Velkomin til Íslands – Partie 4

En Islande, les moutons ne fournissent pas de lait aux habitants mais les habillent chaudement quoique kitschement tout en remplissant les assiettes. Les moutons sont lâchés au printemps et paissent en toute liberté avant d'être récupérés en automne pour la tonte. Un rassemblement aux allures d'expédition nécessitant plusieurs éleveurs tant les moutons s'éparpillent et peuvent atteindre des zones difficilement accessibles.

Mee !

Mee !

 

Le résultat de cette liberté, une viande succulente, fondante à souhait mais relativement chère. Elle se mange sous toutes les formes : grillée, fumée, en pâté ou encore bouillie et de plus tout se mange, même le moins ragoutant : bloc de testicules de bélier au lait aigre (súrsaðir hrútspungar), saucisse de foie aux allures de haggis (lifrarpylsa), pieds de moutons bouillis (sviðalappir), tête de mouton bouillie (svið), ...

Kindakæfa, pâté de mouton

Kindakæfa, pâté de mouton

 

Le hangikjöt est l'une des utilisations les plus emblématiques et savoureuses de cette viande. Il s'agit de mouton fumé au goût bien particulier. Un plat trouvable uniquement en Islande, traditionnellement consommé pour les fêtes de Noël, souvent accompagné de petits pois, pommes de terre et béchamel.

Hangikjöt, un plat unique au monde

Hangikjöt, un plat unique au monde

 

On en tire aussi diverses autres charcuteries, parfois mixée avec d'autres viandes comme le porc, par exemple dans les saucisses (pylsur).

Hangiálegg et pylsur

Hangiálegg et pylsur

 

Moins connus que les moutons, mais tout aussi emblématique de l’île, les chevaux islandais. Véritable race à part, elle n'a subi aucun croisement depuis le Xème siècle date de l'interdiction d'importation de chevaux. Ces magnifiques animaux, descendants des chevaux des vikings sont plus petits et plus robustes que leurs homologues et possèdent deux allures particulières, l'amble et le tölt, en plus des trois classiques (pas, trop, galop). On en retrouve assez rarement à la carte, mais cette viande est parait-il divine.

Íslenski hesturinn

Íslenski hesturinn

Du cheval (presque) surgelé, pour les lasagnes ?

Du cheval (presque) surgelé pour les lasagnes ?

 

L'Islande vit en majeure partie de la pêche. Les produits de la mer ont aussi leur place de choix au menu. Le cabillaud est le plus consommé, accompagné de l'omble chevalier, du loup de l’atlantique et du saumon. Les innombrables rivières donnent aussi de succulentes truites sauvages et le sud (vers Höfn) est spécialisé dans la langoustine. Il est aussi possible de dégoter l'infâme requin faisandé hákarl ou de la baleine.

Truite sauvage du lac Vestmannsvatn pêchée par Gvendur í Koti

Truite sauvage du lac Vestmannsvatn pêchée par Gvendur í Koti

 

Comme en Suède, les islandais consomment des poissons marinés dans différentes sauces trouvables en pot et du kaviar, œufs de poissons en tube extrêmement salés à ne pas confondre avec le caviar. Le poisson se dérive aussi en snack :  le harðfiskur, poisson séché bourré de protéines, parfait pour les randonnées.

 

Entre les glaciers dont un aussi étendu que la Corse, les cascades, les rivières, les lacs, l'Islande est une véritable réserve d'eau douce. A la fonte des neiges, le moindre plateau ruisselle d'eau, sans compter sur les précipitations élevées. L’Islande est comme une grosse éponge et son eau est d'une très grande qualité. Le filtrage par les roches volcaniques en fait l'une des meilleurs au monde. L'eau au robinet est très pure, sans chlore ajouté et vraiment bonne, du coup les magasins vendent peu d'eau en bouteilles.

Le champagne des eaux

Le champagne des eaux

Gullfoss, Hjálparfoss, Seljalandsfoss, Gjáin

Gullfoss, Hjálparfoss, Seljalandsfoss, Gjáin

Skógafoss, Svartifoss, Gudufoss, Hraunfossar

Skógafoss, Svartifoss, Gudufoss, Hraunfossar

Hafragilsfoss, Dettifoss, Selfoss, Goðafoss

Hafragilsfoss, Dettifoss, Selfoss, Goðafoss

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Velkomin til Íslands – Partie 4”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2017 (23)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité