Il ya du bois ! Il ya du bois !!

Croiser un nain dans une journée, c'est rare mais passe encore. Par contre croiser deux nains c'est nettement moins probable, c'est forcément un signe. Mais de quoi ? Le signe que je doive relâcher les nains enfermés dans ma cave ? Ou alors le signe qu'il faille écrire un article sur quelque chose de petit, comme un mini snack. Vu que je ne veux pas relâcher mes captifs, il est donc temps de vous parler d'un tout petit produit qui nous vient directement de Chine, rapporté par Gilles C. que nous remercions. On peut dire que les chinois ne nous facilitent vraiment pas la vie. Le mot "koukou" est la seule information compréhensible du paquet, on n'y trouve même pas une adresse web. Le canard dessiné sur les emballages nous indique cependant que le contenu doit être à base de cet anatidé, ou alors on a affaire a de la nourriture pour canard, avec les chinois on ne sait jamais. Par la magie des moteurs de recherche cumulée à une bonne dose de chance, nous avons dégoté le site de la marque "la bouche Hong" ou "la bouche qui mâche" qui le produit. Cette entreprise fondée en 1998 est établie dans la province de Hunan.

Canard ! Canard ! Canard ! Canard ! Canard ! Canard ! Canard ! Canard !

"Hard discount, ah ! Il y a du bois ! Il y a du bois !!! Les blessés ne peuvent pas se permettre de manquer". Voilà en substance ce que nous a réservé la traduction du site. Il est vrai que les promotions sur le bois sont toujours intéressantes, surtout pour les blessés s'ils veulent se fabriquer des béquilles.

"Promotions de bébé", "la vente d'un bébé", "bébé conforme à la description", soit le mot bébé est une mauvaise traduction, soit ce site est vraiment louche ... Outre la vente de bébé, la "bouche" sévis dans la viande et les snacks carnivores et propose quelques autres produits annexes comme du tofu et des sauces. Une partie de sa gamme est composée de poisson dont du "poisson heureux" mais la grande spécialité de la marque est le canard, sous toutes ses formes. Gésier, magret, aile, cou, poitrine (joliment traduit par seins de canard), ...  aucune partie n'est épargnée. Elles sont toutes disponibles dans différentes séries, comme Dougan et Wu Ling, dont la différence nous échappe sauf pour la catégorie canard de 2 ans qui parle d'elle même.

Nos deux petits sachets appartiennent à la série Wu Ling. Le rose clair est simplement présenté comme de la viande de canard épicée et le fuchsia est du magret épicé. Il existe aussi un emballage vert contenant des ailes de canard épicées. Ces produits sont vendus en gros sachet de 500g contenant plus d'une dizaine de ces petites portions individuelles. Aucune information nutritionnelle n'est disponible, pas plus que la composition, mais ce n'est pas plus mal, parfois il vaut mieux ne pas savoir ...

Comme une envie de relancer Duck Hunt

Après une longue bataille contre l'emballage fuchsia du magret, gagnée uniquement grâce à une paire de ciseaux, nous découvrons enfin le mystérieux contenu. Nous pensions a de la viande séchée, ce qui collait à l'aspect portion individuelle, perdu. Il recèle en fait un bloc compacté de viande cuisinée avec du piment, de l'huile, ...  Le choix est plutôt étrange car un snack comme cela sali les doigts et décourage le grignotage. L'odeur est assez dégoûtante, une odeur faisandée rappelant un peu la pâtée pour chien César. Le tout est noyé dans une odeur d'huile et du piment rouge classique de la cuisine asiatique. On peut cependant lui trouver une ressemblance avec du bœuf bourguignon, peut être à cause de la présence de carottes.

La viande n'est pas mauvaise, mais ne semble pas très fraîche. Il est dur de reconnaitre le canard car le piment est vraiment présent et masque beaucoup le reste. L'huile est elle aussi très perceptible. La texture est différente de celle de la viande séchée ; elle est filandreuse et un peu dure, ce qui impose de bien la mâcher.

Les aventuriers malins ne ramassent pas de canard dans un donjon. Perdez deux niveaux.

Le rose a à peu près le même aspect, bien que les morceaux soient plus finement hachés. L'odeur est sensiblement identique mais semble moins pimentée et surtout moins huileuse. La viande est un peu plus sèche et moins fondante mais est par contre plus huileuse. Le goût de la viande est plus marqué, et on peut détecter une épice style coriandre. Au départ le piment se fait plus discret mais c'est un piège puisqu'il augmente vraiment en intensité à la fin. Un collègue pas trop fan de piment a trouvé cela presque insupportable. Personnellement je trouve cette version meilleure que la fuchsia mais je regrette qu'elle soit trop salée à mon goût.

 

Verdict :

Giraf

 ★★½☆☆ 

J'apprécie le coté très pimenté qui peut en rebuter plus d'un, mais en contrepartie cela cache pas mal les autres arômes, de plus l'huile et le sel sont malheureusement trop présents. Ces snacks sont acceptables mais je n'en ferais pas une consommation régulière et ils méritent donc tout juste la moyenne.

Kephy

 ★★½☆☆ 

Le canard fuchsia, à l'instar du dromadaire bleu, sent exactement comme le bœuf bourguignon. Assez pimenté, il a un goût proche du jumbo au poivre. Sa consistance compacte et filandreuse n'est pas des plus agréables, mais cela ne l'empêche pas d'être assez bon. La version rose sent moins fort mais se rapproche elle aussi du met de Bourgogne. Elle a un goût proche de la fuchsia, auquel vient s'ajouter une touche boisée.

On regrettera la difficulté à ouvrir les sachet et la nécessité d'utiliser une fourchette pour ne pas finir les doigts plein de gras, mais ces canetons en morceaux méritent tout de même un demi jambon d'argent.

 

PS : Don de Gilles C. Trouvables quelque part en Chine. 68,00 yuans les 500g disponible en trois versions.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

8 réponses à “Il ya du bois ! Il ya du bois !!”

  • Pingouin:

    Raaaaaah, mais vous allez crever, à jouer comme ça avec votre vie !!!
    « L’odeur est assez dégoûtante, une odeur faisandée rappelant un peu la pâtée pour chien César » <– et vous n'aviez pas peur de l'intoxication alimentaire ???

    • Mais non mais non, on est blindé 😀 . Et une odeur faisandée ne veut pas dire forcément un produit faisandé, quoique dans mes souvenirs ces snacks étaient périmés (comme la plupart des produits vendus en Chine, comme je l’ai indiqué dans Eat my Shorts #4, d’ailleurs Gustarator l’a bien vérifié lors de son voyage en Chine cet été).

      • Elena:

        Périmés, vous êtes sûrs ? Souvent en Chine, c’est la date de fabrication qui est écrite sur l’emballage. La durée de conservation est précisée ailleurs, souvent avec la liste des ingrédients (et tout en chinois pour la rendre difficilement repérable ).

  • Au temps pour moi, j’aurais dû réviser mon chinois avant de me rendre sur place. C’est bien le cas en étudiant une denrée importée que je conservais dans mon bureau. J’étais persuadé qu’on y indiquerait la date limite de consommation comme partout ailleurs. Les quelques indispositions digestives vécues ne seraient donc qu’un problème d’adaptation aux nutriments locaux !

  • Malgré sa surpuissante naturelle, le jambon suprême peut commettre ses erreurs. Après vérification, Elena a raison.
    La date indiquée est la date de fabrication (生产日期).
    La date de péremption doit se calculer grâce à cette dernière à laquelle on ajoute la durée de conservation indiquée quelque part sur l’emballage.

  • […] le très fin foie de lotte, voici des snacks de poisson. Les lecteurs assidus se souviendront des snacks de canard testés en novembre dernier, et bien le topo est ici le même : des mini portions de quelques […]

  • […] Finissons par un produit de la célèbre marque américaine de viande séchée : Jack Link's. Ici point de petits morceaux de viandes mais deux bâtonnets : un stic de bœuf en forme de salami Bifi et un carré de fromage, il ne manque plus qu'un morceau de pain pour se faire un sandwich improvisé. La gamme Beef & Cheese compte plusieurs variétés, qui ne diffèrent que sur le fromage. Mais ne vous attendez pas à des fromages français et goûteux, non ici ce ne sont que de fades fromages américains, le genre que l'on met dans des tubes. […]

  • […] assez forte, cumulée à un petit je-ne-sais-quoi désagréable, qui n'est pas sans rappeler d'autres snacks épicés chinois que l'on a déjà goûtés, On a un peu l'impression que le piment est utilisé pour masquer une odeur plus dégoûtante. On […]

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité