Le retour de la saucisse allemande

Il y a peu je parlais du Bifi Roll, cette saucisse allemande dans un petit pain un peu brioché. Et bien elle est de retour, sans son pain, et elle est furax, la preuve, il y a des flammes sur l'emballage. Petit rappel si vous êtes perdus (et que vous ne voulez pas relire l'excellent article du Bifi Roll). Le Bifi est un petit salami fumé, emballé individuellement et qui se consomme comme snack à toute heure et en tout lieu.

Voici le Bifi Peperoni. Comme son nom et les flammes l'indiquent, c'est un Bifi pimenté. Créée en 1977, cette version pimentée arrive 5 ans après le lancement des Bifi normaux. Son emballage est typique de la marque : orange, avec d'un coté le nom du produit et de l'autre une fausse déchirure de l'emballage et le produit. Contrairement à l'original et au Roll, il n'existe pas en version XL, par contre on trouve un Roll Peperoni.

Le retour de la saucisse allemande ferait un bon titre de film porno

Je vais profiter de ce test pour vous parler aussi d'un disparu de la gamme, le Bifi Energy. Le concept est intéressant : une saucisse énergétique, ça nous change des boissons. Sa composition piment orange guarana n'a semble-t-il pas résisté au marché puisqu'elle n'a plus l'air produite et a disparu du site web officiel. La dernière fois que j'en ai vu c'était en octobre dernier. L'emballage tranche cette fois-ci avec le orange habituel de la marque : du bleu, du rouge, du gris, des éclairs et un gros texte jaune. Ce design est sûrement fait pour séduire les jeunes car cette saucisse est une saucisse de soirée, et non de petit déj, comme le montre son spot publicitaire. Un coup de barre à 2H du mat en boite ? Hop une saucisse. A 1€20 environ les 25g, soit plus cher qu'une Red Bull et deux fois plus cher que les Bifi classiques, elle a vraiment intérêt à être efficace. Remarquez, c'est bien connu que les hommes en boite ne pensent qu'à leur saucisse.

Super saucisse power activé

Chez Bifi il y a deux types de saucisses, les industrielles faites de porc comme le Bifi Energy, le Bifi Roll, ... et celles faites d'un mélange de porc et de bœuf, tout aussi industrielles, comme les Bifi classiques et les peperoni.  Elles sont toutes deux aussi grasses, comme ça pas de jaloux : 130kcal par saucisse de 25g, 11g de graisses dont 5g saturées, 6g de protéines et 17% des AJR en sel. On pourra se consoler en se disant qu'elles ne contiennent pas de sucre.

Pour la peperoni, on nous indique qu'il faut 153g de viande pour produire 100g de saucisse, sans toutefois préciser la répartition entre le porc et le bœuf. Un simple "extraits d'épices" pour la partie piment, aucune information sur les épices utilisées ou la quantité.  Elle contient aussi de la fumée de hêtre, il va donc falloir que j'ouvre l'emballage dans un endroit aéré.

L'Energy est quant à elle un peu plus diserte sur son contenu. On trouve des agrumes : de la citronnelle, du concentré de jus d'orange et des morceaux d'oranges séchées. Cette composition originale est accompagnée de 0,9% d'extrait de guarana. Pour la partie piment, on a le droit cette fois-ci à un "extrait de piment". Un énigmatique arôme est aussi précisé, peut être un arôme chocolat-bière... La encore de la fumée de hêtre est ajoutée. Je comprend maintenant pourquoi la gamme propose en Belgique une version nommée "Cigare".

Arrête au moins de touiller ta limonade avec du saucisson

Une fois l'emballage ouvert, on tombe sur une saucisse plus fine mais plus longue que celle du Bifi Roll. Par contre contrairement à ce dernier, un film plastique entoure la saucisse. Il est dur a retirer mais heureusement qu'il est là, ça permet de garder les doigts relativement secs. Petite déception, aucune fumée ne s'échappe par contre à l'ouverture, mais au moins la consommation est donc autorisée dans les lieux publics. Le bout de la saucisse est pincé, signe du processus de fabrication industriel. L'odeur est la même que les autres Bifi : une bonne odeur de saucisse fumée. Les deux version peperoni et energy ont un aspect et une odeur en tous points identiques, par contre leur goût est un peu différent.

Ne jamais prendre en photo une saucisse en gros plan

 

La peperoni tout d'abord, est assez proche de celle qu'on trouve dans le Roll. Le goût est sympathique, un goût fumé de salami. Le gras est omniprésent, dans le goût et dans l'odeur. Il reste présent après consommation. Il me semble plus présent que dans le Roll, le manque de pain pour "diluer" le gras expliquant sûrement cela. Le sel est lui aussi atteint du même phénomène, laissant un goût très salé assez longtemps dans la bouche. L’intérêt de cette version par rapport à la classique est en théorie le piment. Mais de ce coté là c'est un peu loupé, le piquant reste anecdotique bien que se mariant bien au salami, mais semble renforcer l'impression de gras. Ce Bifi très fin se finit très vite et remplit moins le ventre que le Roll.

 

L'Energy est très différente, voir même étrange. On retrouve en fond le goût classique du Bifi mais par contre les agrumes changent totalement la donne. La saucisse est un peu acide, on sent bien qu'il y a des agrumes mais difficile de relier le goût à l'orange. Le résultat est très inhabituel. Parfois on tombe sur des morceaux d'orange séchées et là c'est un monde de nouvelles saveurs : l'orange est très marquée, un brin amère, et éclipse presque totalement la saucisse. Le gras est lui omniprésent et personne n'ose lui faire de l'ombre. L'acidité et les agrumes permettent de masquer le sel, mais semblent réhausser le piquant. On obtient donc un résultat largement au dessus de ce que l'on trouve dans le peperoni. Pour le coté énergisant, il m'est difficile de me prononcer, ayant souvent plus de caféine que de sang dans les veines.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★☆☆ 

Ces produits sont trop différents pour permettre un note commune. Tout d'abord la peperoni est un Bifi somme toute classique donc très bon, le piquant n'apporte lui que très peu d’intérêt. Par contre, comparé au Roll, il ne peut pas rivaliser. Ce dernier, bien que mélangeant allègrement gras et sucre, est nettement plus intéressant comme snack d'appoint . Un jambon d'argent pour cette version.

 ★★☆☆☆ 

L'Energy, lui, mérite moins : un jambon de bronze.

Le mélange orange-acide /saucisse /gras /piment est très étrange et ne m'a vraiment pas séduit. Son intérêt réside plus dans l'insolite que dans le goût.

 

PS : Trouvable partout en Allemagne, ainsi que sur World of Sweets, environ 0€50 pour la version peperoni de 25g. Le Bifi Energy n'est lui plus trouvable en magasin, on peut néanmoins en trouver des boîtes de 50 sur Ebay allemagne.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Le retour de la saucisse allemande”

Laisser un commentaire

Catégories
Publicité
Archives
  • 2014 (36)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)