Checkpoint Curry

L'Allemagne est incontestablement le pays de la saucisse. On y compte aujourd'hui plus de 1500 variétés différentes, portant de doux noms tels Bierwurst, Jagdwurst, Mettwurst ... . Chaque land a sa spécialité, par exemple la Weißwurst en Bavière et la Currywurst, qui nous intéresse aujourd'hui, à Berlin. La currywurst n'est pas à proprement parler une variété de saucisse, c'est plus un plat, voire un snack.

Elle fut inventée à Berlin le 4 septembre 1949 par Herta Heuwer. Avec un tel nom de saucisse, elle était vraiment prédestinée à ce genre de création. Une plaque sur la Kaiser-Friedrich-Straße est dédiée à cette création, je n'ai malheureusement jamais pu me recueillir devant cette plaque commémorant la naissance de ce haut monument de la gastronomie allemande. Bien qu'inventée à Berlin, elle s'est répandue comme une trainée de curry dans toute l'Allemagne, et est devenue un grand classique, trouvable dans tous les Imbisses (stands de snack). Un musée lui est même consacré à Berlin, entre ça et la plaque, ça vire presque au culte. Je ne m'étonnerais même de croiser dans cette ville des adeptes d'un grand ordre de la Currywurst, avec des toges couleur ketchup et des chapeaux saucisse.

Plaque commémorative (1)

La recette est on ne peut plus simple : une saucisse coupé en morceaux, arrosée de ketchup ou de sauce tomate et saupoudrée de curry. On la mange généralement avec une petite fourchette en bois et accompagnée de frites et d'une bière. A l'origine la saucisse était une Brühwurst mais la recette n'est pas vraiment figée et de nos jours on trouve de tout : des Bratwürste, des Weißwürste, des Bockwürste, des Knacks de base, ..., avec ou sans boyau, de porc ou de veau, .... Je n'ai malheureusement pas pris l'option saucisse à l'école, et donc j'ai encore du mal avec certaines catégories, et ce malgré mes quelques années de pratiques. Si quelqu'un connaît une bonne encyclopédie de la saucisse allemande, ça m'intéresse.

On peut difficilement faire plus simple que cette formule saucisse/ketchup/curry, et pourtant malgré cette apparente simplicité, il est dur de trouver de bonnes CurryWürst. J'en ai essayé pas mal, en surgelé, en barquettes traiteurs, dans des Imbisses, dans des vrais restos, ... , variant aussi saucisses et gammes de prix. Il est très dur de juger un plat car selon les versions les résultats varient de franchement passable à très bon. Toutes mes tentatives ne m'ont pas vraiment donné une bonne impression de ce plat. Mais pour Eat'n Waf, j'ai décidé de passer outre et de profiter d'un passage à Berlin pour en re-tester une.

 

A Berlin, on peut en croiser à tous les coins de rue, elles sont plus présentes que les clones de Derrick et les allemands en sandales et chaussettes. Une petite recherche au préalable m'avait cependant indiqué l'endroit où manger LA MEILLEURE Currywurst de Berlin. Cette merveilleuse saucisse ne se prépare pas dans un grand restaurant, mais dans un petit snack de quartier, le Konnopke. Fondé en 1930 par la famille du même nom, ce snack-bar fut un des premiers à proposer la Currywurst, dans les années 60. Il est situé dans le quartier de Prenzlauer-Berg, station Eberswalder Straße de la ligne 2 de métro.

Vous n'avez peut-être pas senti mais 888 km séparent ces deux lignes. Quand on est devant, il ne paye vraiment pas de mine. Il est petit, situé dans un endroit très bruyant, près d'un grand carrefour entre deux rues fréquentées et carrément sous la ligne du métro, aérien à cet endroit. Mais la queue ne ment pas, plus de 30 personnes attendent patiemment leur tour et une vingtaine d'autres sont déjà en train de manger sur une des petites tables ou dans la mini salle vaguement abritée. Le Konnopke est très connu, il possède son propre site web (qui d'ailleurs ne donne pas vraiment confiance dans la nourriture puisqu'il propose les Gastro award 2011), une page Wikipedia assez fournie, est cité dans beaucoup de guides de Berlin. Sa renommée est telle qu'il se paye le luxe d'apparaître dans une édition du Monopoly, dans une case bleu clair à la place de la rue de Vaugirard, 10 000F, oui mon Monopoly est encore en francs, à son age on a du mal à passer à l'Euro.

Petit snack léger

Alors :

  • Currywurst (environ 9 morceaux) 1,7€,
  • grosse portion de frittes 2,3€,
  • mayo 0,2€,
  • une "petite" bière (Beck's 33cL) 1,9€, oui j'ai honte d'avoir pris une Beck's,
  • total de 6,1€.
  • Manger la meilleure currywurst, ça n'a pas de prix.

J'ai enfin ma saucisse, elle sent rudement bon, ça tombe bien j'ai faim.

Blanc / Rouge / Jaune

Bon riz, bon curry, bon Ghandi, bon appétit.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'y a pas à dire, ils sont généreux sur la sauce de la saucisse, on discerne à peine au départ que la saucisse est blanche à l'intérieur. Je n'avais encore jamais croisé de Currywurst à la saucisse blanche. J'ai peur, car je ne suis pas très fan de la Thüringer Rostbratwurst, elle aussi blanche. Une bouchée me rassure : cette saucisse est bonne, très bonne, par contre je serais incapable de pouvoir dire son nom, peut être un type de Brühwurst. La sauce est comme on pouvait s'y attendre du ketchup, mais bien moins sucré que les grandes marques comme Heinz. La dose de poudre de curry saupoudrée a l'air faiblarde de loin. On ne le sent pas trop quand on prend une bouchée. Aurais-je fait 888km pour rien ? Rassurez-vous, le goût du curry est bien présent. Il arrive vers la fin et relève très agréablement le goût. Quand on voit comme il parfume bien, on comprend pourquoi la dose est faible.

Le résultat est vraiment une grande réussite : la sauce accompagne très bien la saucisse, rien que ce duo est déjà très bon, et la pointe de curry donne vraiment une très bonne saveur à chaque bouchée et se marie admirablement avec le reste. Konnopke m'a réconcilié avec la currywurst, bravo ce n'était pas gagné d'avance.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Konnopke est vraiment à la hauteur de sa réputation. Je ne sais pas si c'est la meilleure Currywurst au monde, mais en tout cas c'est la meilleure que j'ai mangée et de loin, et qui plus est à un prix très abordable. Seul petit point noir, elle refroidit très vite et devient alors moins bonne. Elle mérite amplement son jambon d'or.

 

1. Photo par Malud et Rainer Zenz sous licence Creative Commons CC BY-SA 3.0.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

5 réponses à “Checkpoint Curry”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité