Articles avec le tag ‘piment’

Le tyran habanero

On a tous des marques pour lesquelles on a une affection particulière. Des marques qui ont un je-ne-sais-quoi qui nous attire. Pour certains c'est Nesquik en période pré-quicky, ce lapin insipide ; pour moi c'est entre autres Bōkun Habanero (暴君ハバネロ). Cette marque japonaise appartient au groupe Tohato et veut dire Tyran Habanero. Rien que le nom a de quoi me plaire. Mais c'est pas le nom qui fait tout le charme. Elle produit des snacks au piment, et se vante souvent d'avoir des snacks monstrueusement forts, parmi les plus forts au monde. En grand amateur de piment, je ne peux qu'être intéressé par des telles déclarations. Cela suffit à faire une bonne marque, pas une marque géniale. Son petit plus ? Sa mascotte et son marketing. La mascotte est le tyran Habanero, d'où le nom de la marque, un piment au regard sadique qui veut diriger le monde et faire souffrir les gens grâce à sa force. Pour ceux qui ne connaissent pas l'habanero, faites un petit tour dans la catégorie piment.

Le marketing a su donner une vraie âme à son tyran. Ce n'est pas juste un produit comme ça, le piment tyran a son propre blog, qui raconte sa tentative de dominer le monde, la guerre des démons piments, ... ainsi qu'un petit jeu à lui (10550 points, essayez un peu de me battre) et même un film en DVD (que je n'ai malheureusement pas pu voir). Il est très populaire au Japon et organise aussi de vraies fêtes, les Tyran fiesta, et son effigie est sur des tonnes de produits dérivés : peluches, tongs, fussoir, ... Outre l'univers créé par Tohato pour cette marque, elle sort ses produits sous la stratégie très nippone des séries limitées. Il n'est pas rare que des marques sortent des produits pour un ou deux mois et après en sorte d'autres et ainsi de suite. Les KitKat et les Pocki fonctionnent notamment comme ça. Depuis sa création en 2003, au moins 58 produits différents sont sortis. Ces snacks ont toujours la même base, le habanero ou plus récemment le bhut jolokia , à laquelle s'ajoute souvent un petit plus. On trouve des parfums assez classiques, comme les versions cinq fois plus fortes, ou ceux avec un peu de cheddar en plus. Mais d'autres sont vraiment plus osées : avec de la citrouille en plus pour Halloween, avec du cactus en plus, avec de la menthe, avec un effet soda pétillant, ...,  et celui que je rêve de tester mais qui n'est malheureusement plus disponible : durion et crevette. En prime le packaging est toujours très réussi, comme le montre l'image ci-dessous référençant la plupart des éditions.

Les variétés

J'ai découvert cette marque en France dans une épicerie japonaise avec la version classique. J'ai goûté deux éditions limitées au Japon. Et aujourd'hui je vais tester la nouvelle édition ail.

Lire la suite de cet article »



I’m singing in the death rain

Le monde du piment est un monde méconnu et folklorique, avec sa terminologie, ses festivals, ses objets de collections (LA sauce produite un soir de Halloween pendant la pleine lune, limitée à 666 exemplaires), ses fanboys de l'extrême, et ses tonnes de produits différents. Les noms de ces derniers sont souvent liés à une poignée de grands thèmes : la chaleur, la douleur, la mort, Satan, les serpents, les sortes de fussoir, les bombes , la virilité ... Citons quelques noms : Lethal Ingestion, Da' Bomb Ground Zero, Satan's Blood, Ass in the tub, Big Dicks, Snake Bite, Mega Death, Ultra Death, ... De loin on pourrait se dire que c'est un monde de fous, et je crois qu'on aurait raison.

Aujourd'hui, le produit testé ne déroge pas à la règle : les épices Death Rain Habanero de la marque Blair's.

Il pleut il pleut bergère

Les épices sont dans un petit flacon, décoré avec des tête de morts, des flammes, des avertissements, on reconnaît tout de suite le style Blair's. Moins sobre que le flacon de Naga Viper, il est quand même sympathique. Lire la suite de cet article »



Here comes the new challenger – Naga Viper

Le 3 décembre dernier, le record du piment le plus fort au monde est tombé. Le précédent recordman, le Bhut Jolokia , est dépassé de 300 000 unités Scoville par un piment hybride créé par une compagnie anglaise: le Naga Viper, mettant la barre à 1 359 000 unités. Pour les deux du fond qui dorment, la force d'un piment est déterminée par sa teneur en capsaïcine. L'échelle de Scoville est une échelle de mesure de cette teneur.

Afin de fêter ce record, nous avons testé une sauce à base de ce piment. La sauce testée porte juste le nom de Naga Viper (édition limitée), c'est original ... et est produite directement par la chilli pepper company, créatrice de ce piment. Le sauce titre a un peu moins de 1 000 000 unités.

Le packaging est sympathique: une boîte transparente, une petite bouteille calée par des lamelles de papier rouge du plus bel effet, une étiquette sobre mais jolie.

30ml de pur plaisir ou de pure douleur selon les goûts

Lire la suite de cet article »



Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité