Fourmitigé

Les fourmis sont des insectes qui n'ont pas de chance. Non contentes d'être torturées par les galopins de tout poil (ne mentez pas, vous aussi vous les coupiez en deux / noyiez / brûliez avec une loupe / ...), d'être zombifiées par des champignons, elle sont en plus comestibles. Les punaises, elles, n'ont pas ce genre de problème, leur goût est vraiment horrible. Les fourmis sont consommées dans de nombreux pays sous de multiples formes : grillées, enrobées de chocolat... La fourmi tisserande est une petite fourmi rouge d'Asie qui fait partie des espèces consommées, notamment pour leur abdomen réputé riche en vitamine C. Devant des pratiques culinaires répandues mais pourtant ignorée en France, nous nous devions de réagir et de vous éclairer. Le test du jour porte donc sur de belles petites fourmis tisserandes grillées assaisonnées au curry vert thaï.

Emballage

Le paquet nous promet environ 200 fourmis et œufs de fourmis. Vous m'excuserez j'ai oublié de les compter. En ouvrant le paquet, il ne s'échappe pas une grande odeur, tout juste un petit fumet épicé. Le paquet paraissait bien garni mais il contient pas un mais deux sachets de dessiccateur, à priori non comestibles. On en sort une petite quantité sur un papier et là, quelque chose nous frappe : les fourmis sont minuscules ! C'est assez décevant, on s'attendait à plus gros. Surtout quand on sait que les fourmis amazoniennes vendues enrobées de chocolat font plus de 2cm.

Quelques grammes de fourmis dans un monde de brutes

De plus la plupart des fourmis ne sont pas entières : par ici une tête, ici un abdomen, et là un amas de pattes. Ceci s'explique sûrement par le fait que ces fourmis sont grillées et sont donc sèches et cassantes et que vu leur taille elles ne sont pas très résistantes. On trouve quand même des fourmis intactes, on va dire un quart du lot. Deux-trois autres bébêtes plus grosses sont même de la partie : une translucide avec trop de pattes pour être honnête, je penche pour une araignée, et une grosse fourmi ailée de 1,5cm.

La danse des petites fourmis

On choisit quelques spécimens intacts pour les manger. On peut voir parfaitement leurs antennes, leurs petits yeux et leurs mandibules. On aurait presque pitié de les voir ainsi mortes et prêtes à être avalées. Contrairement à toute attente, elles n'ont strictement aucun goût. Le seul goût ressortant parfois, quand on en prend 5-6, est celui des épices, d'ailleurs plus salé que curry. Elles sont très sèches et donc très croustillantes, et paraissent vides à l'intérieur. Elles sont tellement petites qu'un ou deux coups d'incisive suffisent à les réduire en bouillie, même pas besoin de leur présenter madame molaire. Le résultat est plutôt mitigé. Après avoir fini, on a une petite sensation désagréable. En effet des petits bouts restent coincés partout : sous la langue, collés au palais, ... ça racle le fond de la gorge, ce qui fait tousser et nécessite de bien se rincer la bouche avec de l'eau.

Le plat de résistance

Je me réserve la grosse fourmi volante, unique dans le paquet. Pas plus de goût, elle est aussi vide à l'intérieur que ses petites sœurs, par contre il y a plus à manger et les ailes sont dures à mâcher.

Pour ceux que l'idée de manger des insectes dégoûte, sachez qu'une étude avait estimé qu'on ingurgite en moyenne 500g d'insectes par an sans le savoir (dans les fruits, le pain, ...). Bon appétit.

Verdict :

Giraf

 ★★½☆☆ 

Un résultat plutôt mitigé. D'un coté on se réjouit que cela soit très éloigné des vers à soie en odeur et goût. De l'autre on est vraiment déçu par la taille des fourmis et surtout par l'absence de goût. Ce n'est pas mauvais mais pas non plus spécialement agréable, juste insolite. Elles méritent tout de même la moyenne, qu'elles ne soient pas venues pour rien.

Kephy

 ★★½☆☆ 

J'appréhendais un peu de manger des fourmis de 2cm de long, j'ai donc été soulagé en voyant des fourmis telles qu'on en voit tous les jours dans nos contrées sortir du paquet (pas par leurs propres moyens heureusement). C'est donc le cœur léger que j'attaque cet original apéritif.

Contrairement aux vers à soie pleins de bouillasse, ces fourmis semblent vides à l'intérieur et craquent sous la dent. C'est là tout ce qu'on peut dire sur elles, puisqu'elles n'ont par contre aucun goût. Elles sont presque plus marquantes après coup que pendant, puisque des morceaux se coincent dans les dents. J'ai retrouvé une patte dans ma bouche plus d'un quart d'heure après les avoir mâchées. Par ailleurs, on a la langue qui picote un moment, peut-être ces fourmis étaient-elles venimeuses !

Aucun intérêt gustatif, mais ces fourmis héritent tout de même d'un demi jambon d'argent pour leur originalité.

Gustarator

 ★★★☆☆ 

Ça n'est pas tous les jours qu'on peut consommer un aliment aussi minuscule. Ayant lu la trilogie de Werber, un sentiment de compassion m'avait rendu hésitant à en ingérer. D'autant plus que, étant enfant, je préférais trucider des insectes plutôt que de tenter d'en mettre en bouche. Il faut une cuillerée à café afin que le goût ressorte. On ne sent pas la fourmi malheureusement, mais juste le curry qui l'enrobe. Au final, j'aurais donc décerné un petit jambon de bronze, mais leur petite taille vaut bien un supplément, ce qui leur permet d'atteindre le statut de jambon d'argent.

 

PS : Trouvable sur le site edibleunique, 4.99£ le paquet de 8g (environ 200 fourmis)

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Fourmitigé”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2017 (21)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité