Eat my shorts #13

Œufs, lapins et autres cloches en chocolat, voilà ce qu'évoque normalement Pâques. Trop banal et sans imagination, alors cette année on va tenter de lancer une nouvelle tradition : réglisses salés, bonbons au piment et bière écossaise.

 

Réglisses salés au kaki Läkerol

 

Pour remplacer l'orgie de sucre et de chocolat que représentent les confiseries de Pâques et vous éviter une bonne crise de foie, nous vous proposons les réglisses au kaki du suédois Läkerol (Leaf). Ils ont tout pour plaire : une jolie boite orange et dorée ornée de langues scandinaves marrantes, pas de sucre, et 5% de sel d'ammonium (salmiak). De plus contrairement au surströmming, un autre produit suédois, on ne peut pas les trouver à l'odeur, ce qui en fait les friandises idéales à cacher pour les hordes de bambins.

Qui a du réglisse kaki collé au ...

Qui a du réglisse kaki collé au ...

Revers de la médaille, qui dit zéro sucre dit édulcorant et ici la liste est longue : aspartame, acésulfame K, maltitol et sorbitol. Quand on voit apparaître certains noms pas vraiment conseillés, on se dit que la stévia, qui a un peu le goût de réglisse, aurait été un choix bien plus judicieux.

Pas si anonymes que ça

Pas si anonymes que ça

Devant une pastille aussi tendre, on a qu'une envie, c'est de la mordiller, mais il vaut mieux sucer, on évite ainsi de s'en mettre plein les dents tout en la faisant durer. Le mélange réglisse kaki est fort réussi, la dégustation commence par le côté fruité/sucré agréable et enchaîne vers le réglisse aux tons plus marqués pour finir sur une légère note sucrée-salée. Cette transition tout en douceur couplée au mariage parfait kaki réglisse donne une très bonne friandise.

 

 ★★★★½ 

Giraf : Ces pastilles sont vraiment très bonnes. Le fruit adoucit le réglisse et le salmiak, ce qui donne un bon goût avec une évolution gustative intéressante. Ce bonbon a beau être simple, je suis fan et je leur donne un demi jambon de platine.

 ★★★★☆ 

Kephy : Connaissant d'autres variétés de Läkerol, je ne m'attendais pas à un bonbon si agréable. En début de dégustation, le côté fruité du kaki prend le pas sur le goût réglisse habituel de ces bonbons. Les deux saveurs finissent par se mélanger  tout en restant plus agréable qu'un simple réglisse. Une bonne surprise qui mérite un jambon d'or.

Trouvable dans les pays scandinaves, dont la Suède, environ 25 SEK (couronnes suédoises) les 4 paquets de 23g soit dans les 3€.

 

Satan's Spawn ! Evil hot gummy bears

 

Si comme nous vous êtes sadiques et amateurs de piments, vous ne pourrez qu'aimer les oursons en gélatine au piment. Vous pourrez les savourer tout en appréciant le spectacle des trognes renfrognées de moutards qui viennent de manger sur ces vicieux petits bonbons.

Passé Pâques, un mélange gummy bears classiques et Satan's Spawn laissé sur votre bureau peut faire un bon attrape gourmand. Si vous voyez Roger tout rouge à la fontaine à eau, s'enfilant gobelet sur gobelet, vous saurez que c'est lui qui pille vos friandises habituellement.

Satan l'habite

Satan l'habite

Ces petits ursidés diablotins ressemblent vraiment à des Haribo mais de petites inclusions rouges les trahissent. Rassurez vous, de loin et sans les chercher, on n'y fait pas vraiment attention. La où par contre votre coup peut échouer, c'est au niveau de la texture plus dure celle des originaux, ainsi que l'odeur agrumée trop marquée.

La progéniture de Satan ? Satan serait donc un gummy bear géant ?

La progéniture de Satan ? Satan serait donc un gummy bear géant ?

Si on excepte leur dureté, ces bonbons au piment habanero sont vraiment pas mal. Ils ont un petit goût d'agrume mais ce qui prime est le piment. Un seul ourson est déjà suffisamment fort pour décourager la plupart. Ils sont largement plus forts que les bonbons allemands en forme de piment. Leur petite taille est pour le coup bien adaptée, car sauf à les manger par poignées, il n'y a pas de quoi s'étrangler avec un ou deux.

 

 ★★★★☆ 

Giraf : Les bonbons allemands au piment avaient reçu un jambon d'or (que j'étais généreux à l'époque), mais les Satan's spawn sont bien meilleurs et bien plus forts. Je ne peux cependant pas leur mettre un demi jambon de platine notamment à cause de la dureté. Ils héritent donc de la même note mais 4 Satan's Spawn > 4 bonbons allemands.

 ★★★★☆ 

Kephy : Mes collègues connaissant ma propension à leur apporter des choses étranges à goûter, ils ne se sont pas facilement laissés avoir par ces charmants oursons. Mais dans l'absolu, en plus de faire une bonne blague sadique, ces bonbons sont agréables à manger et étonnamment pimentés, vous aurez déjà la bouche qui brûle après un seul de ces Satan's Spawn. Ils méritent un jambon d'or.

Trouvable sur le site de Hot-Headz, 3£99 le paquet de 250g.

 

Brewdog San Diego Scotch Ale

 

N'étant pas fan de chocolat, mes parents me cachaient des bières dans le jardin, ... bon d'accord j'avais vingt ans, mais c'est une chouette idée de tradition pascale pour adulte. Il n'y a pas de raison qu'il n'y en ait que pour les enfants. Les chocolats ont leur œufs de maître chocolatier faits des meilleurs cacaos, les bières ont la San Diego Scotch Ale, une création de Brewdog, en association avec la brasserie / distillerie Ballast Point.

Mais où se cache Carmen San Diego ?

Mais où se cache Carmen ?

Brewdog est une joyeuse bande d'allumés écossais, adeptes de bières très fortes produites par cryoconcentration comme la Tactical Nuclear Penguin à 32%, et d'autres breuvages dont les noms à eux seuls suffisent à donner envie d'en acquérir : Dead Pony Club, There is no Santa, ...

Jolly Roger rouge = pas de quartier

Jolly Roger rouge = pas de quartier

Cette bière d'exception, produite en quantité très limitée, est une impérial scotch ale titrant 11,9% et vieillie neuf mois en fût de whisky avec des raisins secs macérés dans le rhum Ballast Point (en image ici). En tout cas, le prix est lui aussi exceptionnel, dans les 11£ la 33cL.

Le packaging est proprement magnifique : des tons rouges et des lettres d'or, décoré d'un pavillon sabre et tête de mort et d’aspect vieilli. Ça fleure bon le rhum et la piraterie. À l'abordage moussaillons !

À l'abordage moussaillons !

À l'abordage moussaillons !

Il se dégage de cette bière une certaine puissance, tant au niveau de l'odeur que du goût. Au nez, elle tourne autour des notes grillées / chocolat noir avec en plus un relent de bois marqué. On retrouve ces impressions en bouche, avec en plus une note sucrée plus douce. Elle est très houblonnée et amère, avec aussi une pointe d'acidité. Malgré son fort caractère, on n'a pas l'impression de boire une bière à plus de 10%, l'alcool. On a vraiment affaire à une très bonne bière, mais à un prix largement surestimé.

 

 ★★★½☆ 

Giraf : Ne vous méprenez pas, je suis vraiment fan de cette bière, mais pas à ce prix.
Packaging + Goût - Prix = un jambon d'argent.

 ★★½☆☆ 

Kephy : Sachant que je ne suis pas amateur des bières fortes en goût, celle-ci est plutôt bien passée. Son odeur est fruitée mais avec quelques relents de vomi qui donnent le ton. Le goût est particulier, fort, avec des notes grillées et proches du café. Assez agréable en bouche, elle laisse une sensation moins bonne une fois avalée. Du bon et du moins bon qui donnent une note moyenne d'un demi jambon d'argent.

Trouvable en bouteilles de 33cL sur la boutique officielle pour 10£99, ou sur des sites français comme  Saveur Bière, pour "légèrement" plus cher, 22€.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Eat my shorts #13”

  • galanga:

    J’aime beaucoup vos articles, c’est un plaisir toujours renouvelé. Enfin, surtout que je suis pas un de vos collègues. 🙂

    Joyeuses Pââââques aux piments !

  • […] ces diaboliques oursons sont bourrés de piment. Les Sinister Sibling sont les petits frères des Satan's Spawn, mais là où ces derniers utilisaient du piment Habanero, ici on a affaire à du Bhut Jolokia. […]

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité