Au bout de notre canne à pêche

La saison de la pêche au saumon vient de s'achever, et il va falloir attendre mi mars avant de pouvoir taquiner à nouveau ces poissons. De longs mois en perspective, qui peuvent toutefois être adoucis grâce à de petites astuces toutes simples et pas chères. Par exemple, remplir sa taie d'oreiller de tranche de saumon assure des nuits calmes et sereines pleines de rêves de pêche à la ligne, ou encore mâcher des bonbons au saumon pour conserver une haleine fraîche et poissonière. Article sponsorisé par l'Amicale de pêche Salmon & Garfunkel.

"Le saumon c'est ma grande passion" Homard Sharif

"Le saumon c'est ma grande passion" Homard Sharif

Salmon & Garfunkel

Salmon & Garfunkel

 

Ces Puccho saumon, car tel est leur nom, ne sont pas l'invention d'un pêcheur de nos cours d'eau, mais viennent de bien plus loin, du Japon. Honnêtement, qui d'autre que les japonais pouvaient inventer une telle bizarrerie ? Cette saveur tout particulière est issue d'une association entre UHA Mikakuto et Sanrio.

Puccho-Kun et Kirimi-Chan, le grand amour

Puccho-kun et Kirimi-Chan, le grand amour

 

D'un côté, on trouve UHA, entreprise de friandises comme les bonbons mous Puccho, les pastilles e-ma ou encore les bonbons acidulés Shigekix. De l'autre, Sanrio, société honnie de tous les hommes de la terre dont la copine est fan de l'infâme Hello Kitty, et qui outre l'horripilant(e) chat(te) sans bouche ni lèvre, est aussi responsable d'autres mascottes comme Gudetama l'oeuf, Purin le chien (alors que le nom se prête plus à un cheval), Cinnamoroll le truc-chien-lapin, Tuxedosam le manchot, et Kirimi-chan le morceau de saumon.

Puccho devant !

Puccho devant !

 

Les puccho sont des bonbons bi-textures, composés le plus souvent d'un bonbon tendre et de petites boules gélatineuses. Ce concept de base varie sur certaines variétés avec l'ajout d'un cœur fondant, de bonbons durs ou de poudre acidulée. Il existe une flopée de parfums, des éditions limitées, des éditions régionales, des partenariats, comme souvent avec les produits nippons. Voici une petite liste non exhaustive :

  • Puccho raisin,
  • Puccho raisin muscat,
  • Puccho melon,
  • Puccho citron vert,
  • Puccho soda,
  • Puccho cola,
  • Puccho pomme
  • Puccho mangue,
  • Puccho Vitamin Gold à la vitamine C,
  • Puccho ramune,
  • Puccho Genki Drink, une sorte de boisson énergétique,
  • Puccho Hassaku, agrume japonais,
  • Puccho Miracle,
  • Puccho Sweetie citrus, pamplemousse vert,
  • Puccho winter soda, soda yaourt pèche,
  • Puccho Ball soda,
  • Puccho Ball raisin,
  • Puccho gumi raisin yaourt,
  • Puccho gumi cola citron,
  • Puccho gumi soda melon,
  • Puccho gumi cerise,
  • Puccho édition "Love Live ! School Idol Project",
  • Puccho édition Mukiryoku Friends, miel citron,
  • Puccho édition Disney, raisin muscat,
  • Puccho édition Kirimi-chan, saumon.
Toi aussi déguise toi en tranche de saumon ou en moule

Toi aussi déguise-toi en tranche de saumon ou en moule

 

Kirimi-chan est quant à lui un personnage tranche de saumon car quoi de plus kawaï qu'une tranche de saumon ? Une des mascottes de Sanrio-pompe-à-fric déclinées advitam nauseam pour faire raquer les fans dans tout un tas de produits dérivés, dessin animé, porte-clés, verres, sacs, peluches, porte-monnaie en forme de culotte (Japon...), et bien sur tête gonflable pour se déguiser en morceau de saumon, l'odeur en moins. Et oui, ils ont osés ! Le pire c'est qu'on est sûrs que ce genre d'article remporte un franc succès. Ils sont sympa, ils ont même pensé à vos amis, parce qu'il n'y a pas de raison d'être ridicule tout seul, avec deux autres déguisements de l'univers Kirimi-chan : Kamaboko-chan le kamaboko, sorte de surimi japonais, et Rosu-chan la côtelette de porc, sans doute pour des histoires de quota. Ça manque tout de même de tentacule ...

 

Revenons à nos saumons. Nous avons découvert ces Puccho en lisant un test sur RocketNews24, merveilleux site pour se tenir informé des sorties et des dernières lubies japonaises. Ils ont trouvé ces bonbons très mauvais, avec une odeur de poisson et un goût dégoutant mélangeant bonbon et saumon salé. Leur verdict : 1/10, et pourtant ils sont japonais. Avec un tel avis et la promesse de flocons de saumon salé dedans (un coup à chopper la salmon-elle), il nous fallait absolument ce produit de rêve, et on aime à penser que notre petit tweet pour CandySan (LA boutique pour trouver les friandises japonaises) les a motivés à en proposer.

Puccho, puccho, puccho saumon !

Puccho, puccho, puccho saumon !

L'aspect de ces bonbons est vraiment réussi avec une couche rose orange et une couche grise, on croirait un vrai morceau de saumon et sa peau, ou alors un morceau de saumon qui a commencé à vieillir. A part peut-être quand on aperçoit aussi les billes gélatineuses, particularité des Puccho, d'une couleur jaune pus étrangement peu attirante, ces bonbons réussissent haut la main l'épreuve visuelle. Par contre répondent-ils à toutes les attentes vomitoires qu'on place sur eux ? Et bien ... ... ... ... ... suspense ... ...

 

... ... pas vraiment. Si on ne fait pas attention on ne se rend même pas compte du moindre côté poisson. Ils ont déjà très peu d'odeur, bonne ou mauvaise. Il a fallu un bonbon oublié 5 minutes à côté de nous pour qu'on détecte de vagues relents de poisson. En bouche par contre, ces Puccho ont du goût, certes sans rapport avec le saumon, mais du goût quand même. Un goût d'agrume, genre citron, et aussi très sucré. De temps en temps, on détecte un peu de sel ou de saumon mais seulement une fraction de seconde, avant que le sucre ne reprenne ses droits. L'arrière goût qui reste dans la bouche assez longtemps est plutôt mauvais, presque acre, sûrement le résultat du mélange des différentes saveurs en présence. Pour ne rien arranger, la texture de vieux Pimousse rassi fait mal à la mâchoire, mais c'est le cas pour tous les Puccho.

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Ce bonbon est mauvais, mais pas pour de bonnes raisons. J'aurais aimer détester ce produit pour un côté saumon trop fort et gerbant. A la place je le déteste pour sa texture trop dure, mais surtout son manque flagrant de saumon. La plupart du temps ce bonbon n'est que sucre et agrume, mais quand le saumon daigne enfin se montrer, il se mélange avec le sucre pour donner une saveur étrange, mauvaise et même pas saumonée. A peine a-t-on de fugaces remontées de saumon par le nez à certains moments et des micro-secondes de poisson quand on croque au bon endroit. Un Puccho sans intérêt, ni bon, ni amusant, qui ne mérite qu'un jambon de bronze.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Quelle déception ! Nous qui teasions avec enthousiasme notre entourage en attendant de recevoir le Graal... Nous avons dû nous rendre à l'évidence, ces bonbons n'ont de saumon que l'aspect, au demeurant très réussi. Habitué à manger des Puccho, je n'ai pratiquement pas senti de différence avec d'autres variétés "normales", tant le sucre et le goût d'agrume prennent toute la place. Il a vraiment fallu se convaincre que ça devait avoir un goût de saumon pour avoir une évanescente sensation d'un peut-être très léger goût de poisson. Seul le côté visuel rattrape le tout, mais pas assez pour dépasser le jambon de bronze.

 

PS : Trouvés chez CandySan, 0€97 le paquet de 10 bonbons (54g). Vous pouvez bénéficier de 5% de réduction sur votre première commande en vous enregistrant par notre lien de parrainage : lien ici ou en rentrant le code 31816103 lors de l'inscription.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Au bout de notre canne à pêche”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2017 (15)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité