Crisps of the dead

A l'apéro entre amis ou alors accompagnés d'une bonne bière devant un film, un match ou un dvd de concert d'Annie Cordy, les chips sont des alliers incontournables. Pourtant, même s'ils sont toujours présents, ils sont foncièrement discrets. Ils ne volent jamais la vedette, on les mange sans y prêter attention. Mais les chips Blair's Death Rain Habanero aspirent à d'autres horizons : être le centre de l'attention.

Code 8 ! Il nous faut des chips. Je répète : des chips.

Outre des épices et sauces délicieusement pimentées, Blair's  propose une gamme de chips pimentés de l’extrême (goût jalapeño cheddar, chips au chipotle, ...). Si la plupart sont notés de force moyenne, ceux qui nous intéressent peuvent s'enorgueillir de comporter plus de X qu'un titre de magazine porno : "XXX hot". Tout un programme. L'emballage est somme toute joli avec ses piments, thermomètres et flammes sur fond noir, même s'il manque les traditionnelles têtes de mort si chères à la marque. Il ne réserve pas de grosses surprises au niveau des calories ou de la composition. A peine pourra-t-on noter la présence d'arôme naturel de fumée.

Épisode 12 Saison 2 : Explosif dangereux

Oubliez les chips tout pâlots, ici on a affaire à du lourd, certaines chips sont même tellement garnies qu'elles en sont rouge /marron foncé. L'odeur est assez caractéristique du Habanero. Pour ceux qui ne voient pas on peut dire que c'est une odeur pimentée brutale et lourde, un poil fumée, qui prend au nez. Pour le goût, si on fait abstraction du piment, les épices sont un peu sucrées, ce qui a tendance à cacher le sel. Coté piment, on est servi. Si pour vous les Xtrem Pringles Flamin Chili Sauce sont forts, passez votre chemin. Sur l échelle de 1 à 10 l’extrême des snacks, 1 étant extrême et 10 étant extrêmement extrême, je mettrai 7,5. Aussi extrême que de balancer un kayak à travers une supérette indienne. On peut difficilement faire plus fort en chips, si on veut rester mangeable.

Le piment attaque vite et fort, il impacte directement une grosse zone, genre tapis de bombe. Après une bonne grosse poignée, cela atteint les joues (rougissent), les oreilles (cliquetis), le front (sueur), le nez (coule), et brûle le palais et le fond de la gorge. Pendant ce temps là, en bouche, la sensation de brûlure et de douleur gagne encore du terrain. Quand on arrête de manger, la langue brûle et on est sujet à une salivation extrême, mais je peux vous assurer qu'il faut éviter d'avaler sa salive. En un mot Whaou. C'est vraiment fort. Une seule chips est déjà violente mais bizarrement on ne peut pas s’empêcher de finir tout le paquet. Un geste qu'on regrette ensuite, car un petit paquet de 57g peut littéralement vous empêcher de dormir.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★★ 

Ces chips sont de vraies petites horreurs mais sont aussi mes chips préférées. Je ne peux pas m’empêcher de finir tout paquet entamé quitte à le regretter ensuite. Elles sont excellentes et ont un petit coté addictif qui fait que je n'arrête pas d'y penser depuis que j'ai fini mon dernier paquet, il y a deux semaines. Ce must mérite un extrême jambon de platine.

Kephy

 ★★★★☆ 

Ces chips peuvent sans doute prétendre au titre de plus fortes du monde. On se méfie en voyant la couleur, mais pas au point d'imaginer le feu qui va jaillir en bouche dès la première bouchée. L'avantage, c'est qu'elles sont économiques, un petit paquet suffit pour une soirée à plusieurs, car toute personne normalement constituée n'en mangera pas plus d'une toutes les 5 minutes. L'inconvénient, c'est qu'on reste sur sa faim en voyant qu'on arrive même pas à bout de ce petit paquet. Sans aller jusqu'à dire que ces chips sont mes préférées, il faut leur reconnaître un goût agréable de Habanero et une force pimentée qui manque souvent aux chips pseudo-pimentés de grande consommation. Pour cela, elles méritent un jambon d'or.

PS : Trouvable sur Hot Headz, 3£60 les 3 paquets de 57g. Trouvable aussi sur Sauce Piquante et parfois à l’Épicerie Anglaise. Existe aussi en grande version de 142g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

6 réponses à “Crisps of the dead”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (54)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)