Українська горілка з перцем

Le monde entier parle de l'Ukraine en ce moment et force est de constater que nous, on n'en a jamais parlé. On a d'ailleurs un peu délaissé cette partie du monde avec seulement trois pays de la CEI abordés ici : la Russie, l'Arménie et l'Ouzbékistan.  Pour se rattraper et pendant que l'Ukraine n'est pas encore dévastée, nous allons nous pencher non pas sur les tensions aux relents de guerre froide entre Russie et Occident, sujet sur lequel les journaux sont très diserts, mais sur la Nemiroff Miel Piment. Ok, ça fait un peu cliché de parler d'alcool pour un pays de l'est mais celui-ci est très ty-pique. Boovatje zdorovi !

Oh, j’ai une magnifique collection de Daguerréotypes sur la guerre de Crimée.

Oh, j’ai une magnifique collection de daguerréotypes sur la guerre de Crimée

 

Ce breuvage est une horilka (горілка), une sorte de vodka produite à base de blé ce qui n'est guerre guère étonnant quand on sait que l'Ukraine est un des plus gros exportateurs de blé au monde, le grenier de l'Europe en quelques sortes. Il existe des horilka natures ainsi qu'à une multitude de parfums, fruits ou baies : citron, sorbier, prune, cynorrhodon, écorce de boulot et bien sur au piment variété qui nous intéresse aujourd'hui. Ce type particulier, nommé pertsivka (перцівка), est un des plus répandus et appréciés ; il se décline aussi en miel / piment comme la Nemiroff. Généralement les piments sont infusés dans l'alcool et laissés ainsi au fond de la bouteille, c'est quand même plus soft que les alcools avec serpents, scorpions ou vers.

Pour se réchauffer la gorge en hiver

Pour se réchauffer la gorge en hiver

 

La Nemiroff est produite dans la ville Nemirov (oblast de Vinnytsia), on sent la grande inspiration qu'ont eu ses créateurs pour le nom.  La gamme comporte un certain nombre de vodkas natures ainsi que des recettes plus intéressantes : aux pignons de pin, au carvi et miel, à la canneberge ou encore aux bourgeons de boulot, et bien sur miel piment qui a gagné des nombreux prix et médailles dont la médaille d'or à l'AgroProdExpo 2001 du Kazakhstan, un titre qui laisse rêveur.

Kiev, Ukrane Kiev : Ukreign, Allez, combien y a t'il de Kievs ?

Kiev, Ukrane.
Kiev : Ukreign.
Allez, combien y a-t-il de Kievs ?

 

Le mélange miel / piment peut sembler étrange tant ces deux composants s'opposent, l'un est doux et généreux et l'autre fort et sec, mais ensemble ils donnent une boisson équilibrée, forte mais pas trop. Le goût commence assez doucement, avec une phase aqueuse, un peu ronde avec un petit goût rappelant l'herbe à bison. C'est bon, agréable en bouche mais fugace, car les saveurs muent rapidement en intégrant le piment qui apporte du goût et du corps à cette boisson tout en ajoutant bien sûr sa force. Les effets du piments sont bien présents et ça réchauffe le fond de la gorge surtout quand on avale. Le haut degré d'alcool (40°) vient lui aussi participer à la sensation de chaleur. On est certes bien loin des forces extrêmes des piments que l'on a l'habitude de tester ici mais ça picote quand même et ça doit être bien assez pour beaucoup. C'est fort mais pas trop, et le miel adoucit la sensation, rendant le tout très agréable à boire.

Coffret 1 bouteille 70cL + 3 verres, un beau cadeaux pour Noël et les hivers rigoureux

Un beau cadeau pour Noël et les hivers rigoureux

 

Depuis le tout début de Eat'n Waf nous voulions faire un article sur cet alcool si particulier que j'ai personnellement découvert il y a 7 ans en Allemagne. C'est dorénavant chose faite : heureusement pour nous, Paris accueille quelques épiceries russes où l'on peut trouver des produits de différents pays de la CEI, comme les magasins гacтpoнoмъ (gastronom) 8, 12, 13, 14 et 15.

гacтpoнoмъ 8

гacтpoнoмъ 8

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Il est difficile pour moi de parler de la force de la Nemiroff tant je suis habitué à des horreurs volcaniques mais je me souviens qu'en 2006 je l'avais trouvé plutôt forte. A l'époque j'étais déjà amateur de piment mais d'un autre niveau, je n'avais pas encore acheté ma première sauce sérieuse (Blair's Mega Death). Pour le reste cette horilka est un délice, pleine de saveurs, avec un goût plus complexe qu'on pourrait le penser et aussi avec une vraie particularité. Une réussite qui mérite un jambon d'or au miel et au piment.

Kephy

 ★★★★☆ 

N'étant pas un grand amateur de vodka, je ne m'attendais pas à autant apprécier la Nemiroff. Son goût complexe laisse paraître plusieurs saveurs distinctes mais harmonieuses, donnant un alcool fort mais pas trop, relevé par une touche de piment qui réchauffe bien sans être désagréable. En résumé, tout s'équilibre bien pour donner une boisson qui mérite un jambon d'or.

 

PS : Trouvé au Gastronom N°8 (Paris XVIII), 32€ le coffre 70cL + 3 verres.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Українська горілка з перцем”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2017 (23)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité