Eat my shorts #11

La fin d'année est l'époque des cadeaux et des festivités, mais c'est aussi l'heure des bilans et des prises de résolutions applicables du 1er janvier au 3, voire au 5 pour les plus motivés. Pour bien finir 2012 et entamer 2013 d'un bon pied, voici un petit short de trois bières parfumées dont on arrêtera enfin de repousser sans cesse la sortie : cactus, poire-gingembre, et algue, avec en bonus un vin parfumé très oubliable.

 

Schöfferhofer Hefeweizen-Mix Cactus

 

"Schöfferhofer Hefeweizen-Mix Kaktusfeige", si ce nom vous semble barbare c'est normal car il cache une bière allemande aux figues de barbarie. Plus précisément il s'agit d'une Hefeweizenbier, autrement dit une bière blanche au froment et non filtrée, mélangée ici à hauteur de 50% avec du jus de cactus.

Le monde entier est un cactus

Au final, cela donne une boisson légère (prémix à base de bière) et fruitée, titrant 2,5%, en gros une bière pour Kephy (aussi appelée bière de filles). Schöfferhofer (brasserie Binding) ne s’arrête pas à ce simple parfum, et en propose trois autres dans sa gamme : poire, pamplemousse et orange amère.

Schöfferhofer Hefeweizen-Mix Cactus

Dans leurs ventres, il y a des cactus

Cette boisson plus proche du panaché que de la bière est peu pétillante et bien moins amère qu'une bière classique. Elle a une odeur de blanche et d'agrumes, arômes que l'on retrouve aussi au goût, avec en plus un petit côté piquant et acide genre ananas. A noter que comme toute hefeweizen qui se respecte, la bouteille contient un résidu de levure.

 

 ★★☆☆☆ 

Giraf : Un mélange moyen, en gros on n'est pas loin d'une bière blanche avec du citron vert. Sympa mais sans plus, un jambon de bronze.

 ★★☆☆☆ 

Kephy : Si par le plus grand des hasards vous cherchez une boisson qui sent le renfermé acidulé, vous l'avez trouvée... Passée l'odeur, on trouve un goût de bière blanche et de citron vert qui ne fait pas de miracles, et n'obtient qu'un jambon de bronze.

Trouvable en Allemagne pour 0€77 la bouteille de 33cL (dont 0€08 de consigne). Existe aussi en pack de 6.

 

Schöfferhofer Hefeweizen-Mix Poire-gingembre

 

Comme vous l'aurez déjà compris, après la bière au cactus, il est question de sa petite sœur Schöfferhofer Hefeweizen-Mix Birne Ingwer, poire gingembre donc. Toujours la même brasserie, toujours une bière blanche, toujours un mélange 50/50 et toujours 2.5%.

Ingwer et ingjaune

Puisque les présentations sont déjà faites, nous allons en profiter pour citer quelques parfums de prémix à base de bière, boisson légion en Allemagne. Alors en rang comme de bons allemands disciplinés : banane-fruit du dragon (précédemment testé), cola, cola-fruit du dragon, raisin, citron, citron vert, orange, orange-amère, menthe-citron vert, fraise, pamplemousse, guarana, curuba, pomme.

Des poires mais pas de pomme ni de scoubidou

Comme pour la version cactus, on se retrouve avec une bière qui mousse peu, avec lie, et non amère. Par contre elle est plus fruitée et plus douce. A l'odeur on sent poire, bière et sucre, et là encore, le goût est assez proche. Le gingembre quant à lui ne convainc pas du tout, tellement il est effacé.

 

 ★★★☆☆ 

Giraf : Un prémix honnête qui passe bien. Le goût est agréable et la boisson légère. Cette Schöfferhofer mérite bien un jambon d'argent, même si je préfère tout de même le Cab Banane.

 ★★½☆☆ 

Kephy : Cette boisson sent malheureusement plus la bière que la poire, qui n'est pas loin d'être inexistante. Le goût est assez doux, et le gingembre pointe le bout de son nez en fin de dégustation. Un mélange moyen qui s'en tire donc avec la moyenne.

Trouvable en Allemagne pour 0€77 la bouteille de 33cL (dont 0€08 de consigne). Existe aussi en pack de 6.

 

Tonnerre de Brest algue

 

Après ces bières pour filles, passons à une bière d'hommes. Les vrais, les durs, à la barbe et au langage fleuris, avec une pipe, un ciré jaune, un harpon, des sourcils broussailleux et fleurant bon une puissante odeur de poisson et d'embrun. Mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest !

Bougre de phénomène de moule à gaufres de tonnerre de Brest

Mes petits mousses (et ma petite mousse au passage), silence ! On écoute son capitaine. J'ai de quoi vous mater, à fond de cale et au pain sec. J'en ai vu des bières, moussaillons,  par delà les océans, dans des contrées étranges et hostiles, vieux rafiot que je suis, mais jamais, oh jamais, je n'avais encore rencontré de bière aux algues. Pourtant elle vient de nos contrées, de Bretagne même, bougre de papou des Carpathes, de la brasserie Tonnerre de Brest. Sûrement l'invention d'un olibrius.

Loup-garou à la graisse de renoncule de mille tonnerres de Brest

Du houblon et du malt d'orge bio, un truc pour marins d'eau douce ça, ... Heureusement cette bière ambrée trouble a du caractère, 6.5% et des particules d'algues en suspension. Elle hume la virile sortie des tavernes du port : bière et vomi. En gorge elle s'exprime pleinement, forte en goût et amère mais les algues ne sont que des protozoaires sans vrai goût, juste là pour amuser les flibustiers ! On ne ressent pas la mer, on ne vibre pas, moule à gaufre !

 

 ★★½☆☆ 

Giraf : Moussaillons, cette bibine est appréciable, comme une femme après un long voyage en mer. Mais elle se prétend poissonnière alors qu'elle ne goûte pas les chaluts ou les fiers trois mats. A peine ressent-on une timide fin de criée. Je lui met quand même la moyenne, saltimbanques.

Trouvable en Bretagne en format 33cL.

 

Glögg Saffranssmak

 

J'aime bien Ikea, ses vittsjö, borgsjö et björkudden, tout un voyage rien qu'en lisant les étiquettes. La dernière fois que j'y suis allé, je suis tombé sur un glögg saffranssmak. Non ce n'est pas une étagère ou une table basse ergonomique en kit, c'est bien pire : du vin au safran.

Bestå

Ce vin est une spécialité suédoise pour les fêtes, qui se boit plutôt chaud, et composé de 75% de vin blanc, de sucre, sirop de glucose-fructose, éthanol, rhum, arôme vin chaud et arôme safran.

Färglav

Froid comme chaud, ce mélange est mauvais, mais venant d'un peuple qui mange du surströmming ce n'est pas étonnant. Ce glögg a une odeur pas très engageante de plantes qui rappelle les pires schnaps allemands, avec un côté sirop pour la toux, le tout faisant diablement penser aux dentistes. Malgré ses 15%, il ne semble pas très alcoolisé du fait des puissants arômes. Le goût est puissant et dérangeant, rappelant l'impression qu'on a en le sentant. Chaud, les plantes ressortent encore plus mais le breuvage paraît un peu plus sucré.

 

 ★☆☆☆☆ 

Giraf : Une odeur qui nous incite à fuir et un goût qui montre bien qu'on aurait dû se fier à son nez. Une grande déception que ce glögg saffranssmak (littéralement vin goût safran) qui ne récolte qu'un simple jambon.

 

Trouvable chez Ikea, 3€50 la bouteille de 50cL.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité