Autruche, ô désespoir

Voila, ce qui devait arriver arriva, pas d'inspiration. La page reste blanche depuis plus de deux semaines. Pourtant le produit est intéressant : de la viande séchée d'autruche, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion d'en manger. J'ai bien quelques références aussi inconnues que crétines que je peux caser sur les photos, mais ça ne remplit pas un article. Mes nuits sont hantées par des autruches carnivores violettes à grandes dents. Il est donc plus que temps que je me débarrasse de cet article. Alors mesdames, mesdemoiselles, messieurs voici sans tapis rouge : l'autruche séchée de la marque Cruga. C'est une petite marque anglaise de passionnés qui produit uniquement des aliments sud-africains traditionnels. On peut citer  le bobotie, les boerewors : les saucisses traditionnelles des fermiers sud-africains, et les biltongs dont fait parti notre autruche. Le biltong est une sorte viande séchée marinée dans du vinaigre et des épices mise au point par les Afrikaners pour survivre lors du Grand Trek. Finalement je ne m'en sors pas si mal sans intro.

Dans le Béarn quand on chope quelqu'un qui braconne l'autruche, on lui rase la tête, et on lui jette des figues !

L'emballage ne nous apprend pas grand chose, mais y a-t-il quelque chose à apprendre sur de la viande séchée ? Viande + marinade + épice + séchage = viande séchée. Ce n'est pas plus compliqué que cela. La version mini snack dont nous disposons fait 25g et 57kcal. Bonne source de protéine (48,6g pour 100g), ces lamelles d'autruches sont très peu de grasse (2,4g pour 100g) et contiennent peu de glucide (3,2g pour 100g). L'emballage n'indique malheureusement pas si cette viande donne l'habilité à courir plus vite. Cela dit, rien non plus n'indique le contraire. Les morceaux sont plutôt petits, dans les 2-3cm, fins, et sont de couleur foncée avec un reflet rougeâtre. Un peu comme du serrano en plus sombre. Le paquet est resté ouvert 2 semaines, et pourtant la viande reste bonne et n'a pas moisi, contrairement à la viande séchée Jack Link's précédemment testée. Pas de poil, donc, au moment où j'écris ce test. J'en profite du coup pour finir le paquet ; si vous n'avez pas de nouvelles de moi d'ici une semaine c'est que j'avais tord sur sa fraicheur présumée. Les impressions et commentaires sont basées sur la version au moment de l'ouverture.

Moi c'est Jeff

L'odeur est étrange. Ma première impression : ça sent l'animalerie. En réfléchissant un peu, je trouve que ça sent comme les aliments pour animaux, au rayon  nourriture pour chien et chat. La viande en fine lamelle est plutôt tendre, pas trop sèche, et se mâche très bien. Elle est salée mais pas trop, Cruga a su trouver le bon équilibre. On décèle aussi un léger aspect sucré quand on croque dedans et à la fin on sent clairement du poivre qui envahit la bouche et un goût de coriandre et d'herbe aromatique, comme de l'estragon. Le goût est assez fort, il est difficile à décrire, complexe et assez raffiné. On est plutôt dans la gamme de goût des charcuteries un peu sèches mais il fait aussi vaguement penser à certaines croquettes pour chats. Il oscille entre un goût prononcé dans le style de la viande des grisons, et un goût plus léger plus bacon. Ce produit est certes vraiment dur à décrire, mais on peut au moins vous dire qu'il est très bon.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Ce biltong est vraiment intéressant. Outre le fait qu'on ne mange pas de l'autruche séchée tous les jours, on est rarement en présence d'une viande séchée avec autant de goût. Bien que fort et complexe, le goût est raffiné et je la trouve vraiment très agréable. Je ne cours pas plus vite après, mais j'attribue quand même un demi jambon d'or.

Kephy

 ★★★½☆ 

Tout a déjà été dit, je ne connais pas l'odeur d'une autruche vivante, mais morte, découpée et séchée, elle a une odeur d'animalerie, de croquettes pour chien/chat à la viande. Le goût est assez fort, raffiné, plein de subtilités, mais il est surtout bon. J'hésitais à octroyer à cette autruche un jambon d'or pour me différencier de Giraf, mais je vais rester sur mon ressenti et lui donner aussi un demi jambon d'or.

 

PS : Trouvable sur le site edibleunique, 1£99 le paquet de 25g. Disponible aussi en version 80g.

 

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

6 réponses à “Autruche, ô désespoir”

  • Tonton Frankie:

    Il paraît pourtant que ça sent l’anis dans tous les recoins de l’autruche ?

  • Celle la au moins je la comprends

  • Eleys:

    Est-ce qu’on sent le goût de l’autruche ? A part les épices, apparemment très savoureuses, est-ce que le fait de sécher la viande concentre un éventuel « arôme d’autruche » ?
    J’ai plusieurs fois mangé du rôti d’autruche, mais je n’ai pas trouvé de goût caratéristique, c’était un peu comme manger du boeuf très très tendre.

  • J’ai déjà aussi mangé du pavé et du rôti d’autruche, c’est devenu presque des classiques de Noël (notamment dans les cantines). Ça ne m’a pas laissé une grande impression. Le goût de la viande séchée, même sans considérer les épices, est bien plus fort. On est plus dans le style de viandes fortes comme les gibiers. Je pense que le séchage permet de bien faire ressortir le vrai goût de la viande.

  • [...] de Eat'n Waf aime beaucoup la viande séchée. Nous vous avons déjà parlé de viande d'autruche et de bœuf séché. Ce dernier était de la marque Jack Link's, un grand nom de la viande séchée [...]

  • [...] biltongs de Cruga ne nous sont pas inconnus. Outre la version autruche testée ici même,  nous avons eu l'occasion de goûter les bœufs classique, poivré et pimenté. Pour les plus [...]

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (35)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)