Tradycyjny polski smak

Aujourd’hui nous allons parler des caramels au lait polonais. Ce n'est certes pas ce qu'on peut dénicher de plus original mais c'est la confiserie la plus connue, répandue et appréciée en Pologne, qui s'ajoute du coup à notre tableau de chasse. En plus, c'est une véritable tuerie, une façon pour nous de récompenser nos papilles qui sont soumises à rudes épreuves.

krowki1

On va voir les vaches ?

Cette sucrerie emblématique est reconnaissable entre toutes grâce à la vache holstein qui orne paquets et bonbons. Un animal qui reflète à la fois un des ingrédients phare : le lait, mais aussi le nom de cette douceur : Krówka, ou Krówki  au pluriel, qui signifie petite vache en polonais. On doit son invention à Feliks Pomorski, en 1921, et malgré la guerre et les changements de régimes, ce caramel est toujours là pour la plus grande joie de petits et grands. Caramel oblige, il est très calorique et fait donc grossir, c'est le problème avec les changements de régimes ... Plusieurs marques se partagent dorénavant le marché, et on peut les trouver facilement dans d'autres pays, comme en Allemagne sous le nom Kuhbonbon (kuh = vache) et même en France avec une version export de Geomax, délaissant le classique emballage jaune et blanc.

En Pologne les vaches ne font pas meuh mais ryk

En Pologne les vaches ne font pas meuh mais ryk

Les Krówki sont des caramels confectionnés à partir de sucre, beurre et lait, ce que les anglophones appellent fudge. Non non, il n'y a pas de vodka, de saucisses ou de cornichons et pourtant c'est bien polonais. La recette est déclinée de nos jours en une multitude de parfums : vanille, noisette, café et même réglisse. Contrairement au caramel traditionnel français, il a un extérieur cassant, ou plutôt friable, et un intérieur liquide et crémeux, comme si le caramel n'avait pas fini de cuire. Il est tendre et ne colle pas du tout aux dents, il convient donc aussi au dentier de mamie Georgette et au petit Norbert avec son sourire clairsemé et ses dents de lait branlantes.

Malgré leur origine et le wyborowa inscrit sur ces caramels, ils ne contiennent pas de vodka

Malgré leur origine et le wyborowa inscrit sur ces caramels, ils ne contiennent pas de vodka

Ces caramels sont de vrais délices. Grâce au lait, ils sont très doux, et malgré leur côté pur sucre, on ne peut pas s’empêcher de piocher dans la boite. La texture joue aussi un grand rôle dans l'attrait. L'extérieur cassant laisse place à un intérieur à la texture sablée et un cœur crémeux pour un résultat 100% fondant. Avec le temps, le caramel liquide se cristallise peu à peu, un bon indicateur pour juger de sa fraîcheur. Cependant même une fois totalement solidifié, il reste quand même un bonbon très tendre, enfin si on ne dépasse pas la date de fraîcheur.

En Allemagne, elles dont muhen.

En Allemagne, elles font muhen.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★½ 

J'ai eu l'occasion de goûter trois marques différents, des "originaux" sur un marché à Varsovie, la version export présentée ici qui s'en sort remarquablement bien et des allemands rapportés de Berlin. Ces derniers étaient un cran en dessous, plus dur mais la saveur noisette se mariait très bien au caramel.  Je ne suis généralement pas un grand fan de sucre et de bonbons, mais ces caramels ont vraiment su me captiver entre le goût délicieusement doux et la texture mi friable mi crémeuse. La boite vide devant moi en est témoin. Ils remportent un demi jambon de platine, comme quoi on peut faire simple et bon. Niech Zyje Polska !

Kephy

 ★★★★☆ 

Quand on pense caramel, on pense immédiatement à une sucrerie dure ou molle, qui colle aux dents et que l'on met un moment à manger. Ici, la texture n'a rien à voir avec nos caramels classiques, et c'est tant mieux. Le côté friable et fondant rend l'expérience amusante et agréable, le tout avec un goût certes sucré, mais moins écœurant que ce qu'on connaît habituellement. Une bonne surprise récompensée par une bonne note : un jambon d'or.

 

PS : Trouvable au rayon cuisine du monde de Auchan, 5€69 le paquet de 500g, soit environ 26 caramels.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Tradycyjny polski smak”

  • […] de la plante, heureusement suffisamment faible ici pour être appréciable. Ce caramel rappelle les fameux caramels polonais Krówki tant au niveau du côté très (trop) sucré que de la texture sablée. Cependant ici le cœur […]

  • galanga:

    Au cas où vous ne connôissiez point, il faudrait que vous essayez les cuberdons belges ; ils ont aussi ce principe du coeur fondant, sauf que l’extérieur est de type bonbon “gommeux”. C’est une tuerie, et donc pas bon du tout pour le régime (comme tout produit belge qui se respecte). Les “Léopold” sont les meilleurs, mais n’existent que dans le goût original (framboise), alors que les autres marques font pleins de parfums.

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité