Grrrr

Si j'étais un animal je serais un ours, ce qui explique le surnom Giraf. Déjà on n’embête pas les ours sur des questions de logique, sauf à être suicidaire, et côté caractère ça colle parfaitement. Bon, pour la pilosité ce n'est pas encore ça mais j'y travaille, adieu rasoir. Mais tout cela ne serait rien si je ne rêvais pas de dormir quelques mois de plus par an. Dans ces conditions, goûter de l'ours relève limite du cannibalisme mais la science a ses exigences, surtout la science des dates de fraîcheur apposées aux conserves de survie. Et allez savoir, peut-être que manger de l'ours me conférera sa force et le super pouvoir d'hiberner.

Paddington 2 - Sortie en salle en 2015

Paddington 2 - Sortie en salle en 2015

 

La conserve indique karhupaté, mot qui fleure bon les forêts scandinaves, la neige, Angry Birds et les lapons déchiquetés au fond des bois, ces oiseaux sont vraiment en colère... Vous l'aurez compris, ce pâté d'ours nous vient de Finlande, et plus précisément de Rantsila, petite ville du centre-ouest du pays, dans la région d'Ostrobotnie du Nord. Enfin si ça se trouve ses 2000 âmes en font une grande ville selon les critères locaux. A défaut, elle peut se targuer d'être la ville la plus marécageuse du pays avec 70% de sa superficie recouverte de marécage et elle abrite une des trois usines de Kylmänen, transformateur de viande nordique et autres produits locaux.

La fin des aventures de Winnie l'ourson

La fin des aventures de Winnie l'ourson

 

Kylmänen produit principalement de la viande, un peu de porc, de boeuf, d'ours, de cheval mais surtout du renne sous toutes ses formes : steak, viandé fumée, ragoût, pâté, conserve, boulette, surgelé, saucisse et charcuterie. Son catalogue se diversifie un peu avec des jus, des confitures et des sauces aux baies telles les myrtilles, airelles, canneberges ou d'autres tellement inconnues ici que personne n'a daigné leur donner un nom français. L'ours nous a attiré car ce n'est pas le genre de mets qu'on a l’occasion de goûter tous les jours. Le vendeur indiquait teneur en viande 50% minimum, il avait oublié de préciser que l'ours ne représentait au total que 14%, le reste étant du foie de porc et du boeuf.

Grosdodo, Grosbisou, Groscopain et Grosseconserve

Grosdodo, Grosbisou, Groscopain et Grosseconserve

 

Une déception qui s'ajoute à l'aspect du pâté une fois la conserve ouverte : uniforme, rose pas très naturel, sans morceaux et avec la trace du couvercle imprimée à la surface. Il a une sale tête mais au moins il se tartine facilement. Et ... c'est à peu prêt le seul truc positif qu'on peut dire dessus. Ce pâté est très classique, on croirait un banal pâté de porc, pas trop salé mais pas top bon non plus d'ailleurs. Le goût est légèrement plus fort, surtout en fin, peut-être l'ours, mais cela pourrait tout aussi bien venir des épices (poivre blanc, coriandre, oignon, gingembre, muscade, cardamome et marjolaine). Vu la composition on va laisser le bénéfice du doute à Yogi. On tranchera le jour où l'on trouvera le sompio karhunlihaa (84% d'ours) de Kylmänen pour trancher.

Petit, petit ours brun, il se tartine facilement

Petit, petit ours brun, il se tartine facilement

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Est-ce que 14% d'ours donne droit à 14% de période d'hibernation ? Je l'espère, sinon toute cette aventure n'aura servi à rien, tant ce pâté est sans intérêt. Sans être mauvais il ne mérite qu'un piètre jambon de bronze, en plus il est cher.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Rien ne distingue ce pâté d'ours d'un bête pâté de foie bas de gamme, pas même un grognement à l'ouverture. Et puisqu'il est en conserve, l'ours ne viendra pas se venger du jambon de bronze que je lui octroie.

 

PS : Trouvable sur Suomikauppa.fi, 14€910 la conserve de 210g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “Grrrr”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité