Eat my shorts #6

Notre saga poisson touche enfin à sa fin, qu'on ne me parle plus de ces bestioles jusqu'à l'année prochaine, qui, si les illuminés qui ont mal interprété le calendrier maya ont raison, n'arrivera jamais. Aller, un dernier petit poisson séché pour la route, et pour l'accompagner dans cette sixième édition de Eat my shorts, des bonbons acides et un produit de Jack Link's 100% américain.

 

Poissons séchés chinois

 

Un sachet sous vide laissant apparaître des formes longilignes rouges avec un trait noir sur le flanc, voilà qui semblait presque insolite. La première traduction nous a d'ailleurs emplis de joie : salamandres sauvages. Cela paraissait plausible, sachant que non seulement elles ont la bonne forme et qu'il en existe des rouges et noirs, mais qu'en plus les chinois en mangent certaines espèce comme la titanesque salamandre géante. Malheureusement, ce produit de la marque Hefei Huizhihuang Food Group Co n'est en fait que du poisson séché épicé.

Existe aussi en version poisson alcoolique de Dongting, traduction incertaine.

La paquet de 45g contient une vingtaine de poissons séchés plutôt jolis mais étrangement durs. Impossible de les plier en deux, c'est sûrement ça qu'on appelle la rigidité cadavérique, à moins qu'ils ne soient préparés à base de glu ou de laque. Ils sont accompagnés d'un unique petit piment vert, détail annonciateur d'un produit relevé. Pour autant l'odeur n'est ni pimentée ni poissonnière,  mais rappelle étrangement celle du couscous.

Les petits poissons rouges

Tout se confirme à la première bouchée. Pour être durs, ils sont durs, on a presque l'impression de mâchonner un crayon de papier, au moins ça entraîne les mâchoires. Quand au piment, il est vraiment très présent. Au départ on sent surtout le sel et un peu l'huile mais ensuite un feu se déchaine dans la bouche. C'est vraiment appréciable, d'autant plus que rien ne fait penser à du poisson ; on a plus l'impression de mâcher du boeuf mariné et séché qu'un bête poisson.

 ★★★½☆ 

Giraf : Moi qui n'aime pas le poisson d'ordinaire, j'ai beaucoup apprécié celui-ci. Il faut dire qu'on ne sent que la marinade et le piment, et on a l'impression d'être en face d'une viande séchée. Sa dureté n'est pas vraiment un problème, par contre je lui reprocherais deux petits points : il est un peu trop salé et l'intérieur est un peu sec, ce qui lui vaut de ne décrocher qu'un demi jambon d'or

 ★★★½☆ 

Kephy : Voilà un produit intéressant... Sur le papier c'est du poisson, à l'odeur c'est de la sauce à couscous, sous la dent c'est du solide, et au goût ça pourrait être n'importe quoi. On ne sent que la marinade, très pimentée et plutôt bonne. C'est un des rares produits "étranges" que j'aimerais pourvoir remanger à l'occasion, et il mérite donc un demi jambon d'or.

Trouvé en Chine et rapporté par Marielle.

 

Brain Blasterz

 

Notre quête du bonbon le plus acide (têtes brulées, Center Shock) est parsemée de rencontres avec de concurrents potentiels. Brain Blasterz, le nouveau challenger fut découvert dans un célèbre magasin de jouets au "R" inversé. Sous ce nom ringard de série Z sur les zombies, on nous promet un bonbon méga acide ni pour les bébés, les pouilles mouillées ou les adultes. Comme on est de grands enfants dans l'âme on devrait pouvoir en manger.

Potentiel titre de nanard

Le premier bonbon qui fait grossir le cerveau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La boite en plastique dur tient plus du pot de slime ou de la pâte à prout que de l'emballage de bonbon. Elle arbore des dessins d'explosion de cerveau, espérons qu'elle tienne ses promesses. Sous le couvercle : un peu plus d'une douzaine de bonbons repartis en quatre parfums différents : pomme verte, citron, pastèque et myrtille.

Les 4 fantastiques ?

Autant vous prévenir de suite, si vous n'êtes pas fan du jus d'orange au dentifrice, vous ne risquez guère d'apprécier ces bonbons. La trop fine pellicule acide se mélange mal aux arômes chimiques, du coup ces bonbons sont tous plus mauvais les uns que les autres. Mention spéciale pour la pastèque, plus proche du concombre amer qu'autre chose. Une fois l'acidité épuisée il ne reste un bonbon lisse et sucré pas très éloigné des insipides bonbons des salles d'attente. A noter que le cœur contient un peu de liquide acide pour prolonger un peu l'expérience. Mais malheureusement pour lui son acidité est un cran en dessous des Center Shock.

 ★½☆☆☆ 

Giraf : N'étant ni amateur de jus de fruit au dentifrice, ni des arômes chimiques, ces bonbons ne m'ont pas vraiment convaincu. Si on ajoute que l'acidité est très en dessous de ce que j'imaginais, je ne peux que leur mettre un demi jambon de bronze.

 ★½☆☆☆ 

Kephy : Je n'ai pas goûté les quatre parfums, mais la pomme a suffi à me faire comprendre que je n'avais pas envie de continuer. N'ayant plus en mémoire l'intensité de l'acidité des autres bonbons que nous avons goûté, je ne saurais dire si les Brain Blasterz sont pires, mais ils sont en tout cas très acides au niveau de leur couche extérieure. Ils deviennent ensuite meilleurs, mais je ne saisis pas vraiment l'intérêt de la première partie de la dégustation, qui est moins amusante que celles des Têtes Brûlées. Je ne surenchérirai donc pas sur Giraf, un demi jambon de bronze suffira.

Trouvé à Toys "R" Us, 1€49 le pot de 48g (environ 14 bonbons), marque anglaise Bonbon Buddies

 

All American Beef and Cheese

 

Finissons par un produit de la célèbre marque américaine de viande séchée : Jack Link's. Ici point de petits morceaux de viandes mais deux bâtonnets : un stic de bœuf en forme de salami Bifi et un carré de fromage, il ne manque plus qu'un morceau de pain pour se faire un sandwich improvisé. La gamme Beef & Cheese compte plusieurs variétés, qui ne diffèrent que sur le fromage. Mais ne vous attendez pas à des fromages français et goûteux, non ici ce ne sont que de fades fromages américains, le genre que l'on met dans des tubes.

USA !! USA !!

Outre le All American (cheddar) qui m'est tombé dans le bec, on trouve aussi White Cheddar, Pizza Stix (mozarella), et un intéressant Jalapeño Sizzle (cheddar au piment jalapeño). Fromage oblige, ce snack est plus gras que les autres produits de Jack Link's. Ses 23g pèsent lourds : 11% des AJR en lipides et aussi 11% pour le sodium. La saucisse est cependant moins grasse d'un Bifi et dégage une odeur fumée incroyablement alléchante. Le fromage est quand à lui très étrange. Sa couleur orange, sa forme et son aspect font vraiment penser à une barre de pâte à modeler.

Sponsorisé par Play-Doh

Au niveau du goût rien de fameux. La saucisse, si alléchante au départ, n'a finalement pas trop de goût hormis une tonne de sel et un petit aspect fumé en fin. L'étrange fromage ricain n'est pas aussi souple qu'on pouvait le penser, il est un peu dur et s'effrite presque. Il dégage une odeur de vache qui rit et son goût salé est un mix Saint Moret et fromage de Hollande. Fade et salé, ce snack n'est pas une bonne trouvaille.

 ★½☆☆☆ 

Giraf : Ce produit est vraiment une grosse déception. Je suis un grand fan de Jack Link's mais là impossible de mettre une bonne note. Ces sticks ne sont vraiment pas à la hauteur de la qualité et du bon goût habituel de la marque. Ils écoperont donc d'un demi jambon de bronze.

Trouvé chez CometeShop, 2€40 le snack de 23g. Malgré la déception nous vous recommandons le reste de la gamme Jack Link's disponible sur ce site. N'oubliez pas les 10% de réduction grâce au code promo "eatnwaf".

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (56)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)