A table, c’est Pretz !

En 319 articles nous n'avons jamais parlé de deux grands snacks japonais : les Pocky et les Pretz. Ces deux marques du groupe Glico proposent des bâtonnets enrobés ou parfumés. Les Pocky occupent le terrain du sucré et la licence accordée en France à LU a donné les Mikado. Les parfums et variétés au Japon sont à mille lieues de ce que Mikado offre : fraise, banane chocolat, châtaigne, thé vert noisette, chocolat raisin, ananas, ... De l'autre côté de la palette des saveurs, il y a Pretz. Pretz comme pretzel car il s'agit de bâtonnets apéritifs salés sans réel équivalent ici à part les basiques et très secs Ancel Stick. Nous parlerons des Pocky dans un prochain article pour nous concentrer cette fois-ci sur les Pretz.

C'est arrivé pretz chez vous

C'est arrivé pretz chez vous

 

Comme souvent au Japon, la marque mise beaucoup sur les éditions limitées et régionales, renouvelant régulièrement la gamme. Pretz (プリッツ) ne se limite de plus pas qu'au marché nippon et est disponible dans plusieurs pays asiatiques (Chine, Thaïlande, ...) avec même des saveurs exclusives. Voici une petite liste très loin d'être exhaustive des parfums existants :

  • Bacon,
  • Pizza,
  • Asperge,
  • Salade douce,
  • Tomate,
  • Cheddar,
  • Citrouille,
  • Oignon / crème aigre,
  • Saumon,
  • Anguille,
  • Poulet épicé,
  • Sauce soja,
  • Haricot rouge,
  • Caramel,
  • Gyoza (ravioli japonais),
  • Lap (plat pimenté de Thaïlande),
  • Tom yum (soupe de crevettes pimentée de Thaïlande),
  • Takoyaki (boulettes au poulpe),
  • Mentaiko (rogue de colin),
  • Soba (nouilles japonaises),
  • Aileron de requin,
  • Sirop d'érable,
  • Oignon frit,
  • Okonomiyaki (sorte d'omelette japonaise au chou)
  • Nori / ume (prune salée),
  • Maïs ,
  • Wasabi / edamame  (fève),
  • ...

 

Pour ce test, nous avons réuni 5 versions différentes : oignon frit, okonomiyaki, wasabi / edamame, nori / ume et maïs.

Oh nion c'est pas à la bière

Oh nion c'est pas à la bière

 

Les grosses lettres BEER sur l'oignon frit ont suscité de grands espoirs suivis d'une grosse désillusion au moment où nous avons compris que la gamme Pretz Beer n'est pas à la bière mais seulement destinée à être accompagnée de bières (comme à peu près tous les aliments cela dit). Pareillement la gamme Pretz meets Wine s’accommode de vin sans en contenir. Une technique commerciale particulière fourbe, et après on s'étonne de Pearl Harbor... Niveau goût au moins il n'y a pas de tromperie ; l'oignon frit dans toute sa splendeur, fort et légèrement sucré avec néanmoins une étrange sensation de velouté de champignon en fin.

 

Ume c'est salé ça

Ume c'est salé ça

 

La version nori (algue) / ume (prune salée), aussi appelée fourberie-de-kephy-qui-m-offre-des-trucs-au-poisson-ou-a-l-algue-sachant-que-je-deteste-ca, est salée, très salée même. Un goût bien tranché virant subitement au sucré en fin et mettant l'accent sur la prune. Un mélange sucré salé surprenant voire dérangeant qu'on aimera ou détestera, enfin surtout la première proposition.

 

(wasa) bi-goût

(wasa) bi-goût

 

Les Pretz wasabi / edamame sont vraiment bons, enchaînant le haricot zen et coulant à un départ piquant et intense tinté wasabi. Les deux goûts sont fidèles et se marient très bien, donnant un snack délicieux pour peu qu'on apprécie les deux saveurs affichées.

Edamame

Edamame

 

Nippon ni mauvais

Nippon ni mauvais

 

La boite des Pretz maïs, rapportés de Thaïlande par Kephy, est illustrée d'épis de maïs cuits à l'eau avec un noisette de beurre fondant sur le dessus et c'est exactement le goût qu'ils ont. Ils sentent le beurre et ils mélangent maïs cuit et saveur plus puissante du beurre. Honnêtes sans être vraiment bons, mais au moins ils sont fidèles.

 

Hiroshima mon amour

Hiroshima mon amour

 

Les okonomiyaki sont des sortes d'omelettes ou de galettes japonaises constituées de plusieurs couches d'ingrédients. Les recettes varient selon les régions. Une des plus connue est celle d'Hiroshima, composée de choux, de viande (porc, poulpe, ...), de nouilles, de sauce okonomi et d'un brin de mayo. Succulent et envoûtant avec le ballet du katsuobushi (copeaux de poisson) dansant dans la chaleur. Malheureusement, on ne retrouve rien de cela dans les Pretz Okonomiyaki. Ces bâtonnets sont salés, épicés, plein de goût, façon pizza des gâteaux apéro, mais très loin de leur illustre modèle.

Okonomiyaki d'Hiroshima

Okonomiyaki d'Hiroshima

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Du bon (edamame, okonomiyaki, oignon) et du moins bon (ume, maïs), mais une constante : les paquets sont toujours trop petits. A peine le temps de savourer qu'ils sont vides. Dans l'ensemble les Pretz sont d'agréables petits snacks salés qui méritent bien des bâtonnets saveur jambon d'or.

Kephy

 ★★½☆☆ 

Le principal attrait des Pretz est de mettre l'eau à la bouche avec des multiples saveur appétissantes. On revient cependant souvent à la dure réalité une fois un bâtonnet en bouche. Si certaines variétés ressemblent à peu près à leur modèle, dans l'ensemble, les Pretz ne sont pas très bons, souvent trop salés. Dans cette sélection, seule la version edamame wasabi s'est avérée assez bonne, sans pour autant gagner sa place dans mon placard à apéro. De manière générale, cette gamme moyenne mérite une note moyenne d'un demi jambon d'argent.

 

PS : Trouvés pour la plupart chez CandySan, entre 0€64 et 1€02 le paquet (38 à 84g) avocat. Vous pouvez bénéficier de 5% de réduction sur votre première commande en vous enregistrant par notre lien de parrainage : lien ici.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “A table, c’est Pretz !”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité