Man vs Waf

"Scrouitch" fait la larve géante croquée par Bear Grylls dans Man vs Wild, "beurk" fait le spectateur quand la bestiole expulse ses entrailles sur la camera. Une scène qui ne donne mais alors pas du tout envie de s'adonner à entomophagie, même Bear, qui pourtant en a vu d'autres (araignée, testicule de bouc crue, œil de mouton, saumon cru, carcasse de cochon sauvage, jus de bouse d’éléphant, cœur d’élan cru, ...) ne semble pas particulièrement heureux de son repas.

 

On peut trouver ce genre de larves de scarabée rhinocéros (dynastinae), par exemple sur Thailand Unique, mais les photos font déjà froid dans le dos (ne pas cliquer ici). Heureusement il y a plus soft que ces horreurs pour découvrir les apéros aux insectes. Les produits de Jimini's sont une excellente entrée en matière : très propres, secs, bien présentés, riants et avec des parfums bien choisis.

Les insectes sont nos amis, il faut les manger aussi

Les insectes sont nos amis, il faut les manger aussi

 

Jimini's est une jeune société française montée par deux amis, Bastien et Clément, pour faire découvrir les insectes aux français, après avoir eu le déclic en regardant une téléréalité où les candidats devaient manger des petites bêtes. Ils proposent différents insectes à manger, des criquets et de molitors (larves de ténébrions, vers de farine) élevés en Europe, nourris aux pousses de blé, et préparés en Haute-Normandie, à Miserey, sans beurre salé, ce qui est assez rare pour être noté. 9 recettes sont disponibles :

  • criquets tomates séchées poivre,
  • criquets à la grecque,
  • criquets paprika,
  • criquets natures,
  • criquets curry fruité,
  • molitors sésame cumin,
  • molitors soja impérial,
  • molitors natures,
  • molitors ail et fines herbes.

Nous avons pu tester en tester 5, réunies dans un pack apéro reçu en cadeau d'anniversaire, comme quoi certaines personnes me connaissent bien (merci papa et maman).

Si tu as le cafard, mange de l’insecticide

Si tu as le cafard, mange de l’insecticide

 

La force de Jimini's est de rendre attirants les insectes. Outre le côté très propret de ces "chips", pas du tout collants ou gluants, bien assaisonnés, sans arômes artificiels ni conservateurs, et d'origine européenne, le packaging met en confiance, sobre et crayonné avec une couleur par goût, dans des petites boites carrées en carton (10 à 18g, soit un 10 à 20 criquets ou beaucoup de vers). Le site est lui aussi agréable à consulter, clair, avec une FAQ, les informations nutritionnelles, les allergènes, des petits conseils, comment retirer les ailes de criquets par exemple, et des recettes comme le burger aux molitors ou le wok aux criquets. Petite anecdote, dans un bar j'ai eu la surprise de voir les convives de la table d'à côté en déguster et m'en proposer. Eux ne s'attendaient sûrement pas à ce que je commence à leur parler des différents goûts disponibles et de mes préférences, mais ceci prouve que la communication de Jimini's marche plutôt bien. Par contre je n'ai plus jamais revu mon rendez-vous du jour, étrangement.

 

Pour casser les dernières réticences, les fondateurs misent aussi sur de petits slogans amusants, qu'on peut retrouver sur des autocollants glissés dans les boites ou sur des produits dérivés :

  • "Ceci n'est pas une criquet chips", ni une pipe d’ailleurs,
  • "Si tu as le cafard, va prendre un ver(re) !",
  • "Pourquoi se contenter d'un ver ?",
  • "On se fait une partie de criquet ?".

Pas de trace d'"un ver ça va, deux vers bonjour les dégâts", mais ça serait commercialement une mauvaise idée.

Criquet poivre et tomates sechées

Criquet poivre et tomates séchées

Le fameux Jiminy Criquet

Le fameux Jiminy Criquet

 

La première des 5 saveurs goûtées est criquet poivre et tomates séchées. Bonne pioche car elle est savoureuse, enfin autant que peuvent l'être des insectes. L'odeur colle bien à la saveur annoncée, tomate séchée et poivre qui pique le nez, avec en plus une note terreuse d'insecte et une vague note d'huile. En bouche c'est plutôt bon avec un bon goût tomate séchée et de poivre avec de la moutarde mais avec tout de même une fin plus amère, astringente, terreuse et boisée rappelant les fruits à coque un peu vieux, qui ne permet pas d'oublier ce que l'on est en train de manger. Ces criquets sont plutôt secs, d'ailleurs il vaut mieux retirer les ailes qui elles sont membraneuse et laissent des morceaux désagréables partout.

Criquet curry fruité

Criquet curry fruité

Meilleurs que le Jimny de Suzuki

Meilleurs que le Jimny de Suzuki

 

Le curry fruité est un peu moins bon. La garniture tient mieux aux criquets que les morceaux de poivre, mais le curry est moins marqué que ne pouvaient l'être la tomate et le poivre. Fatalement le goût insecte ressort plus. Les criquets de Jimni's sont par contre impeccables : jolis, bien conservées et en bon état bien que sans patte. On s'attendrait presque à les voir sauter. Ce côté très nature et entier en rebutera forcement certains qui ne voudront même pas les toucher. Ils ne sont pas gras au toucher et ne sentent pas la friture comme d'autres insectes déjà goûtés, ce qui est appréciable.

Molitor sésame cumin

Molitor sésame cumin

Michel-Ange - Molitor

Michel-Ange - Molitor

 

Après les criquets, place aux vers de farine sûrement moins intimidants. Déjà ils sont bien plus petits ce qui facilite la dégustation et sont aussi plus "simples" sans yeux, mandibule ou ailes. L'aspect insecte et être vivant est moins évident, on peut plus facilement les confondre avec des biscuits apéros. Cela dit les larves sont malgré tout généralement associés à un côté sale, grouillant et rampant qui peut bloquer. La première recette, sésame cumin, sent vraiment le sésame et le cumin, d'ailleurs un peu trop. Ces larves sont un peu croustillantes. Les aromates mélangés au goût noisette râpeuse d'insecte donne un résultat amer un peu savonneux, avec la désagréable impression de prendre aux muqueuses et de compresser la gorge.

Molitor soja impérial

Molitor soja impérial

 

Son petit frère soja impérial s'en sort mieux. Cette saveur se retrouve aussi bien à l'odeur qu'au goût, donnant l'impression d'un plat asiatique. Le soja atténue bien les mauvais côtés de l'insecte même s'il ne les masque pas totalement et qu'il garde une dose d'amertume. Ici encore, l'aspect est impeccable. Pas gras, bien secs et propres.

Molitor ail et fines herbes

Molitor ail et fines herbes

Ail fait le vers

Ail fait le vers

 

La dernière recette, ail et fines herbes est la meilleure des trois variétés de molitor. Sûrement grâce à l'ail et les aromates qui apportent un goût agréable tout en masquant le plus possible le côté insecte. L'arrière goût d'ail remplace celui boisé terreux, ce qui est une bonne nouvelle sauf pour les réunions. Ce mélange aurait mérité d'être un peu plus corsé mais peu d'ores et déjà apporter protéines et aromates à une salade.

En très bon état

En très bon état

Creepy

Creepy

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★☆☆ 

Jimini's réussit à rendre les insectes attirants avec un savant mélange de design, de communication, de produits bien préparés et propres, et de bonnes recettes. Toutes ne se valent pas mais dans l'ensemble elles sont plutôt bonnes, bien que tous les aromates du monde ne couvriront jamais le goût d'insecte. Poivre/tomates séchées et ails/fines herbes sont mes deux préférées, suivies de soja impérial et curry fruité et à la traine, sésame cumin assez mauvais.

Kephy

 ★★★☆☆ 

Nous avions déjà pu voir que les criquets bien assaisonnés faisaient un bon apéro, Jimini's nous le rappelle plutôt bien. Sans être extraordinaires, l'ensemble des insectes goûtés se mangent sans difficulté, les criquets au curry étant les plus classiques alors que ceux à la tomate séchée ou les molitors au cumin apportent plus d'originalité. Entre le croquant des criquets et le fondant des molitors, tout le monde peut y trouver son compte pour tenter l'expérience des insectes, ce qui mérite un jambon d'argent.

 

PS : Trouvable sur le site de Jimini's, 6€90 la boite de criquet (10g) ou molitor (18g) et 19€90 la boite apéro contenant les cinq saveurs testées ici ainsi qu'un décapsuleur et des sous-verres.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Man vs Waf”

  • Beniben:

    Je ne suis pas un grand fan des criquets (nature) mais ils sont bien pour faire des dips. J’ai préféré les grillons à manger nature. Je serai ravi de tester d’autre insectes mais il est difficile d’en trouver à magasin. Je n’en trouve que sur internet……

    Je ne sais pas si ces recettes d’insectes épicés me conviendraient, les criquets nature ayant un peu un goût de carton cela doit aider à les faire avaler. 🙂

  • […] d'une start up qui tente de faire découvrir la consommation d'insectes au grand public. Après les insectes grillés pour l'apéro, ils se sont donc lancés dans l'aventure des barres énergétiques à base de farine de grillons, […]

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2017 (13)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité