Ne pas boire l’eau de vaisselle

D'un recoin d'une pièce sombre et froide provient un petit bruit : "ploc ploc ... ploc", un robinet goutte. Une faible lumière jaunâtre laisse entrevoir un évier rouillé où trône une pile de vaisselle sale coiffée d'une poêle à frire. Les gouttes tombent et se mêlent à son contenu, une flaque de graisse brûlée et de mousse malsaine où vogue une éponge noircie. Ce liquide me donne la nausée ...  Non ce n'est pas ma cuisine, qui elle est toujours impeccable (**sifflote**) mais un cauchemar poisseux que je fais depuis que j'ai testé les pastilles effervescentes goût bacon. Extérioriser cette horrible expérience m'aidera peut être à oublier ... si c'est encore possible ...

Add tablets to puke !

Le principe des "Drink Tabs" est simple : une pastille mélangée à de l'eau qui donne une délicieuse boisson finement pétillante à différents parfums, de la même façon qu'une vitamine C effervescente. On trouve assez facilement en grandes surfaces des granules citronnés de marques italiennes, Galeffi par exemple. Mais seul Accoutrements pouvait oser sortir une version bacon. Après tout le bacon c'est comme la moutarde, ça va avec tout, même les liquides, il existe bien une vodka au bacon.

Soucoupe la petite

La boite rose jambon, un poil vintage, nous avait mise en confiance avec ses bulles en relief et son bacon amoureusement écrit en charcuterie. De plus le verso présentait un verre au liquide coloré. On nous promettait donc l'odeur, la saveur et la couleur, que demander de plus ?

Mais une fois la pastille immergée, on ne sait pas si c'est du lard ou du cochon. Le moins que l'on puisse dire est que ce n'est pas très effervescent. Du coup c'est long à se dissoudre, très long ... au bas mot une vingtaine de minute. La chimie en action dans le verre est aussi passionnante à regarder que la pousse de l'herbe. Est-ce un problème avec l'eau ? Trop froide ? Trop chaude ? Trop calcaire ?  Trop transparente ? Un lot défectueux ? Ou juste un produit médiocre ? Cerise moisie sur le gâteau de la déception, l'eau ne se teinte pas de rose. Elle prend une couleur blanchâtre et trouble, comme un Efferalgant, mais surmontée d'une écume grumeleuse maladive et d'aspect gras. On pourra se consoler avec l'odeur - qui elle est bien présente, peut être même trop - enfin si comme moi on aime l'odeur artificielle de bacon grillé et fumé habituelle de la marque.

Après 5 minutes

Devant ce breuvage à l'aspect de lessive mal diluée, on hésite vraiment à goûter. Rétrospectivement, on aurait vraiment dû écouter notre instinct de survie. Le goût, que j'essaie de refouler dans un recoin mort de mon cerveau, donne l'impression de graisse brûlée mélangée à de l'eau savonneuse ou de la lessive. Le côté bacon n'est pas très marqué mais colle mal au "goût effervescent" un peu acide. Le tout est assez peu sucré, mais donne une sensation de dégoût (et d'égout) et d'énorme ratage. Rien ne va : mauvaise dissolution, les saveurs mélangées soulèvent presque le cœur et l'aspect est vomitif. Quant à consommer les pastilles sans eau, je ne le conseille pas non plus. Certes on a un côté ludique à croquer un "bonbon" qui pétille, mais on se retrouve avec une horrible mousse goût agrume /médicament matinée de bacon chimique dans la bouche.

 

Verdict :

Giraf

 ½☆☆☆☆ 

Je ne saurais trop vous conseiller d'éviter ces pastilles effervescentes sauf si vous tenez à être hanté la nuit par le goût et l'aspect de ce breuvage qui ne mérite qu'un demi jambon effervescent.

Kephy

 ½☆☆☆☆ 

Si vous aimiez le bacon, voilà qui pourrait vous en dégoûter à vie. Votre enthousiame immodéré prendra fin avant même que la pastille ait fini de se diluer, à la suite de quoi vous serez pris de hauts-le-cœur avant de chercher n'importe quel breuvage pour vous rincer la bouche et oublier cette ignoble expérience. Passez votre chemin, sans toucher à ces pastilles qui ne dépassent pas le demi jambon chimique.

Sukrette

 ½☆☆☆☆ 

Ça avait l'air sympa comme ça sur le papier, mais à y voir de plus près... Comment dire... Une odeur vraiment pourrie dès l'ouverture de la boîte (bacon très largement trop grillé datant de 3 BBQ précédents) suivie d'un légen...daire rien du tout. En effet, la pastille ne se dissout pas, elle arrive juste à donner un goût limite vomitif à l'eau. En gros, c'est une grosse déception doublée de hauts-le-cœur intempestifs... Allez, je donne un tiers de jambon en plastique nauséabond ^^

PS : Trouvé et rapporté de la boutique londonienne de Cybercandy par Sukrette. 2£99 la boite d'une vingtaine de pastilles (22,5g).

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Ne pas boire l’eau de vaisselle”

  • Axille:

    Votre description me rappelle le terrible souvenir d’avaler la tasse dans une baignoire pleine d’eau savonneuse.. en pire apparemment. Ces pastilles doivent être un piège pour tout amateur de bacon qui se respecte, comme pour l’encourager à démissionner de sa passion :O

    • Rajoute de la graisse brulée dans ta baignoire et ça devrait ressembler 😀
      On était tout heureux et confiant quand on a vu ses pastilles … mais ça c’était avant …

Laisser un commentaire

Catégories
Derniers commentaires
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité