avec un goût un peu sucré mélangeant légumes et curry.

Roulette belge

Roulette belge

 

La troisième et dernière variété revient aux anneaux traditionnels mais troque le sachet contre un petit pot et surtout, mélange trois saveurs, les trois frères :

  • le petit dernier, des petits anneaux verts force 1/5,
  • le cadet, des anneaux jaunes un peu plus gros force 3/5,
  • et l'ainé, des anneaux rouges encore plus gros force 5/5.

D'un côté ce pot multi-force permet de varier, de l'autre avec les différences de tailles et de couleurs, il passe totalement à côté de l'occasion de faire un snack roulette russe qui proposerait des anneaux totalement uniformes de trois forces, voire, encore mieux, de trois forces plus un et unique anneau 10 fois plus fort que le reste.

Manque d'un anneau pour les gouverner tous

Manque d'un anneau pour les gouverner tous

 

Les moins forts, les verts, sont malheureusement les plus nombreux. Ils ne sont pas mauvais, bien croustillants, mais assez quelconques, pas du tout piquants ou presque. Les jaunes sont meilleurs, un peu plus piquants, un peu plus sucrés et avec un peu plus de goût. Les rouges, plat de résistance du pot, piquent plus mais par contre ont moins de goût que les jaunes, il s'agit sûrement des anneaux classiques. Au final cet assortiment est bon mais très banal, il manque de goût et de peps.

 

Pour finir, voici en petit bonus les 20 dernières éditions limitées des Bōkun Habanero, d'avril 2013 à juin 2015 : rogue de colin (mentai), chorizo, piment et chocolat, tom yum goon (soupe thaï aux crevettes), edamame, 4 fromages, légumes d'hiver, pizza, poulet, citron, légumes d'été ...

Tyrans divers et variés

Tyrans divers et variés

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Ces snacks sont globalement très bons. Les curry noirs remportent la palme avec un goût, une forme et une identité graphique qui changent de l'ordinaire. Les tortillas ont un bon goût, bien qu'assez classique et les trois frères sont intéressants car ils permettent de varier force et goût. Le seul grief que je retiendrais contre ces tyrans est le manque flagrant de piquant, mais je ne suis pas le mieux indiqué pour juger de la force acceptable pour le grand public. Ces snacks méritent bien leur demi jambon d'or.

Kephy

 ★★½☆☆ 

Ces snacks n'ont de pimenté que le logo sur l'emballage, ce qui est un peu décevant. Ceux au curry noir ont pour eux cet aspect peu commun et un goût original, ce qui n'est pas le cas des tortillas, vraiment trop ordinaires. L'assortiment a justement pour principal intérêt d'être un assortiment. On regrettera le manque de grands anneaux rouges qui sont tout de même le meilleur reflet de ce que sont et doivent être les Bōkun Habanero. L'ensemble présente un intérêt limité et mérite donc une note moyenne d'un demi jambon pimenté d'argent.

 

PS : Trouvés chez CandySan, 1€03 le paquet de 55g tortilla sticks, 1€03 le paquet de 65g  curry noir, et 1€18 le pot 3 épices de 48g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (11)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité