Qu’est ce qui est vert et qui pue ?

Non ce n'est pas un scout mort au fond des bois mais un fruit d'Asie du sud, le durian. Un fruit dont l'odeur est si forte et nauséabonde qu'il est interdit dans certains lieux et transports en commun. Le durian (ou durion) provient de l'arbre du même nom, et son nom vient du malais duri qui veut dire épine, un choix que l'on comprend aisément dès qu'on en croise un. Le durian est le genre de fruit qu'on n'aimerait pas prendre sur la tête : massif, pouvant atteindre 30cm de long, 15cm de diamètre et 5kg, lourd et recouvert d'une épaisse carapace à épines comme un litchi ou un fruit du jaquier.

 

Super il n'y a pas d'odeur

Super il n'y a pas d'odeur

"Fétide", "pourri", "égout", "vomi", "vieille chaussette", "accordéon", les qualificatifs ne manquent pas pour décrire l'odeur du durian, mais malgré cette odeur qui dégoûterait même un putois, sa chair est très appréciée dans le sud est asiatique et en Chine. Il peut être mangé frais mais sert aussi à parfumer gâteaux, glaces et bonbons. La Thaïlande, l'Indonésie et la Malaisie sont les plus gros producteurs avec plus de 1,5 million de tonnes par an et malheureusement pour le reste du monde, ils ne se le gardent pas que pour eux. En France il est tout à fait possible d'en trouver, par exemple chez Paris Store, mais le durian entier est assez cher (prix au kilo élevé et lourd) et pas tellement pratique, même si on peut l'attaquer directement à la fourchette (et à la machette), pour ce test nous avons préféré opter pour des gaufrettes, des bonbons et de l'arôme pour préparer de bonnes gaufres qui puent. Les trois produits proviennent de trois pays et trois compagnies différentes. The Garden Company de Hong Kong pour les gaufrettes, Thaï Top Choice de Thaïlande pour les bonbons et d'Indonésie pour l'arôme.

 

Panneau d'interdiction du durian dans le métro de Singapour (1)

Panneau d'interdiction du durian dans le métro de Singapour (1)

Ce n'est pas notre première expérience avec le durian, il y a quelques années nous avions ouvert un paquet de gaufrettes ainsi qu'un sachet de durian séché au boulot. Personne à l'étage n'a pu ignorer la forte odeur, masquant même celle du gros Roger. Depuis l'eau croupie a coulé sous les ponts et des odeurs plus infâmes se sont succédées, comme le requin faisandé Hákarl ou Vulva. Maintenant à la moindre odeur suspecte tous les regards se tournent vers nous.

 

Booster de vente de Febreeze

Booster de vente de Febreze

Même si on sait à quoi s'attendre on est toujours surpris devant la puissance de l'odeur. A peine le paquet de gaufrettes ouvert, un nuage toxique se répand dans toute la pièce. Mortel mais invisible, l'arme parfaite. L'odeur est un mélange de gaz, de soufre et d'oignons mais pas les blancs très bon crus, les gros jaunes bien fort. On peut même lui trouver un côté chaussette et vieux fromage, d'ailleurs l'arbre durian est de la même famille que le fromager, c'est bien la preuve. L'odeur est si forte qu'elle pique le nez et il a fallut étouffer les gaufrettes avec rien de moins que 5 sacs en plastiques, une paire de chaussures et un peu de Febreze pour la contenir. Ce fumet désagréable ne serait rien sans le deuxième effet Kiss Cool, la persistance. L'odeur envahit la pièce et dure très longtemps, imprégnant les murs et le moindre objet.

 

Ô deur, ô désespoir

Ô deur, ô désespoir

L'odeur est déjà une chose mais le pire intervient quand on en ingurgite. Le goût est un mélange oignon / soufre / gaz / sucre loin d'être bon. Ça donnerait presque envie de vomir même. Ce n'est pas pour rien que le durian enlève 3 points de vie dans Don't Starve ... Les heures qui suivent sont plus horribles que la dégustation en elle même avec des remontée qui durent très longtemps après. On ne vous explique même pas la sensation quand on rote. L'odeur colle au nez, au corps, on a l'impression qu'elle nous suit et que le monde entier baigne dedans. Même le RER n'arrive pas à la masquer. Cela finit par coller mal à la tête et c'est une véritable torture tellement elle semble ne plus vouloir nous laisser tranquille. Le durian : l'odeur qui rend fou.

 

Pas vraiment bon bon

Pas vraiment bon bon

Des trois produits, la gaufrette est le pire, pourtant elle ressemble à une banale gaufrette vanille : de la crème parfumée entre deux gaufrettes "pailleuses". Sous son aspect normal se cache en fait une véritable petite horreur à l'odeur repoussante et dont le goût persiste longtemps en bouche malgré tout les efforts déployés pour s'en débarrasser. Le bonbon est quand à lui plus soft, le durian est moins marqué et contrebalancé par le sucre. Il vaut quand même mieux ne pas en enchaîner 3-4 à la suite. Pour finir l'arôme est logiquement très puissant car concentré mais le résultat après dilution et cuisson est pour le moins étrange : ni vraiment durian, ni vraiment autre chose non plus. Nos gaufres maison au durian sans être immangeables n'étaient pas très bonnes.

 

Verdict :

Giraf

 ★☆☆☆☆ 

Mauvaise odeur, mauvais goût mais le pire de tout est cette sensation que le durian ne veut plus vous lâcher. Je suis persuadé qu'il investi la moindre de nos cellules et envahi le cerveau pour nous torturer des heures durant. Cet insidieux produit restera à jamais dans mon panthéon du pire, et ne mérite pas plus qu'un simple jambon de porc.

Kephy

 ★½☆☆☆ 

Le durian, comme d'autres produits étranges, demande une période d'adaptation avant de le supporter. Nos première expériences ont laissé des souvenirs impérissables à nos nez et nos papilles, mais ça n'a pas été autant le cas lors de ces nouvelles dégustations. Les gaufrettes restent les plus difficiles d'accès, tant l'odeur et le goût sont marqués, mais les bonbons se mangent bien, et l'arôme, qui ressemble plus à du sirop en terme de concentration, m'a permis de faire goûter des gaufres au durian à des collègues pourtant réfractaires. Le plus gros problème des gaufres est l'odeur ignoble qui a régné chez moi pendant des heures après la confection... On ne peut pas dire que le durian soit bon, mais on peut voir que certains produits le rendent "acceptable", ce qui mérite bien un demi jambon de bronze.

 

PS : Trouvable chez Paris Store, 1€35 le paquet de 200g de gaufrettes, 0€90 le paquet de 100g de bonbon, et 1€ les 30mL d’arôme.

1. Photo par Steve Bennett sous licence Creative Commons CC BY-SA 3.0.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Qu’est ce qui est vert et qui pue ?”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité