Mmmm… Donuts

Il était une fois, il y a fort fort longtemps, un être exceptionnel, bien que probablement hollandais, dont l'histoire n'a malheureusement pas retenu le nom. Monsieur X, donc, inventa une pâtisserie frite dans l'huile. Ce gâteau anodin portant le nom barbare d'oliebol devint un classique de la nourriture hollandaise. Puis il traversa un jour l'océan à la conquête du nouveau monde. Pour passer inaperçu, il changea même son nom en Doughnut (ou Donut si vous êtes allergique au "gh" anglais), et évolua différemment de sa famille laissée en Europe. De nos jours, il est tellement bien intégré qu'il est un des dignes représentant de la culture américaine, à tel point qu'on n'imaginerait pas Homer Simpson sans.

De la pâte  à beignets sucrée, une friteuse (voire éventuellement un four) et le tour est joué. Il peut se manger nature, ou avec différents accompagnements : glaçage, vermicelles multicolores, ... Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les donuts ne sont pas tous en forme de tore : il existe des versions sans trou qui, ironiquement, sont fourrées ; en France on a plutôt tendance à parler de beignet dans ce cas-là.

Dunkin Donut, le sanctuaire

Les USA exportent en Europe leurs chaines de fast food classiques en masse : McDo, KFC, ... mais les fast food de petit déjeuner comme les Dunkin Donut sont rares. Les Starbuck Coffee sont légion, certes, mais sont plus des cafés, et niveau pâtisseries on reste sur notre faim. La France doit être trop attachée à son sacro-saint croissant, au pain au chocolat et pain au raisin pour accueillir un nouveau vice du matin. Ou alors c'est une pression des boulanger-pâtissiers, ça m'étonnerait qu'a moitié vu le regard fourbe du mien. Partout en France, les donuts sont fades, sans imagination, ... Devant cette terre désolée, je dois parfois m'envoler pour l'Allemagne qui compte quelques Dunkin Donut principalement à Berlin, afin de déguster ces merveilles. Oui ils sont sucrés et gras, et niveau calories on connaît de suite le résultat, un peu comme un match entre Mike Tyson et Passe Partout, mais ce sont des petits instants d'extases.

Aller, pour se faire peur, un donut de Dunkin Donut représente dans les 300kcal, apportant entre 15 et 20% des AJR en lipide, 10 à 15% pour les glucides et 10% pour le sodium. Autrement dit, la boite de six tombe directement sur les hanches.

C'est pas parce que j ai une chemise rose que je suis ... un mangeur de donut rose

J'ai goûté plus d'une quinzaine de versions, à travers mes séjours  en Allemagne. Avant le plaisir de les manger, il y a le plaisir de les voir. Toutes ces variétés colorées : là un vert, là un rose avec une rondelle d'orange, là un smiley ... le choix est dur. Par contre leur café est à éviter, son seul intérêt est d'être disponible en version 600mL, pratique pour les matins difficiles. Je vais vous parler des deux dernières versions que j'ai mangées, le Sprinkles et le Blutenzauber.

aire = 4 π² r R (r = rayon interne, R = rayon externe)

Pour commencer un grand classique : le donut avec léger glaçage et vermicelles en chocolat, nommé Sprinkles. Simple, il permet de bien apprécier le goût de la pâte sans trop d'interférences. A peine sortie du sac, on lui découvre un premier inconvénient : les vermicelles tombent partout, et encore plus quand on croque dedans. L'intérieur est classique, une pâte ni trop grasse ni trop sucrée, Dunkin Donut a su trouver le bon équilibre. La garniture est quant à elle très très sucrée, mais se combine parfaitement à la pâte. Un grand classique certes mais aussi une grande réussite. Seul bémol, j'ai déjà vu une version du Sprinkles plus jolie (voir le bonus), avec des petites billes de chocolat en lieu et place des vermicelles, mieux attachées et plus abondantes.

volume = 2 π² r² R

Un petit deuxième pour la route : le Blütenzauber (magie des fleurs ?), un beau donut avec un glaçage orange et une fleur en chocolat dessinée dessus. Magnifique !! Après quelques minutes d'extase devant ce chef d'œuvre, j'ai dû me résigner à le manger. La partie pâte est exactement la même que le Sprinkles, ce qui n'est pas vraiment étonnant : quasiment tous les donuts de cette chaine ont la même base. Le glaçage par contre est plus inventif, il cumule orange un peu amère avec une pointe de chocolat. Le résultat est vraiment très réussi, même si je ne suis pas vraiment fan de l'orange à la base.

 

En bonus, voici de superbes donuts aux couleurs éclatantes :

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Dunkin Donut, malgré son café, mérite qu'on s'y arrête, tout du moins si on aime les donuts. Les deux versions du jour ne sont pas les meilleures que j'ai goûtées mais s'en sortent très honorablement et méritent amplement leur demi jambon d'or. Le Kölner, en forme de smiley, mériterait un jambon d'or mais il ne fait pas partie du test.

 

PS : Trouvable dans quelques villes allemandes : Cologne, Berlin, ... et aux USA.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

5 réponses à “Mmmm… Donuts”

  • pg:

    Ce qui m’avait le plus étonné lors de mes premiers séjours dans le nord est des usa c’est de voir plus de Dunkin Donut que de mac do (sans doute la proximité avec le canada y faisait beaucoup).

    En attendant effectivement j’en garde un bon souvenir, surtout le double chocolate de mémoire, un donut qui n’en garde que la forme quasiment, avec une pâte tirant plus vers celle d’un gâteau au chocolat que celle du beignet, et si cela ne suffisait pas on lui rajoute un fourrage au chocolat et un glaçage au chocolat…

    En totu cas ca me donne envie d’y retourner…

  • J’ai essayé les Dunkin Donuts lors d’un court séjour en Bulgarie. Rien d’exceptionnel mais tellement régressif!

  • J’ai beau en avoir tenté plusieurs, c’est pas mon truc. À moins qu’il n’y en ait en forme de babas au rhum ?
    Par ailleurs, je me souviens d’une scène lors d’un séjour à Taïwan. Il y avait un stand de ces donuts d’un côté et une boulangerie de l’autre. À la boulangerie : personne. À côté : une dizaine de futurs clients !
    On comprend pourquoi est-ce que la CNBPF soit terrifiée à l’idée de leur éventuelle invasion en France.

  • Hmmm ça a l’air géant ! Et toutes ces couleurs… On en mettrait presque sur son buffet pour décorer ! Dommage, dommage, qu’il n’y en ait pas en France… :’( un jour peut-être ?

  • Jamy:

    En Espagne il y en a pas mal aussi

Laisser un commentaire

Catégories
Publicité
Archives
  • 2014 (19)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)