KitKat Version … ah non Lollipop 5.0

Dans les commentaires libres du concours du Salon du Chocolat, un jambonaute nous avait demandé plus de tests de KitKat japonais et comme il a été sage cette année, le petit Giraf Noël et son fidèle lutin assistant renne associé Kephy lui apportent son cadeau avant l'heure avec ce test des KitKat saveur pudding arrivés ici accrochés à un groupe touriste à appareils photo.

KitKat saveur pudding à l'arsenic ?

KitKat saveur pudding à l'arsenic ?

 

Certes le parfum pudding est intrigant mais la vraie originalité de ces KitKat vient du fait qu'ils sont à cuire. Pour pouvoir les manger, il faut d'abord les congeler une heure puis les passer quelques minutes au four pour les faire dorer et croustiller. Il n'en fallait pas plus pour voir fleurir quantité de mélanges sur le net comme le sundae aux KitKat cuits ou encore la pizza aux KitKat. Une recette qu'on aurait tentée si on n'avait pas déjà de succulents burgers automnaux maison à manger (attention, tease !).

 

 

Comment souvent au Japon, ces KitKat sont en édition limitée et au format mini, 13 par sachet. Pourquoi 13 et pas 12 ou 14 ? Aucune idée, mais on peut imaginer l’œuvre d'un marketeux sadique riant à l'idée de provoquer des disputes sur le partage ou alors c'est pour en avoir un par convive de la cène.

Cuir(e) ?

Cuir(e) ?

 

Ces KitKat sont saveur pudding, mais honnêtement ils ressemblent vraiment beaucoup à de simples KitKat chocolat blanc. Comme ils sont censés être passés au four, on leur a laissé le bénéfice du doute, mais pour un concept novateur la texture et la consistance sont identiques à des KitKat classiques.

A

J'aime quand c'est cru...

 

B

... quand c'est cuit, j'aime quand c'est brûlé, quand c'est congelé, quand c'est périmé... en fait j'ai tout le temps faim.

 

Après un petit tour au congélo puis au four, ces petits barres chocolatées ressortent legerement fondues et dorées, exactement comme sur le visuel de l'emballage. On oublierait presque qu'on a affaire à des KitKat, enfin jusqu'à ce qu'on goûte. La cuisson change un peu la donne, la gaufrette est plus croustillante, presque cassante, le chocolat un peu fondu et accessoirement suffisamment chaud pour se bruler. Mais hormis cela, on retrouve le goût de base, un goût de chocolat blanc qui ne laisse pas de place à une autre saveur. Au final ces KitKat spéciaux sont sans grand intérêt et on doit pouvoir faire pareil avec n'importe lesquels de la gamme.

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Les japonais savent y faire pour susciter l'achat, aussitôt trouvé aussitôt commandé. L'idée est amusante mais hormis cela ces KitKat n'ont strictement aucun intérêt. Le chocolat blanc annihile toute autre saveur, en plus d'être moyennement bon et la version cuite ne casse pas trop pattes à un Godzilla. Une belle déception qui repartira avec un jambon de bronze.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Ces KitKat sont effectivement une simple et belle opération marketing. Rien ne les distingue des autres saveurs de la gamme, hormis qu'ils sont annoncés comme passant au four. Si vous voulez apporter votre pierre à l'édifice, faites le test avec des KitKat trouvés dans votre magasin, l'expérience sera probablement la même. Passés au four, ils sont presque moins bons que laissés à l'état sauvage, ça ne mérite pas plus d'un jambon de bronze.

 

PS : Trouvé chez CandySan, 2€54 le paquet de 13 mini KitKat. Vous pouvez bénéficier de 5% de réduction sur votre première commande en vous enregistrant par notre lien de parrainage : lien ici ou en rentrant le code 31816103 lors de l'inscription.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “KitKat Version … ah non Lollipop 5.0”

  • […] toutes plus folles les unes que les autres : KitKat vinaigre citron, pomme de terre, piment, au four, au moulin, limonade, cola, thé vert, … Cette fois-ci nous avons mis la main sur les KitKat rhum […]

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité