Un petit goût estival

Les feuilles tombent, le soleil peine à percer et le thermomètre a violemment chuté, avec des températures de 8 à 10 degrés en dessous de la normale saisonnière. Chacun a sa technique pour se réchauffer : un gros pull, un chocolat chaud, rester sous la couette jusqu'au printemps, penser à cette fille que vous avez vu l'autre jour, ... Nous on repense à l'été dans le sud. 2-3 amis imitant les cigales, un pot d'herbes de Provence collé sous le nez et l'illusion est presque parfaite. Et si cela ne suffit pas, un bon casse-dalle aux saveurs provençales : une tartine de pâté à la lavande.

Crii crii crii

Crii crii crii

 

Ce pâté aux promesses provençales vient de la foire à la lavande de Digne-les-Bains, le stand de pâté est d'ailleurs à peu près la seule chose que l'on ait vu de l’événement en arrivant à 5 minutes de la fermeture. Ce pâté est un des nombreux de Richaud et Fils, entreprise famille de Valensole dans les Alpes-de-Haute-Provence spécialisée dans les pâtés et plats cuisinés artisanaux aux goût de la Provence. Leur gamme aux plantes aromatiques particulièrement bien fournie émoustille nos papilles : pâté à la lavande bien sûr, mais aussi au basilic, aux herbes de Provence, au romarin, à la sauge, au thym, au genièvre, à la sarriette, à la marjolaine et au serpolet.

A tartiner du Valensole au plafond

A tartiner du Valensole au plafond

 

Ce pâté à la lavande ne paye pas de mine avec son étiquette simpliste, pour ne pas dire moche, de couleur lavande, mais c'est pourtant un petit bijou. La lavande présente à hauteur de seulement 3% (le reste de la composition est viande, foie de porc, œuf, sel, marc de Provence, poivre et aromates) apporte beaucoup de goût, une vraie personnalité et hume bon la Provence. On la sent au nez et en bouche sans pour autant noyer le pâté. Elle ne noie pas plus le poisson car sa présence n'est pas un subterfuge pour masquer une qualité douteuse de viande. La viande, avec laquelle elle à s'associe à merveille, est ici clairement de qualité, pas trop grasse, pas trop salée et pleine de goût. Une excellente petit découverte qui permet de faire face à la rudesse de l'automne.

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Les pâtés sont toujours durs à tester car, même s'ils sont bons et de qualité, comme par exemple la terrine de cuisses de grenouilles, ou mauvais d'ailleurs comme le pâté d'ours, il s'agit souvent de goûts assez "classiques". Ici l'ajout de lavande change complètement la donne. Cela sent bon, c'est bon et apporte un peu de Provence dans nos foyers et nos bouche. L'équilibre est vraiment parfait, ni trop timide ni trop pot de parfum. Une très agréable surprise qui mérite amplement un jambon d'or à la lavande.

Kephy

 ★★★½☆ 

Voilà qui change des pâtés qui, quelle que soit la viande et l'assaisonnement proposés, semblent toujours avoir le même goût. La lavande envoie du pâté, avec un goût bien marqué sans effacer le reste. Belle surprise qui mérite un demi jambon d'or, nous en rachèterons l'année prochaine !

 

PS : Trouvé à la foire à la lavande, à Dignes les Bains, 3€20 la conserve de 130g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Un petit goût estival”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité