Ce cher Cakester

Tout le monde ou presque connait Oreo, cette marque de gâteaux américains. Le concept originel est simple : un "sandwich" (le 4ième conte de Sandwich doit se retourner dans sa tombe.) de biscuits noirs au chocolat - mais avec très peu de chocolat en réalité - entourant de la "crème" de vanille, le tout saupoudré d'une grosse dose de sucre et de graisse. Enfin crème est une bien grand mot, les Oreo ne contiennent en effet pas de lait mais un peu de lactoserum. Une sorte de Prince de LU à l'américaine en gros : chimique à souhait et presque aussi sain que de la mayonnaise au sucre.

Bien qu'ils ne payent pas de mine, ces petits biscuits n'ont rien à envier aux Twinkies, plus de calories, plus de gras, vive les USA. Comme leur confrère, les Oreo sont une véritable star dans leur pays, et apparaissent dans de nombreux fils et séries : Futurama, Sex and the City, le Caméléon, Chérie, j'ai rétréci les gosses, South park.

Alors qu'en France nos artères doivent se contenter de quelques variantes comme le classique, les minis et les Oréo blancs, sa patrie d'origine regorge de versions comme les Double Stuff, héritiers de la pratique populaire consistant à empiler des demi Oreo, et la marque diversifie ses produits : les glaces Oreo, de la pâte à tarte, ... et la gamme Cakesters qui nous intéresse aujourd'hui.

Version beurre de cacahuète

Version vanille

Le concept de cette gamme est simple : remplacer les biscuits durs et fins par d'épais gâteaux mous aux vagues airs de cookies et ou de brownies, et augmenter la quantité du fourrage. Deux sortes différentes sont à notre disposition : une classique à la vanille et une où la crème vanille est remplacée par une pâte au beurre de cacahuètes. Cette manie qu'ont les américains de mettre du beurre de cacahuètes dans tout ... Est-ce qu'on colle des cuisses de grenouilles dans tous les produits, nous ? Les paquets contiennent trois gâteaux de 28g chacun pour la version vanille et 25g pour le beurre de cacahuètes). Les ingrédients sont sensiblement les mêmes que dans les Oreo classiques et donc nous ne nous attarderons pas sur le sujet, pour passer directement aux calories. Fuyez pendant qu'il est encore temps.

Une petite comparaison entre les Twinkies, Oreo classiques, et ces deux Cakesters s'impose. Rapporté à 100g, le résultat est assez étonnant. Le pire des quatre est l'Oreo classique, avec 470kcal pour 100g, il est suivi du Cakesters vanille, 440kcal, puis le beurre de cacahuètes, 426kcal, et enfin le Twinky avec "seulement" 348kcal. Cet ordre est préservé pour les graisses avec respectivement 32% des AJR, 31%, 30% et 18%. Et dire que je trouvais les Twinkies gras ... Le sodium tourne autour de 20% des AJR pour 100g, mention spéciale pour le beurre de cacahuète qui culmine à 24%. Niveau sucre, on reste dans la même fourchette de valeur, environ 20% sauf pour les Oreo classiques avec 24%.

Ces chiffres dégoulinant de graisses, de sucres et de sel, nous montrent que les Cakesters ne sont pas les pires. Mais de quatre maux, moi je choisis les carottes.

1, 2, 3 nous irons au bois

Les gâteaux des deux versions sont similaires : noirs et mous. L'odeur de chocolat est assez forte, un peu comme celle d'un cookie double chocolat voire d'un brownie. Cette odeur est un peu masquée dans la version beurre de cacahuète par une senteur de cacahuète assez agressive.

J'ai commencé par la version beurre de cacahuètes, afin de finir par celle qui me semblait la meilleure. L'odeur de cacahuète est assez forte mais elle n'eclipse pas totalement le chocolat. Le gâteau est plutôt mou et un peu pâteux comme les cookies pas trop cuits. Le goût est très chocolaté, on a l'impression de manger un brownie, ce qui est un bon point. L'avantage du chocolat, c'est qu'il est si fort que ça cache assez bien le beurre de cacahuète qui en devient acceptable, pas trop présent ni écœurant. Comme d'habitude avec le beurre de cacahuète, on sent une pointe de sel, mais je l'ai trouvé plutôt discrète, elle se sent surtout vers la fin. Le fourrage est en mousse, et n'est pas trop violent niveau cacahuètes même quand on ne mange que lui, par contre il est très sucré. Tout est d'ailleurs très sucré, mais ça se fond avec le chocolat. Le résultat est acceptable mais on peut se demander quelle est la valeur ajoutée du beurre de cacahuètes, hormis les calories, vu qu'il ne contribue pas beaucoup au goût.

Ça me fait plus penser à du bitume frais

Les entrailles de la bête

 

 

 

 

 

 

Après avoir goûté la première version et laissé quelques jours de répit à mon ventre, la version vanille m'attendait. J'étais certain qu'elle serait meilleure puisque débarrassée du goût de sel. Et bien je me trompais, le sel que j'attribuais naïvement au beurre de cacahuète est ici bien présent, et paraît venir du simili-brownie plutôt que du fourrage. Ce dernier a un goût de vanille très prononcé, bien plus que dans un Oreo classique, un peu comme dans un Prince mais en plus liquide et avec quelque chose de chimique. Je ne sais pas pourquoi, mais la texture et le goût m'ont fait penser à de la colle. Le chocolat, point fort de l'autre version, se sent ici bien moins, la vanille étant très présente. De plus ce gâteau paraît bien plus sucré, la faute encore à la crème de vanille. Le résultat est plutôt décevant, et donc à ma grande surprise, je préfère la version beurre de cacahuète alors que je suis plutôt réfractaire à cet ingrédient.

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Le résultat n'est pas transcendant. La version normale est définitivement trop sucrée et trop vanillée, et la version beurre de cacahuète n'apporte pas grand chose. Dans les deux cas, la partie chocolat est certes bonne mais la crème au centre gâche à chaque fois le tout. En fait, l'idéal serait qu'ils enlèvent totalement l'intérieur, ne laissant que le chocolat. Les Cakesters ont quand même plus de goût que les Oreo classiques. Un jambon de bronze me semble tout indiqué.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Ces Cakesters ont une forte odeur de brownie au chocolat, mais sont par contre beaucoup plus mous.

La version beurre de cacahuète a un goût étrange, on sent un peu le chocolat, mais également un autre goût qui n'est pas à mes yeux celui du beurre de cacahuète. Après plusieurs bouchées, on a une sensation qui reste, comme avec le beurre de cacahuète, mais là aussi avec un goût différent de ce dernier. Le résultat est mitigé, ce n'est pas mauvais, mais ça ne laisse pas pour autant un goût très agréable en bouche.

On sent plus le fourrage de la version normale, à mi chemin entre les Oreo classiques et les Prince. Je l'ai trouvé meilleure tant lors de la dégustation que dans le goût laissé après coup. Le chocolat se marie mieux avec la crème vanille qu'avec le beurre de cacahuète.

L'idée était intéressante mais le résultat en deçà des Oreo classiques, et je me contenterai donc d'un jambon de bronze.

 

PS : Trouvable chez Cometeshop, 1€50 le paquet. Nous vous rappelons que le code promo "eatnwaf" vous offre 10% de réduction.

Sex and the Citysex and the city
FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

11 réponses à “Ce cher Cakester”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité