Salami Pointure 44

Si la télévision nous a appris quelque chose, c'est qu'il faut se méfier de tout ce qui porte la qualification "Ranger". Walker Texas Ranger, Power Rangers, cela donne vraiment un sens péjoratif à ce mot. Des "divertissements" longs, ennuyeux et inintéressants, d'ailleurs c'est pas pour rien qu'on dit ranger son appart. Alors quand on doit tester un produit de la gamme Bifi nommé simplement Ranger, on part forcément sur un a priori négatif. Promis, c'est le dernier article sur cette marque allemande.

When you're in Texas, look behind you, 'cause that's where the Rangers gonna be.

Cowboy, Texas, utilisation de mots anglais comme bean et beef à la place de ceux allemands, ..., l'emballage ne s'embarrasse pas de subtilité pour nous dire qu'on a affaire à un snack goût "texan". Il est composé d'un petit pain de froment fourré avec du "jambon" (9%), du lard maigre (4,5%), du salami de porc et bœuf (22%) et enfin de la sauce tomate avec des haricots rouges (5%), un peu comme un chili con carne. Il est cependant très orienté porc et le bœuf semble plus faire office d'argument qu'ingrédient majoritaire. Les qualités nutritionnelles sont comparables à celles des autres Bifi : 370kcal pour 100g avec 29g de glucides, 22g de graisses dont 10g saturés qui représentent 50% des AJR, rien que ça. Le tout est saupoudré de 36% des AJR en sodium, un produit très ... sain, qui colle donc bien avec l'image USA qu'il veut se donner.

Les Rangers distribuent des pains

Mais passons sur ses calories pour nous intéresser au goût de ce détenteur de la médaille d'or DLG de 2009. La première chose à laquelle on pense en ouvrant l'emballage est l'odeur des tuiles apéro (Géant ou Auchan) au paprika. Un mélange d'épices, de sel et de gras. Il y a aussi une pointe de tomate et un vague relent de haricot rouge. Le petit pain est souple et plutôt plat, ce qui s'explique par l'absence d'une saucisse en son sein.

Une fois coupé on peut jouer au jeux des sept erreurs avec la photo de l'emballage :

  1. Salami bien moins large.
  2. Salami de couleur différente : rose pale et avec des gros morceaux de gras.
  3. Sauce tomate deux fois moins abondante.
  4. Sauce tomate pas rouge mais couleur rose - jaune.
  5. Pas de morceaux de haricots rouges dans la sauce.
  6. Bacon tellement fin qu'on ne le distingue même pas sur une coupe.
  7. A vous de trouver la dernière.

Épisode 10 : le mystère de la disparition du bacon.

Le pain, ni trop sec ni mou, et la trop fine lamelle de bacon ont pris le bon goût de la sauce tomate : haricot et tomate, un peu relevé et sucré, rappelant le chili con carne. Cette dernière est disposée en un gros bloc compact sans toutefois être pâteuse. Le salami est, quant à lui, dur et trop salé, la seule chose qui le rend acceptable est qu'il est lui aussi parfumé par la sauce. Le tout mis ensemble est plutôt agréable malgré tout. On regrettera cependant qu'on sente trop le sel en fin mais on apprécie que ce snack semble moins gras que les Bifi à la saucisse. Comme pour le Carazza, la sauce masque le reste, mais c'est aussi ce qui le rend bon.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Un salami décevant, un bacon quasi inexistant, couplé à un goût trop salé, on pourrait penser que ce produit mérite une note assez basse. Mais voilà, la magie Bifi opère : la sauce et le pain rattrapent le reste, et le résultat a vraiment un bon goût et mérite un jambon d'or.

Kephy

 ★★★½☆ 

L'odeur de chili, en ouvrant le paquet, invite à un voyage au Texas. Celui-ci prend la forme d'un pain mou dans lequel on distingue parmi les différentes couches, de la viande clairement recomposée, on ne change pas une saucisse qui gagne. Le goût est légèrement épicé, et la sensation de gras, bien qui présente comme dans tous les Bifi, se fait plus discrète que d'habitude. Mais l'essentiel est ailleurs : ce snack est simplement bon, avec un goût bien marqué, et mérite un demi jambon d'or recomposé.

 

PS : Trouvable partout en Allemagne en supermarché ainsi que sur World of Sweets, environ 1€ l'unité (50g).

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Salami Pointure 44”

  • J’ai pris gout aux prouits Bifi (mais seulement à l’occasion), et celui-ci risque d’être ma prochaine expérience en matière de produits HYPER industriels (et tellement régressifs)

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (16)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité