Les Oreo se barrent au Japon

Les japonais ne font rien comme les autres. Ils sont disciplinés dans métro, font du bruit en mangeant leur soupe, leurs toilettes sont technologiques, leurs lézards font 80m de haut et ravagent des villes et au lieu d'Oreo ronds classiques, ils en ont en forme de petites barres.

 

Les Oreo aussi finissent au bar

Les Oreo aussi finissent au bar, quels poivroreos

Les Mini Oreo Chocolate Bar sont bien éloignés des célébrissimes biscuits plats fourrés à la crème vanille. Il s'agit de petites barres de biscuit enrobées de chocolat et cela pose un problème majeur, comment peut-on faire un Oreo sandwich avec ? Cette variété anéantit donc d'un coup un des principaux intérêts des Oreo, quelle idée... Mais ce n'est pas une première pour la marque, aux États-Unis ils ont bien sorti des Oreo en forme de paille. Les Chocolate Bar semblent étudiés pour le marché nippon : petites portions, emballages individuels dans un gros sachet et système d'éditions limitées. Les Bar font sûrement un tabac.

 

Pas de mini Bar à tain (26)

Pas de mini Bar à Tain (26)

Le Japon ne serait pas lui-même sans une grande variété de parfums et d'éditions limitées. Il y en a pour tous les goûts : les deux que l'on a dégoté, noix de macadamia et fraise, ainsi que fraise et crème, crispy, amande, chocolat blanc crème brûlée, thé vert, caramel, ou encore chocolat blanc rappelant étrangement les crottes de chien blanchies.

 

Raymond, la barre

Raymond, la barre

Le paquet à beau être maxi, il ne contient que 12 friandises, et en plus elles sont vraiment mini, moins de 3cm. Non, nous ne ferons pas d'allusion à la réputation des asiatiques, bandes de petits coquins. Les visuels montrent des morceaux de fraise et de noix de macadamia bien visibles mais en réalité les inclusions blanches et roses sont rares et minuscules. Au moins on a économisé une photo. Le reste de la recette est commun aux deux, de nombreux morceaux d'Oreo (biscuit noir) qui apportent goût et craquant, au milieu de chocolat plus tendre, le tout enrobé d'un très bon nappage de chocolat au lait. La version macadamia est excellente, croquante et fondante à la fois, et le combo chocolat, biscuit, noix de macadamia fonctionne à merveille. La fraise, quant à elle, est un cran en dessous. Le mélange fraise chocolat passe moins bien, mais surtout le goût de fraise fait chimique et est un peu trop marqué. Ces Mini Chocolate Bar, tendres et chocolatés, sont supérieurs en tout point aux Oreo classiques. Dommage qu'on n'en trouve pas en France et surtout pourquoi les ont-ils fait si petits, pourquoi ??????

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Au diable les Oreo, les Chocolate Bar les mettent KO en combat singulier au premier round. Du chocolat, du biscuit, une très bonne friandise définitivement trop petite. Ils méritent tout de même un petit jambon d'or en sachet individuel.

Kephy

 ★★★★☆ 

Ces Chocolate Bar n'ont d'Oreo que le nom : la forme, le goût et la consistance n'ont rien à voir avec les biscuits ronds bien connus. Si la version fraise fait trop chimique, celle aux noix de macadamia est vraiment appréciable, apportant un goût original. Je n'irai pas, comme Giraf, jusqu'à mettre les Oreo au rencard, mais il faut reconnaître que ces friandises s'en tirent haut la main elles aussi, et méritent un jambon d'or.

 

PS : Trouvable chez CandySan, 2€12 le paquet de 12 version fraise ou macadamia. D'autres variétés sont disponibles.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Les Oreo se barrent au Japon”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité