Eat my shorts #10

Aujourd'hui 18 novembre, c'est la fête de l'indépendance de la Lettonie, l'occasion d'un short spécial. Au programme lentilles glacées, placenta et bonbons au lait d’ânesse. Vous ne voyez pas le rapport ? Rassurez-vous, nous non plus.

 

Fondant de lentilles glacées chocolat au lait caramel

 

Sébastien Ribeyron, cuisinier à Loudes en Haute Loire, aime les lentilles et plutôt que d'en remplir une piscine et de s'adonner à des actes moralement condamnables comme le ferait toute personne normalement constituée,  il a choisi d'en faire le thème central d'une gamme de produits innovants. D'un côté on trouve le salé, avec des chutneys tel lentille/tomate/poivron/oignon et lentille/poire/citron et de l'autre le sucré avec trois pâtes à tartiner "fondants de lentilles glacées" : chocolat noir, noisettes amandes et enfin chocolat au lait caramel, la saveur que l'on nous a gentiment rapportée.

Si les lentilles vous font péter, portez des lunettes.

La composition est simple : lentilles vertes cuites (39%), chocolat au lait lacté caramel (10,8%), sucre et sirop de glucose, et enfin huile de tournesol. Ici pas d'huile de palme comme d'autres pâtes à tartiner dont celle dont nous tairons le nom, qui commence par Nu et finit par tella. Lentille et chocolat, une association audacieuse et inattendue, espoir de parfumer ses gaz ?

Petit salé non inclus

Ce mélange de saveurs semble étrange sur le papier mais dans les faits on ne sent que très peu les lentilles. On les décèle en arrière goût mais aussi dans les petites peaux présentes ça et là. Le plus drôle c'est qu'on ne sent pas trop le chocolat non plus. Ce qui prédomine c'est le sucré et un côté pâteux plus proche de la crème de marron que des habituelles pâtes à tartiner. Cette recette a au final un résultat assez proche de la pâte de haricot rouge.

 

 ★★★☆☆ 

Giraf : Ce fondant de lentilles glacées est audacieux mais semble presque banal, il lui manque quelque chose. Le chocolat n'est pas assez présent pour contrebalancer les lentilles, mais le résultat est bon, et mérite bien son jambon d'argent

 ★★★☆☆ 

Kephy : Le goût de cette originale mixture mélange celui de ses différents composants, on sent un peu les lentilles, vaguement le chocolat / caramel en cherchant bien, mais finalement, ça ressemble beaucoup, en goût comme en consistance, à de la pâte de haricot rouge. On peut saluer l'audace et le résultat correct de ce fondant, mais ce n'est tout de même pas suffisamment bon pour lui donner plus d'un jambon d'argent.

Trouvé par Franck, environ 6€ pot de 250g.

 

Placen Best

 

Les hommes d'affaire japonais et coréens ont un secret. S'ils arrivent à boire quantité de saké avec leurs collègues pendant la soirée et être pourtant frais et dispos le lendemain c'est grâce au placenta.

Miam miam

Avant et après avoir bu, un réflexe santé : un petit shoot de placenta, soit ça vous soigne, soit ça vous faire regretter d'avoir bu et vous plonge dans une ère d'abstinence.

Pour des matins pleins d’énergie ? Le placenta.

Pour avoir une peau plus belle ? Encore le placenta.

Pour récupérer après un entraînement ? Toujours le placenta.

Heureusement que le présentoir de Placen Best est traduit en anglais, sinon nous aurions bêtement interprété les dessins (avec moins de talent que Eleys et ses panneaux ) :

  • Placen Best vous transforme en allemand (ils ne précisent pas si le combo chaussettes sandales est fourni avec ou non)
  • Placen Best donne des gaz aux petits vieux.
  • Placen Best doit être tartiné sur la peau, comme Perle de Lait.
  • La bienséance m’empêche de décrire la dernière image.

Placen Best, le réflexe santé

Le contenu de cette luxueuse petite bouteille aurait mérité un article à elle seule si nous n'avions pas déjà testé une autre boisson au placenta (à lire d'urgence si vous ne connaissez pas), mais contrairement à cette dernière qui alliait placenta et collagène pour un résultat rarement égalé dans l'échelle de l'immondice, Placen Best est presque buvable et ne contient que de l'extrait placentaire.

Ceci n'est pas un parfum de luxe

Pour réussir à boire ce liquide, il vaut mieux avoir le nez bouché. L'odeur allie Vegemite (levure de bière) et galets désodorisants bleus couverts d'urine des bars avec une pointe de goudron de Norvège. Après les spécialités maritimes islandaises (Hákarl et Harðfiskur), on se dit que l'odeur de Placen Best n'est finalement pas si violente que ça. Le goût est plus acceptable, une sorte de jus d'ananas dilué, doux, un peu sucré et acide avec malheureusement un désagréable  petit arrière goût acre.

 

 ★★☆☆☆ 

Giraf : Après Collagen Top on n'avait pas vraiment envie de retenter les boissons au placenta. Pourtant Placen Best est bien meilleur, doux et sucré, et serait buvable s'il n'était pas plombé par sa détestable odeur et son petit arrière goût acre. Un jambon de bronze.

 ½☆☆☆☆ 

Kephy : La boisson Collagen Top ayant réussi à me donner des haut-le-cœur avec une simple goutte, j'ai été heureux de découvrir ici une odeur moins agressive, qui prend tout de même au nez et devient désagréable au bout d'un moment. Le goût n'est pas très marqué, mais bien qu'on ne sache pas pourquoi, c'est simplement mauvais, au point d'en devenir vomitif, alors même qu'on y sent des notes sucrées et d'ananas. Moins terrible que son cousin au collagène, qui aurait mérité une note négative, ce Placent Best ne pourra malgré tout pas obtenir plus d'un demi jambon de porc.

Rapporté de Corée du Sud par Tony, bouteille de 30mL.

 

Bonbon au lait d’ânesse

 

Pour finir dans la joie et l'allégresse, rien ne vaut les bonbons au lait d’ânesse (et oui ça rime ma petite tigresse).

Ane1

A un "si" prêt on a frôlé la catastrophe

Le lait d’ânesse est connu pour son utilisation en cosmétique mais étrangement il est rarement utilisé dans sa fonction première, un aliment. Asinus, l'Asinerie de Feilleit dans les Pyrénées ariègeoises est un des rares lieux de production de lait d’ânesse en France. Elle propose comme il se doit une gamme de  lotions et savons, mais aussi plus intéressant pour nous : des bonbons.

Roger

Ces bonbons sont composés 1% de lait déshydraté, ce qui peut paraître peu mais équivaut à 15% en lait frais. Ils sont uniquement sucrés au sorbitol ce qui explique le sans sucre ajouté de l’emballage. Étonnamment ils sont aromatisés au lait, quand on connaît les infectes boissons "arôme lait" des distributeurs automatiques, on craint le pire. Mais heureusement pour nous le résultat en est loin, ils ne sont pas mauvais sans être super bons non plus. Ce sont des sortes de pastilles vichy avec un en plus goût de miel et de lait.

 

 ★★½☆☆ 

Giraf : Ces bonbons au lait d’ânesse sont très honnêtes. Simples, au goût de sucre et de lait, ils méritent la moyenne, un demi jambon d'argent.

 ★★½☆☆ 

Kephy : Ces bonbons sont étonnants par leur quasi absence de goût. Au début, on n'a guère plus qu'une petite sensation lactée et sucrée, puis une légère et agréable saveur finit par s'installer, sans jamais vraiment s'imposer. Le résultat est agréable mais pas transcendant, et mérite un demi jambon d'argent.

Trouvé sur une aire d'autoroute, environ 2€50 le paquet de 40g.

 

PS : un rébus s'est caché dans cet article, saurez-vous le trouver ?

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Eat my shorts #10”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité