Eat my shorts #7

C'est le printemps, il fait beau, les hirondelles fleurissent et les Leffe de printemps reviennent, ça se fête. Nous vous avons concocté pour l'occasion un Short de produits légers et de saison comme de la raclette, de la soupe bien chaude et des roulés canadiens à la cannelle. Il ne manque plus que le vin chaud et on a tout bon.

Raclette au wasabi RichesMonts

 

RichesMonts a lancé une édition limitée de fromage à raclette au wasabi. Notre confrère Christopher de Miamz en parlait déjà en octobre, mais même si on habite loin du Cantal, ce n'est que très récemment que nous en avons trouvé. Ça tombe bien, il fait beau et chaud. Par ce temps, on ne rêve bien sur que de manger un plat qui tient au corps, comme une raclette, accompagnée de pommes de terre et de charcuterie.

Idéal par ce temps

Cette édition limitée est uniquement disponible en petite portion de 250g (10 tranches). L'emballage est plutôt minimaliste, une simple barquette en plastique agrémentée de deux étiquettes. Au recto, un visuel du produit plutôt plaisant : du vert, du noir, du parme, du jaune... et une police sympathique d'aspect asiatique. Au verso, seule la composition est indiquée, on n'a même pas le droit aux traditionnelles informations nutritionnelles. A notre grande surprise elle ne contient aucune notion de wasabi. On devra se contenter de "arôme" et "E141(ii)" (colorant vert).

Malgré les apparences ce fromage n'est pas périmé

Ce fromage vert serait vraiment insolite si sa couleur n'était pas provoquée à grand renfort de colorants. A froid il sent ni plus ni moins que le fromage à raclette. Une fois chauffé comme il se doit, ce n'est guerre mieux. La bouillie verte, qui n'est pas sans rappeler Rabbi Jacob, paraît solide et s'étale bien. Mais une fois mis en bouche, elle se désagrège désagréablement comme un vieux chewing-gum mélangé à de la poudre d'amande. Le goût est très spécial. Le wasabi se devine mais n'apporte absolument aucun piquant. Ce goût se marie vraiment très mal avec la raclette, et donne un résultat étrange. Entre cette chose verte et une bonne vieille raclette des familles, le choix est vite fait.

La révolution est comme une bicyclette, quand elle n'avance pas elle tombe

 ★½☆☆☆ 

Giraf : Cette édition spéciale a pour seul intérêt d'être verte. L'arôme wasabi se mélange très mal au goût caractéristique de la raclette, produisant une bouillie repoussante. Ce produit dont on attendait beaucoup est une grande déception, et écope pour la peine d'un maigre demi jambon de bronze.

 ★½☆☆☆ 

Kephy : J'avais pour ma part réussi à mettre la main sur un paquet au cours de l'hiver, mais ça ne règle pas le problème principal : où est le wasabi ? La couleur est un colorant, et le goût semble être celui d'une raclette à l'ail, ce qui est étrange et pas franchement réussi. Je ne vais donc pas surenchérir, ce sera aussi un demi jambon de bronze.

Trouvable en supermarché comme Auchan, au prix de 2€99 les 250g (10 tranches soit 2 personnes).

 

 

Soupe New Covent Garden aux poivrons rouges et poires

 

Après la raclette, attaquons-nous à la soupe. New Covent Gardent est une marque anglaise malheureusement peu connue dans nos contrées. Elle produit de sympathiques soupes comme : Poulet citron estragon, Épinard et noix de muscade, Poulet thaï ou encore Tomates et mascarpone. Outre ses classiques, elle propose tous les mois une nouvelle recette, parfois issue des réseaux sociaux. Son incursion en France est plutôt récente, et on ne la trouve pas partout. La recette de février pour la Saint Valentin, étrangement encore disponible en magasin, semblait insolite et intéressante : poivron rouge et poire... Légume et fruit, quel beau mélange.

La St Valentin serait pour les poires ?

Saint Valentin oblige, la briquette (600g) est décorée de petites fleurs et de cœurs : sobre et agréable. Mais le coté de l'emballage nous réserve une surprise moins sympathique : les ingrédients. "Poivrons rouges & poires", on s'attend à ce que ces deux ingrédients soient la base mais surprise ; si le poivron est bien présent en masse sous deux formes : poivrons rouges 18% et poivrons rouges grillés 9%, le deuxième ingrédient, avec 11%, est de la simple tomate. La purée de poire représente 9%, ce qui est cependant honorable. Il aurait été moins "confusant" d'indiquer tomate dans le nom de la recette.

La poire fantôme

Passons sur les instructions de réchauffage, qui en les suivant à la lettre ont littéralement crépis le micro-onde de soupe, pour se concentrer sur ses qualités gustatives. L'odeur de cette soupe chaude est vraiment alléchante. La tomate prend le dessus et le poivron est effacé, quand à la poire, elle est imperceptible. La consistance est sympathique, on a affaire à un bon velouté, avec quelques morceaux de peau et de pépins de tomate. Le goût est plutôt doux, on sent bien la tomate et le poivron apporte un vrai plus. De plus, elle n'est pas trop salée, ce qui est très appréciable. Par contre là encore, la poire joue les fantômes, et on peut regretter que le goût soit un peu faiblard.

 

 ★★½☆☆ 

Giraf : Cette soupe est bonne, mais on peut lui reprocher deux choses. Le gout n'est pas assez marqué et malheureusement on a plus l'impression d'avoir affaire à une soupe à la tomate matinée de poivron qu'à une recette très originale. L’exécution est cependant réussie, pas trop salée et agréable, elle mérite bien un demi jambon d'argent.

 ★★½☆☆ 

Kephy : Veuillez noter que Giraf ne sait pas se servir d'un micro-ondes, en suivant les instructions, le mien a supporté le passage de la soupe sans accroc ! Quant à la soupe, on regrette que l'originale poire ne se retrouve que sur l'emballage, on aurait apprécié qu'elle soit plus perceptible en bouche. Ceci dit, cette soupe reste bonne et d'une consistance fine et agréable, et les poivrons sont tout de même eux aussi des ingrédients rares qui méritent le détour.

Trouvable en grande surface, 3€30 la brique de 600g qui représente 2 à 3 tasses. La soupe du mois est maintenant haricots, chorizo & piments fumés, décorée en mode flamenco.

 

Roulés cannelle Homestyle "two-bite"

 

Pour finir, des gâteaux qui nous viennent du froid : les mini brioches à la cannelle "style maison" du canadien Give And Go. Rien d'insolite dans ces gâteaux, mais quand on trouve un produit aussi bon, on doit en parler.

Le syndrome vitamin water

Le paquet de 85g contient trois mini brioches, idéal pour les petites faims, enfin si vous êtes prêt à ingurgiter 48g de sucres et 17g de gras pour un total de 359kcal. Mais cet aspect est très vite éclipsé quand on sent ces petites merveilles. L'odeur de cannelle est forte et vraiment alléchante. Et en bouche, on fond. Le gâteau est composé de deux parties, la "brioche" et un glaçage sucre/cannelle.

Mariage presque parfait

La fausse brioche est dense mais pas trop sèche et a pris un délicat goût de cannelle. Elle est par contre vraiment sucrée. Dans ses replis se cache le glaçage qui apporte du croquant et une bonne de dose de cannelle, qui picote bien la langue. Les deux vont vraiment très bien ensemble, et on peut juste leur reprocher d'être très sucrés et de donner soif. A tel point, que le troisième gâteau du paquet semble presque en trop.

 ★★★★★ 

Giraf : Sans conteste les meilleurs gâteaux à la cannelle que j'ai trouvé dans le commerce. Malgré le sucre un peu trop présent, j'ai envie de lui mettre la note la plus élevée : le suprême jambon de platine.

 ★★★★☆ 

Kephy : Ces gâteaux que nous côtoyons depuis longtemps déjà sont effectivement une bonne référence en terme de gourmandise à la cannelle. Le goût est plus marqué que dans la plupart des gâteaux, atteignant un très bon dosage de cannelle. N'étant pas dérangé par le sucre, je trouve également sa présence bien dosée. Le résultat est donc très réussi, mais n'atteint pas le panthéon de mes préférences gustatives et remporte donc un jambon d'or.

Trouvable chez Monop, 1€90 le paquet de 85g (3 gâteaux).

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Eat my shorts #7”

  • Rahh forcement quand on sort l’article il fait froid.
    Il faut le replacer dans le contexte d’il y a deux semaines.

  • J’ai hésité pendant toute l’introduction sur ce que je devais considérer comme de l’ironie 😀
    L’avantage c’est que, qu’il fasse chaud ou froid ça rend bien comme intro…

    Poulet citron estragon ? Voilà une soupe qui me fait vraiment envie !
    Quant au fromage au wasabi… C’est assez incroyable qu’ils aient trouvé le moyen de ne pas y mettre de wasabi ET d’en faire un truc dégoûtant. Chapeau !

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (15)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité