Archive pour la catégorie ‘Gateau’

Mmmm… Donuts

Il était une fois, il y a fort fort longtemps, un être exceptionnel, bien que probablement hollandais, dont l'histoire n'a malheureusement pas retenu le nom. Monsieur X, donc, inventa une pâtisserie frite dans l'huile. Ce gâteau anodin portant le nom barbare d'oliebol devint un classique de la nourriture hollandaise. Puis il traversa un jour l'océan à la conquête du nouveau monde. Pour passer inaperçu, il changea même son nom en Doughnut (ou Donut si vous êtes allergique au "gh" anglais), et évolua différemment de sa famille laissée en Europe. De nos jours, il est tellement bien intégré qu'il est un des dignes représentant de la culture américaine, à tel point qu'on n'imaginerait pas Homer Simpson sans.

De la pâte  à beignets sucrée, une friteuse (voire éventuellement un four) et le tour est joué. Il peut se manger nature, ou avec différents accompagnements : glaçage, vermicelles multicolores, ... Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les donuts ne sont pas tous en forme de tore : il existe des versions sans trou qui, ironiquement, sont fourrées ; en France on a plutôt tendance à parler de beignet dans ce cas-là.

Dunkin Donut, le sanctuaire

Lire la suite de cet article »



Ce cher Cakester

Tout le monde ou presque connait Oreo, cette marque de gâteaux américains. Le concept originel est simple : un "sandwich" (le 4ième conte de Sandwich doit se retourner dans sa tombe.) de biscuits noirs au chocolat - mais avec très peu de chocolat en réalité - entourant de la "crème" de vanille, le tout saupoudré d'une grosse dose de sucre et de graisse. Enfin crème est une bien grand mot, les Oreo ne contiennent en effet pas de lait mais un peu de lactoserum. Une sorte de Prince de LU à l'américaine en gros : chimique à souhait et presque aussi sain que de la mayonnaise au sucre.

Bien qu'ils ne payent pas de mine, ces petits biscuits n'ont rien à envier aux Twinkies, plus de calories, plus de gras, vive les USA. Comme leur confrère, les Oreo sont une véritable star dans leur pays, et apparaissent dans de nombreux fils et séries : Futurama, Sex and the City, le Caméléon, Chérie, j'ai rétréci les gosses, South park.

Alors qu'en France nos artères doivent se contenter de quelques variantes comme le classique, les minis et les Oréo blancs, sa patrie d'origine regorge de versions comme les Double Stuff, héritiers de la pratique populaire consistant à empiler des demi Oreo, et la marque diversifie ses produits : les glaces Oreo, de la pâte à tarte, ... et la gamme Cakesters qui nous intéresse aujourd'hui.

Version beurre de cacahuète

Version vanille

Lire la suite de cet article »



C’est bon les Pop Tarts

Si vous connaissez les Têtes à Claques, vous avez certainement déjà entendu parler des Pop Tarts, dans le cas contraire, vous allez me faire le plaisir de réparer cet affront immédiatement en regardant ceci :

Voilà, nous allons maintenant pouvoir partir sur des bases saines. En voyant cet épisode, vous avez sûrement voulu savoir ce qu'étaient les Pop Tarts, et vraisemblablement en goûter. C'était aussi notre cas, et nous perçons aujourd'hui le mystère pour vous.

Moi aussi, moi aussi !

Lire la suite de cet article »



Tendre moment avec Milka

L'inconvénient quand on a une petite faim et que la seule nourriture disponible dans les placards ou le frigo est un produit à tester, c'est qu'on hésite vraiment à l'entamer. Ça veut dire commencer rapidement l'écriture du test alors que ce n'était pas forcément prévu. Et puis, d'autres paramètres interviennent. Si la lumière n'est pas assez bonne pour une photo, est-ce que je dois risquer de l'ouvrir quitte à faire une photo affreuse ? La vie de testeur est dure.

Le produit du jour est justement dans ce cas de figure. Je n'avais pas spécialement prévu d'en écrire le test cette semaine, mais j'avais un petit creux et il m'appelait d'une voix tentatrice. Il faut dire que l'emballage de ce Milka Tender donne envie, et heureusement pour moi la luminosité était acceptable.

Un rouleau au printemps

La marque à la vache mauve n'est plus à présenter, mais il faut savoir que sa gamme outre Rhin est bien plus conséquente qu'en France. C'est sûrement dû au fait que cette marque d'origine suisse-allemande était basée à Müllheim en Allemagne avant son rachat par l'américain Kraft Food. Peut être aussi parce que le marché allemand est plus grand. Toujours est-il que le Milka Tender est un des nombreux produits, tout comme le Choco Wafer, que l'on ne trouve pas en France.

Lire la suite de cet article »



Au Mexique on les appelle los Submerinos

Top, je suis un célèbre gâteau américain. Je me présente sous une forme allongée jaune et spongieuse remplie de crème. Au Mexique on m'appelle el submerino. On me prête une longévité exceptionnelle. Ma mascotte est un cowboy. Je suis ? Je suis ? ... Le Twinkie.

Vous ne connaissez pas ? Pourtant ce petit gâteau rempli de crème à la vanille de la marque Hostess est une vraie star outre-atlantique. Porté aux nues par Zombieland, où il est l'obsession d'un des protagonistes, il n'en est pas à son premier rôle. Dans Ghostbuster il sert de démonstration à Egon pour l'augmentation de l'énergie psychokinesique. Dans Die Hard, il fait partie de notre première rencontre avec le sergent Al Powel. Quelques exemples parmi tant d'autres. Hier j'ai regardé un film, pris au hasard et un paquet de Twinkie y apparaît furtivement derrière un grille pain !

Il paraît que si on les laisse vieillir dix ans, ça devient de l’alcool !

Qu'ont-ils de si génial pour qu'on leur prête autant d'attention aux USA ? On leur accorde des propriétés de conservations exceptionnelles, des spécimens de 1988 seraient toujours mangeables. Une expression dit même : "Vous pouvez laisser un Twinkie sur un banc, revenir un siècle plus tard le Twinkie sera toujours là". D'autres prétendent que si on les laisse vieillir 10 ans ça devient de l'alcool et qu'ils seraient les seuls aliments "survivants" en cas d'holocauste nucléaire. Mais la raison de cet intérêt semble être plus terre à terre, ils sont censés être très bons.

Lire la suite de cet article »



Première offrande sur l’autel du jambon

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ce jour est à marquer d'une pierre blanche. Pour la première fois dans la courte mais glorieuse histoire de Eat'n Waf, un lecteur, ou plutôt une lectrice, a fait acte de charité ! Les "dieux du jambon" ont reçu leur première offrande, afin qu'ils répandent sur Terre joie et miséricorde. Merci donc à Eleys, qui nous a fait don du produit du jour. Qu'une pluie de sainte charcuterie emplisse son réfrigérateur et ceux de sa descendance sur dix générations !

L'emballage, ou plutôt ce qu'il en reste

Une fois n'est pas coutume, l'emballage n'est pas complet sur la photo, ayant perdu son intégrité lors de son voyage dans une lettre. Voici donc les Bánh đậu xanh, des pâtisseries vietnamiennes aux haricots mungo. Enfin pour le nom de ces gâteaux, rien n'est moins sûr, on trouve plein de mots qui pourraient être le nom selon l'emballage qu'on regarde : Nguyên Ninh, Rồng Vàng... Cet emballage est d'ailleurs trompeur : malgré la mention "green bean cake", ces gâteaux ne sont pas aux haricots verts, il ne fallait voir ici qu'une traduction approximative. Lire la suite de cet article »



Tim, Tam, Tom sont sur un bateau

Il y a quelques jours, Kephy m'a envoyé une image d'une boite de biscuits australiens, les TimTam, dont l'emballage indiquait que les gâteaux peuvent contenir des traces de cacahuètes et aussi de chair humaine. Malheureusement, il s'agissait là d'un bon montage photoshop. Mais en cherchant des informations sur ce paquet, j'ai découvert ces biscuits que beaucoup (d'Australiens) qualifient de meilleur gâteau et qui s'écoulent par tonnes (35 millions de pack par an). Pourquoi tester un simple biscuit ? Depuis qu'on a mis en place une carte des saveurs, on essaye de trouver des produits permettant de rosir les pays désespérément blancs. L'Océanie était le seul continent vide, il nous fallait remédier à cela. Les timtam, bien que plutôt classiques, permettent d'avoir un point en Australie car pour l'instant nous n'avons pas le courage de réouvrir la vegemite ("pâte à tartiner" australienne). De plus un produit aussi connu de l'autre coté de la Terre mérite qu'on lui prête attention. La dernière raison est le TimTam Slam, dont on vous parlera plus en détail plus bas.

The most irresistible chocolate biscuit

Plusieurs parfums sont disponibles, mais nous nous sommes contentés de la version originale. Le site de la marque Arnott's présente pas moins de 11 autres variétés.

Lire la suite de cet article »



Paw Paw and the Fruity More More

Les frères Broderick sont des irlandais marrants (ou bourrés). Leur spécialité ? L'humour de barres de céréales. L'avantage pour eux est que ce créneau très particulier n'offre que peu de concurrence et est un peu plus classe que l'humour de carambar. Pour exposer leur pouvoir comique, ils ont une gamme de 10 barres de céréales, aux noms sympathiques, parfois marrants comme Chilly Brrrr Brrr Slippy Slice ou Oozy Oozy Brown Drip Made Solid Brick, et mon préféré : Mmmolten Mmmelted Mmm Mmm Carammmel Mmm Mmm. Ça prend de la place sur la liste de course. Les parfums sont souvent classiques, comme le brownie, mais parfois un peu plus osés comme guimauve noix chocolat ou le test du jour : yaourt, mangue et papaye. Son petit nom est Paw Paw and the Fruity More More.

Gobdaws

Lire la suite de cet article »



Les sablés au sable

Qui n'a jamais mangé de sable quand il était petit ? Le sevrage fut surement dur, vous ne vouliez pas quitter la plage,  je vous comprends. Souvenez vous de la texture. Hmmm, que de bons souvenirs. Le produit du jour permet de retrouver cette joie simple, sans replonger dans l'enfer de la dépendance. Présentés dans une jolie boite verte finement décorée, voici des gâteaux aux haricots qui nous viennent de Taïwan.

Fort jolie boite

Lire la suite de cet article »



Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité