Eat my shorts #5

La période de Noël est très éprouvante autant physiquement que nerveusement. A la cohue dans les magasins et la recherche d'idées cadeaux, s'ajoutent les dilemmes insolubles comme le choix entre une vache gonflable ou une banane antistress. Une fois les cadeaux trouvés, on n'est pas au bout de nos peines à cause de cette saloperie de papier cadeau métal, qui se déchire pour un rien. Pour couronner le tout ajoutons les sueurs froides du calendrier de l'avent : tous les jours, on se demande si la case n'est pas piégée. Afin de retrouver un peu de zénitude, Eat'n Waf vous apporte une petite pause détente avec la cinquième édition de Eat my Shorts sans aucun rapport avec Noël (promis), au programme snack japonais, et saucissons.

 

Snack salé de nouilles

Débutons par un petit snack salé, dégoté par Eleys au Japon, de la marque Circle K Sunkus, la fameuse chaine de Konbini nippone. L'emballage, d'une rare sobriété pour un snack japonais, nous montre le visuel de l'étrange met qui nous attend : de petit bouchées cylindriques composées d'un aggloméra de vermicelles de ... nouilles.

La fraude aux crevettes

Plutôt étrange mais pas de doute, le goût nous l'a immédiatement confirmé. La traduction des ingrédients fut hasardeuse, néanmoins entre les avertissements sur les allergènes potentiels et la fraude aux crevettes on en apprend plus sur l'assaisonnement, composé de sauce soja et d'extrait de poulet. Ce snack n'est pas frit, mais est pourtant très calorique : 341 kcal pour 70g, rien que ça.

Ça me rappelle une histoire de nouille et de poil que je vais éviter de raconter ici.

Ces bouchées craquantes n'ont pas beaucoup d'odeur, tout juste un fumet de gressin. Leur goût entre les pâtes crues et les gressins avec un fort arrière goût de fromage n'est pas très bon. Le sentiment fromager reste très longtemps en bouche, et cumulé avec la sensation pâteuse laissée dans la bouche par ce snack, on a qu'une envie : se laver les dents. Les snacks de nouilles, future arme des dentistes ?

 

 ★★☆☆☆ 

Giraf : Ce snack n'est pas très agréable, entre la sensation de manger des pâtes crues et son arrière goût de fromage, il ne sera pas invité à mes apéros. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on trouve un snack avec un aspect aussi original et composé de nouilles. Il gagne donc pour cela un jambon de bronze.

 ★★☆☆☆ 

Kephy: Voilà un snack original qui ne me donnait malheureusement pas envie d'ouvrir le paquet, peut-être auraient-ils dû mettre plus de décorations et autres dessins enfantins pour pousser à la consommation. Ces petits morceaux craquants ont un goût difficile à définir, qu'on pourrait rapprocher de celui des chips goût bacon ou barbecue. Pour vous résumer la dégustation, rien de tel que de vous livrer mes notes telles que je les ai écrites sur le moment : "pas mauvais mais pas très bon... mais quand même pas bon". En effet au début, le fait de distinguer des saveurs connues fait passer la pilule, mais ensuite ça se corse, le goût persistant devenant assez désagréable, ceci associé à une texture pâteuse qui n'est pas du meilleur effet. En résumé, ce snack ne mérite pas plus d'un jambon de bronze pour son originalité.

 ★★★★☆ 

Gustarator : De loin j'avais cru à un gâteau au sésame. En goûtant une de ces pastilles, j'ai eu un flashback. Celui du paquet de nouilles jaune qu'on aimait consommer à l'école, cru mais émietté avec son assaisonnement. On le reconnaissait bien au bœuf qui y est imprimé. Il contenait aussi le sachet d'huile orangé qu'on aimait laisser traîner au sol afin d'en éclater le contenu. Hé bien en fait le goût de ce produit leur est similaire, sans l'assaisonnement.

Je décerne du coup un bon jambon d'or nostalgique. Désormais, je vais pouvoir en grignoter allègrement, sans avoir à détourner des nouilles destinées à se retrouver dans un plat chaud.

Paquet de 70g trouvé trouvé au Japon par Eleys que nous remercions au passage.

 

Saucisson de bison

Pour finir deux saucissons trouvés sur le marché de Noël (désolé j'avais promis mais je ne pouvais pas y couper). Entre les faux corses et les bonnets ridicules en laines, les marchés de Noël regorgent de saucissons : saucisson de taureau, de chevreuil, au beaufort, aux cèpes, d'âne, de sanglier, ainsi que les saucissons de bison et d'autruche qui méritaient d'être goutés.

Ouh chouette, des testicules de bison. Mais non papa, ce sont des pommes.

Le saucisson de bison est produit par Planet Bison, une société française de produits canadiens qui possède une ferme d'élevage à 50km de Dijon et qui compte de plus d'une soixantaine de spécimens. La viande utilisée provient de bison des plaines d'Amérique, les bisons d'Europe et ceux des forêts d'Amérique étant protégés, et est soit importée du Canada soit issue de l'élevage français. Petite déception, le saucisson est un mix bison (25%) et viande/gras de porc et de plus est un peu mou.

Il manque quatre rondelles pour indiquer le printemps

Une fois coupé, il sent assez fort, comme une odeur de charcuterie de sanglier ou de cochon sauvage. Le goût est moins marqué mais cependant un plus fort qu'un saucisson classique, surtout en fin. Je n'aurais par contre jamais pu dire que le porc était mélangé à une autre viande. Le résultat est malheureusement plein de croquants et très gras.

 

 ★★☆☆☆ 

Giraf : Ce saucisson n'est pas mauvais, mais il n'est pas très typé. On a juste l'impression de manger un saucisson normal et très gras. Je lui aurais bien mis la moyenne mais les croquants le rabaissent à un jambon de bronze.

Trouvable sur le site de Planet Bison 5€ pièce (200g) ou sur les marchés de noël à 6€50.

 

Saucisson d'autruche

Pour finir, un petit saucisson encore plus insolite : du saucisson à l'autruche. Aucun indication sur la composition (100% autruche ? mix ?), la provenance ou quoi que ce soit. En guise d'information on a juste le droit à un dessin d'autruche au recto de l'étiquette.

Il y a peut-être un autre moyen génial de gagner de l'argent. Ben... Tu pourrais élever des autruches. Des autruches ? Tu crois ? Hou ! Ca me branche bien ça...

Je serai bref : évitez ce saucisson ! Il sent très fort, comme les saucissons artisanaux de sangliers conservés longtemps dans un torchon. Il est encore plus gras que celui de bison, il n'y a qu'à voir les photos. Le goût est lui aussi très fort, un goût de vieilles charcuteries et de boyaux, on serait presque tenté de dire faisandé.

Mauvais souvenirs

 ★☆☆☆☆ 

Giraf : Si ce saucisson évite la plus basse note c'est uniquement parce que je sais qu'il existe pire, comme les vers à soie bouillis par exemple. Il a fini dans la poubelle après quelques tranches, ce qui est vraiment extrêmement rare chez Eat'n Waf.

Trouvé malheureusement sur un marché de Noël, 150g pour 4€.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “Eat my shorts #5”

  • Axille:

    les photos du saucisson d’autruche ne donne vraiment pas envie :O Pour celui au bison, dommage effectivement qu’il y ai eu du porc, le gout aurait ptet été plus prononcé.

  • mmmh… Comment ont-il pu mettre tant de gras dans le saucisson d’autruche, alors que la « viande » d’autruche est la plus maigre que j’aie pu manger de ma vie ? 2kg de rôti et pas un gramme de gras, alors où sont-ils allés chercher celui là ? :/
    Enfin maintenant, vous savez pourquoi la provenance n’est pas indiquée: pas de représailles :D

    (quant au snack de nouilles, ma foi j’aime bien les nouilles instantanées crues et j’aime bien le fromage… alors pourquoi pas… vous avez essayé de les mettre dans de l’eau bouillante ? Ca fait peut-être une soupe polet-fromage XD )

    • C’est aussi la question que je me pose. Je me demande avec quoi ils ont mixés la pauvre autruche pour produire cela.

      Vu que tu aimes les nouilles instantanées crues, tu t’entendrais surement très bien avec Gustarator :D

  • [...] un résultat très sucré et mangeable si on n'a rien d'autre sous la main, bien plus acceptable qu'un autre snack de nouilles que nous avions [...]

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (35)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)