Articles avec le tag ‘Saucisse’

Eat my shorts #8

Juin est là et avec lui débute la période des week-ends au soleil, des départs en vacances et de la visite annuelle à votre grand tante Gertrude, bref l'époque des trajets. Cette huitième édition de Eat my shorts vous propose une sélection de snacks à grignoter sur les aires d'autoroutes ou dans le train : des chips, une escalope de poche et un petit assortiment d'insectes.

 

Big Katsu

 

Seul un peuple capable d'inventer les toilettes hi-tech, le plastique à bulle électronique et le pot à jappement pouvait imaginer une escalope panée de poche. Un morceau de bidoche entouré de chapelure et frit est appréciable dans des plats japonais comme le katsu curry et le katsu don, mais ne sied pas vraiment aux quatre heure et à nos poches. Est-ce que nous, en France, on se promène souvent avec un cordon bleu dans la poche pour les petits creux ?

L'escalope de potche

Lire la suite de cet article »



Salami Pointure 44

Si la télévision nous a appris quelque chose, c'est qu'il faut se méfier de tout ce qui porte la qualification "Ranger". Walker Texas Ranger, Power Rangers, cela donne vraiment un sens péjoratif à ce mot. Des "divertissements" longs, ennuyeux et inintéressants, d'ailleurs c'est pas pour rien qu'on dit ranger son appart. Alors quand on doit tester un produit de la gamme Bifi nommé simplement Ranger, on part forcément sur un a priori négatif. Promis, c'est le dernier article sur cette marque allemande.

When you're in Texas, look behind you, 'cause that's where the Rangers gonna be.

Lire la suite de cet article »



Chien frit en pastille

Aux USA, on aime manger sain. Pour faciliter leur intégration sur leur terre d'accueil, des immigrants allemands habitant au Texas (c'est doublement pas de chance) ont décidé de faire encore plus sain que le hot-dog en mettant une saucisse dans de la pâte de pain de maïs frite. On peut supposer qu'ils avaient simplement fait tomber un hot-dog dans une friteuse avant de le repêcher avec un bâton en bois, mais ne leur retirons pas leur mérite : le corn dog était né. Et comme nous ne faisons pas les choses comme tout le monde, nous avons décidé d'en goûter un dérivé : les pastilles au corn dog.

Cannibalisme saucissier

Pauvre chien, après avoir été chauffé, il passe carrément à la friteuse comme un vulgaire donut...
Corn Dog, Bifi Roll Korn... c'est la semaine des noms imaginatifs ! Mais le nom français de ce produit est, lui, un peu plus inventif, puisqu'il a été baptisé pogo (Karamazov, aucun lien avec la danse). Les intimes l'appellent aussi "saucisse sur bâtonnet", ça a le mérite d'être clair. Lire la suite de cet article »



Checkpoint Curry

L'Allemagne est incontestablement le pays de la saucisse. On y compte aujourd'hui plus de 1500 variétés différentes, portant de doux noms tels Bierwurst, Jagdwurst, Mettwurst ... . Chaque land a sa spécialité, par exemple la Weißwurst en Bavière et la Currywurst, qui nous intéresse aujourd'hui, à Berlin. La currywurst n'est pas à proprement parler une variété de saucisse, c'est plus un plat, voire un snack.

Elle fut inventée à Berlin le 4 septembre 1949 par Herta Heuwer. Avec un tel nom de saucisse, elle était vraiment prédestinée à ce genre de création. Une plaque sur la Kaiser-Friedrich-Straße est dédiée à cette création, je n'ai malheureusement jamais pu me recueillir devant cette plaque commémorant la naissance de ce haut monument de la gastronomie allemande. Bien qu'inventée à Berlin, elle s'est répandue comme une trainée de curry dans toute l'Allemagne, et est devenue un grand classique, trouvable dans tous les Imbisses (stands de snack). Un musée lui est même consacré à Berlin, entre ça et la plaque, ça vire presque au culte. Je ne m'étonnerais même de croiser dans cette ville des adeptes d'un grand ordre de la Currywurst, avec des toges couleur ketchup et des chapeaux saucisse.

Plaque commémorative (1)

La recette est on ne peut plus simple : une saucisse coupé en morceaux, arrosée de ketchup ou de sauce tomate et saupoudrée de curry. On la mange généralement avec une petite fourchette en bois et accompagnée de frites et d'une bière. A l'origine la saucisse était une Brühwurst mais la recette n'est pas vraiment figée et de nos jours on trouve de tout : des Bratwürste, des Weißwürste, des Bockwürste, des Knacks de base, ..., avec ou sans boyau, de porc ou de veau, .... Je n'ai malheureusement pas pris l'option saucisse à l'école, et donc j'ai encore du mal avec certaines catégories, et ce malgré mes quelques années de pratiques. Si quelqu'un connaît une bonne encyclopédie de la saucisse allemande, ça m'intéresse. Lire la suite de cet article »



Le retour de la saucisse allemande

Il y a peu je parlais du Bifi Roll, cette saucisse allemande dans un petit pain un peu brioché. Et bien elle est de retour, sans son pain, et elle est furax, la preuve, il y a des flammes sur l'emballage. Petit rappel si vous êtes perdus (et que vous ne voulez pas relire l'excellent article du Bifi Roll). Le Bifi est un petit salami fumé, emballé individuellement et qui se consomme comme snack à toute heure et en tout lieu.

Voici le Bifi Peperoni. Comme son nom et les flammes l'indiquent, c'est un Bifi pimenté. Créée en 1977, cette version pimentée arrive 5 ans après le lancement des Bifi normaux. Son emballage est typique de la marque : orange, avec d'un coté le nom du produit et de l'autre une fausse déchirure de l'emballage et le produit. Contrairement à l'original et au Roll, il n'existe pas en version XL, par contre on trouve un Roll Peperoni.

Le retour de la saucisse allemande ferait un bon titre de film porno

Je vais profiter de ce test pour vous parler aussi d'un disparu de la gamme, le Bifi Energy. Le concept est intéressant : une saucisse énergétique, ça nous change des boissons. Sa composition piment orange guarana n'a semble-t-il pas résisté au marché puisqu'elle n'a plus l'air produite et a disparu du site web officiel. La dernière fois que j'en ai vu c'était en octobre dernier. L'emballage tranche cette fois-ci avec le orange habituel de la marque : du bleu, du rouge, du gris, des éclairs et un gros texte jaune. Ce design est sûrement fait pour séduire les jeunes car cette saucisse est une saucisse de soirée, et non de petit déj, comme le montre son spot publicitaire. Un coup de barre à 2H du mat en boite ? Hop une saucisse. A 1€20 environ les 25g, soit plus cher qu'une Red Bull et deux fois plus cher que les Bifi classiques, elle a vraiment intérêt à être efficace. Remarquez, c'est bien connu que les hommes en boite ne pensent qu'à leur saucisse.

Super saucisse power activé

Lire la suite de cet article »



Saucisse inside

Plus de 45 articles sur ce blog et pas un seul sur les saucisses ? C'est honteux !!! Il me faut vraiment remédier à cette situation. Je vais donc parler d'un de mes petits chouchous, le Bifi Roll. Bifi est une marque de Unilever, présente principalement en Allemagne mais qu'on trouve aussi en Autriche, Belgique, Suisse, ... et même au Royaume-Uni sous le nom Peperami. Elle produit des snacks salés à base de saucisse. Saucisse au sens allemand, donc au sens large, puisqu'il s'agit ici de salami.

Qu'ont-elles de particulier ? Elles sont vendues dans un emballage individuel plastique comme des banales chips ou gâteaux, sont consommables directement, et ne nécessitent pas d'être stockées dans un réfrigérateur. Elles sont donc idéales pour les petites faims et les pique-niques improvisés, elles se consomment comme on mangerait un petit Lu à 11H.

I'm going to hit them with my massive sausage

Le Bifi Roll, qui nous intéresse aujourd'hui, va un peu plus loin et propose un hot dog du pauvre en fourrant sa saucisse dans un petit pain.

Lire la suite de cet article »



Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité