Douceur allemande

"Ausweis ! Ausweis !" rugit le douanier avec l'amabilité d'un berger allemand, à peine le Rhin enjambé. Ses collègues à mi chemin entre le contrôleur des impôts et la barrique de bière n'ont l'air guère plus commodes. Ils sont sur les dents, sûrement à cause des trafiquants de würste et mon physique de tueur russe ne doit pas aider. Glacial et autoritaire, on fait mieux comme accueil. De quoi conforter les a-priori sur ce beau pays. Pourtant la patrie de Siegfried ce n'est pas que discipline, grisaille, Derrick et bière / saucisse,  il y a aussi une douceur et une générosité. Deux qualités incarnées par les Marzipane, gourmandises dont Niederegger est le roi.

Ils ont des massepains ronds, vive les teutons

Ils ont des massepains ronds, vive les teutons

 

Marzipan signifie massepain en français, une préparation à base d'amande en poudre et de sucre, autrement dit de la pâte d'amande. La recette peut être enrichie de blanc d’œuf pour plus de souplesse. En théorie les deux termes se distinguent par leur proportion entre amande et sucre (70/30 contre 50/50) mais en pratique les deux termes sont équivalents. En France on utilise principalement le mot pâte d'amande même si le terme massepain existe, en Allemagne par contre Mandelpaste existe mais est boudé au profit de Marzipan et Marzipanbrot.

ELgende 2

Apprenez l'Allemand avec Eat'n Waf : Zartbitter-Schokolade = chocolat noir

 

En Allemagne, les marzipane sont traditionnels au  nord du pays et plus particulièrement à Lübeck, ville située au bord de la mer Baltique, d'où l'expression Lübeck dans l'eau. Ces friandises sont pourtant très appréciées et consommées dans toute l'Allemagne. On les trouve nature sous diverses formes (banane, bretzel, bratwurst, cochon ...) ou comme fourrage d'autres friandises (dans les stollen ou encore enrobés de chocolat comme sait si bien le faire Niedereggen). Cette entreprise de Lübeck, créée en 1806, est un des grands noms du Marzipan allemand et utilise le plus pur des massepains, la part de sucre est moindre que dans les autres massepains.

Legende 3

Le massepain est-il l'équivalent boulanger du boeuf de Kobe ?

 

Au fil des années Niederegger a étoffé sa gamme. La version classique enrobée de chocolat noir est désormais accompagnée de plus d'une vingtaine d'autres parfums déclinés sous une multitude de formes : pains de 75 à 500g, mini individuels, sticks, patates, "tartes", cochons, trèfles, ... Nous avons bien essayé de tout rapporter de notre dernier séjour en Allemagne mais on a dû se limiter à seulement 2kg (soit au bas mot 10 000 kcal), une friandise de plus et nos sacs rendaient l'âme.  Nous avons rapporté et goûté les 17 parfums suivants :

  • Classique, enrobé de chocolat noir  (pain de 125g et boite de 8 individuels),
  • Enrobé de chocolat au lait (pain de 125g),
  • Assortiment de 4 saveurs : pistache, orange, ananas et expresso (4 x 4 individuels),
  • Assortiment de 4 saveurs alcoolisées : vodka figue, rhum / croquant, eau de vie de mirabelle, pomme calvados (4 x 4 individuels),
  • Nature sous forme de Kartoffeln (pommes de terre),
  • Citron (barre de 40g).
  • Rhum raisin (pain de 125g),
  • Poire belle Hélène (pain de 125g),
  • Noisette praliné (pain de 75g),
  • Mousse au chocolat noir (pain de 75g),
  • Pistache vanille (pain de 75g).
5

Peut-on manger des massepains Lübeck à Sine ?

 

C'est la mort dans l'âme que nous avons dû abandonner les autres variétés qui nous tendaient les bras sur les étalages :

  • Cerise (barre),
  • Cappuccino (barre),
  • Tiramisu (mini),
  • Cacao 75% (pain),
  • Nature non enrobé (pain),
  • Tarte forêt noire,
  • "Pomme de terre" rhum,
  • Coffret avec couteau,
  • ...
4

Kartoffel = patate, mais ça tout le monde connaît

A

De nos jours, la vie est dure quand on est une petite patate

 

La pâte d'amande est la même pour toutes les versions même si elle est parfois parfumée ou accompagnée d'autres ingrédients. Elle est tout simplement délicieuse, ni trop sucrée, ni trop grasse, presque légère malgré ses calories. Elle arrive à ne pas être écœurante même nature et on se retrouve à enchaîner ces friandises sans pouvoir s'arrêter. Les Kartoffeln sont simplement des boulettes de cette merveilleuse et addictive pâte d'amande. On ne peut qu'apprécier.

Versions chocolat au lait et chocolat noir

Versions chocolat au lait et chocolat noir

Accident d'haltères

Vollmilch-Schokolade = chocolat au lait

Miam miam

Des massepains pour lesquels on se battrait Lübeck et ongle

 

Les boulettes sont délicieuses mais il leur manque un petit quelque chose pour être mémorables : le chocolat. La version classique chocolat noir et celle au lait sont de vraies tueries. Le chocolat est très bon et contrebalance la pâte d'amande pour un goût plus raffiné. La version mini offre plus d'équilibre entre l'amande et le chocolat que le pain, et la version chocolat noir est encore meilleure que celle au lait, mais c'est une question d'affinité avec ce type de chocolat.

Version citron

Version citron

 

La version citron est moins réussie que les classiques. Le goût et l'acidité du citron se marient plutôt mal avec le chocolat et a tendance à trop éclipser la pâte d'amande. De plus malgré l'utilisation d'arômes naturels et de poudre de citron, on a un peu l'impression d'avoir un arôme chimique style Malabar citron.

Expresso, ananas, orange, pistache et classique

Expresso, ananas, orange, pistache et classique

 

L'assortiment expresso / ananas / orange / pistache ne contient que des bouchées au chocolat noir, ces quatre versions vont du moyen au très bon. L'expresso a un goût trop prononcé de café qui ne va ni avec la douceur de la pâte d'amande ni avec la force du chocolat noir. C'est le parfum le moins bon parmi les 17 goûtés. A l'opposé on trouve la pistache avec un mélange des saveurs très réussi même si on regrette que la pistache ne soit pas plus marquée face à la puissance du chocolat noir. La pâte d'amande de la version orange contient des petits morceaux d'orange confite, et ce fruit s’accommode très bien du chocolat et de l'amande. Quant à la version ananas, elle est un peu plus sucrée que l'orange et son goût léger et fruité est légèrement moins convaincant mais loin d'être mauvais.

Assortiment alcoolisé

Assortiment alcoolisé

 

L'assortiment alcool contient deux friandises au chocolat noir : vodka figue et mirabelle, et deux autres au lait : pomme calavos et rhum croquant. Vodka figue n'est pas une grande réussite, l'alcool est bien trop présent et malgré les pépins de figue, le fruit se fait trop discret. La mirabelle est quant à elle bien mieux dosée, riche en goût, fruitée et plus sucrée. La version calvados est elle aussi très bonne. La pâte d'amande est parsemée de pomme, l'alcool n'est pas trop fort et les saveurs se marient à merveille, on se demande par contre pourquoi le chocolat au lait à été choisi. La dernière du paquet, au rhum, contient des petits inclusions croquantes et est sûrement la meilleure des quatre.

Version rhum raisin et poire belle Hélène

Versions rhum raisin et poire belle Hélène

Trauben = raisin, Birne = poire

Trauben = raisin, Birne = poire

 

Rhum raisin et poire belle Hélène sont deux autres Marzipane à l'alcool et au chocolat au lait, présentés cette fois-ci en pain. Ces deux versions ont d'autres points communs, les deux sont un peu trop chargés en alcool sans que cela soit rédhibitoire, et sont très aromatisées, masquant un peu plus la pâte d'amande que dans les autres. Fortes mais très bonnes, avec des arômes bien réussis. La version rhum raisin apporte des textures différentes avec les raisins mous et le craquant des éclats d'amande sur l'enrobage. La poire belle Hélène quant à elle donne la part belle à la poire.

Versions noisette praliné, mousse au chocolat et vanille pistache

Versions noisette praliné, mousse au chocolat et vanille pistache

Attention, faux ami, Nougat = praliné

Attention, faux ami, Nougat = praliné

 

Pour finir, les trois dernières versions renferment une couche de crème / mousse entre la pâte d'amande et le chocolat. La praliné noisette est un véritable délice, le choix du chocolat au lait est judicieux car il permet au praliné de bien s'exprimer sans pour autant trop effacer la pâte d'amande. La version mousse au chocolat est aussi une réussite avec une mousse musclée et bonne qui adoucit la pâte d'amande. Quant à pistache vanille, la pâte aromatisée pistache si bonne dans les mini est ici gâchée par une mousse vanille pas franchement folichonne.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★½ 

A la base j'aime la pâte d'amande mais à petites doses, mais Niederegger arrive non seulement à faire une pâte d'amande incroyablement bonne mais en plus arrive à la rendre presque légère et fine, qu'on ne vienne pas me dire que les allemands sont un peuple qui manque de raffinement gastronomique. Je n'arrive pas à en être dégoûté même après un test intensif de 17 versions. La plupart sont très bonnes, mais certaines se démarquent du lot : classique, pistache et Kartoffeln sont tout simplement divines et méritent le suprême jambon de platine, de l'autre côté il y a expresso et vanille pistache qui elles sont plutôt moyennes et qui font redescendre la note totale à un très honorable demi jambon de platine.

Kephy

 ★★★½☆ 

Je n'ai pas la même adoration que Giraf concernant la pâte d'amande de Niederegger, peut-être parce que je n'offre pas de point bonus pour l'origine Allemande. Certes, elle est plutôt agréable, mais elle ne vaut pas de nombreuses pâtes d'amande qu'on peut trouver en France, sans considération de prix. Les versions classiques sont donc bonnes, mais ne me font pas grimper au rideau. Les versions aromatisées vont, elles, du passable (pistache vanille) au bon (rhum raisin, praliné noisette...), avec tout de même la poire Belle Hélène qui se détache du lot, vraiment délicieuse. L'ensemble mériterait presque un jambon d'or... presque.

 

PS : Trouvé au Galeria de Stuttgart. 2€95 le paquet de 8 mini classiques (100g), 5€90 le coffret 16 mini 4 saveurs (200g), 5€99 le coffret 16 mini 4 saveurs alcool (200g),2€95 le pain classique (125g), 2€95 le pain chocolat au lait (125g), 3€90 le sachet Karoffeln (150g) et 2€60 le paquet (100g), 0,95€ le stick citron (40g), 2€95 le pain poire belle Hélène (125g), 2€95 le pain rhum raisin (125g), 2€30 le pain pistache vanille (75g), 2€30 le pain noisette praliné (75g), 2€95 le pain mousse au chocolat (75g).

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Douceur allemande”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (16)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité