Un Smokin’ pour les fêtes

Cher papa Noël, cette année j'ai été bien sage, ce n'est pas de ma faute si tout a pris feu d'abord. Pour Noël, je voudrais un train électrique, des Lego pirates et un nouveau piment le plus fort du monde pour passer l'hiver au chaud.

Bisous.

Giraf

 

Et mes Lego ??

Et mes Lego ??

Cette année Noël arrive avant l'heure puisque le 14 novembre 2013, le Guiness World Record a décerné le titre de piment le plus fort du monde au piment Smokin' Ed's Carolina Reaper®. Les mesures ont donné une moyenne de 1 569 383 SHU (avec même des pointes à 2 200 000 SHU pour les plus forts) contre 1 463 700 pour le précédent détenteur du titre, le Trinidad Scorpion Butch T. Une différence d'un peu plus de 100 000 SHU, ce qui est loin d'être anodin quand on sait que la sauce Tabasco n'est qu'à 5000 SHU max et que le piment oiseau peine à 60 000. Si le Butch T était australien, le Smokin' Ed's Carolina Reaper® a lui été conçu aux USA par Puckerbutt Pepper Company. Ce n'est pas avec notre piment d'Espelette (max 2500 SHU) en France que l'on va pouvoir rivaliser avec de tels poids lourds. A l'annonce du record nous n'attendions plus que le moment où nous pourrions goûter. Non nous ne goûterons pas la pilosité faciale du recordman de la plus grande moustache, nous nous limitons au piment. Merci papa Noël pour cette bonne nouvelle mais dis donc, où est ma boite de Lego ??

 

Le cœur de la bête

Le cœur de la bête

Nous avions déjà goûté ce piment sous forme de sauce, la très bonne The Reaper Puree de Cajohn's, mais il n'avait pas encore gagné son titre et le goût était parasité par le vinaigre. Cette fois-ci nous avons l'occasion de le goûter pur sous forme de piments séchés entiers cultivés par Ed Currie (concepteur du piment / Puckerbutt Pepper Company) en Caroline du Sud. Pour goûter un piment sec sans rien d'autre, il convient de le réhydrater et de bien mâcher pour laisser le temps aux parfums de s'affirmer. En France on peut trouver ces merveilles exclusivement chez Capsicums.fr, un site spécialisé dans le piment qui propose une large gamme de piments secs et en poudre, ainsi que graines, sauces pimentées et un bon choix de snacks notamment les chips Death Rain de Blair's et les cacahuètes Who Dares Burns !

 

Ce piment est d'une belle couleur rouge vive. Au nez on sait de suite que nos bouches vont déguster, il est tellement fort que le sentir pique le nez et même les yeux. Pour le test nous avons goûté un gros morceaux pur. Comme on peut s'y attendre ce piment est extrêmement fort mais nous y reviendrons. Il a aussi beaucoup de goût, fruité et doux (dans le sens sucré) avec une petite pointe boisée, de quoi parfumer agréablement un plat. La saveur est loin de la lourdeur d'un Trinidad Scorpion. Côté action, l'effet est quasi immédiat contrairement à un Bhut Jolokia qui prend son temps. Elle atteint son maximum après à peine quelques secondes et met longtemps à redescendre. La langue est la première touchée directement après l'avoir mis en bouche. La brûlure est si intense que la langue semble assaillie de petites aiguilles et donne l'impression d'être compressée. Pendant que la langue déguste, le piment propage sa violente attaque aux joues et au palais. Toute la bouche rayonne d'une chaleur extrême. Le nez coule, les yeux pleurent et le front perle. Le corps semble vouloir éteindre cet incendie buccal par une production massive de salive mais c'est peine perdue. Le pire arrive quand on avale avec l'impression de se brûler le fond de la bouche et d'étouffer. L'action de ce piment ne se contente pas d'être rapide et violente, elle dure aussi longtemps. Comme tous les piments extrêmes, la consommation s'accompagne d'un bon gros shot d'endorphine, de quoi rester zen une bonne demi-heure. Le Smokin' Ed's Carolina Reaper® mérite bien son titre de piment le plus fort au monde.

 

Rougail saucisse au Smokin' Ed's Carolina Reaper

Rougail saucisse au Smokin' Ed's Carolina Reaper

Ce piment peut transformer n'importe quel plat en un magma de feu et de souffrance, une apocalypse buccale, mais peut aussi parfaitement agrémenter des plats plus soft et tout à fait mangeables. Tout est dans le dosage et dans la partie du piment utilisée. Pour prouver que malgré son titre il a sa place en cuisine nous avons décidé de réaliser deux recettes traditionnellement pimentées : un plat créole, un rougail saucisse ainsi qu'une entrée péruvienne garantie sans flûte de pan, un papa a la huancaína. Outre une utilisation dans des plats épicées, une autre utilisation sympathique de ce piment est d'en ajouter de très fins morceaux à une mayonnaise maison.

 

Le rougail saucisse est un plat réunionnais à base de saucisses, de tomates, d'oignons ainsi que plusieurs épices, du piment bien sûr mais aussi du gingembre. Selon les recettes d'autres ingrédients peuvent être utilisés. Pour un rougail de 4 à 6 personnes (ou 2 si vous avez aussi faim que nous) nous avons utilisé :

  • 6 saucisses fumées,
  • 4 oignons jaunes,
  • 6 gousses d'ail,
  • 400g de tomates pelée en boite,
  • 1 cuillère à café de gingembre,
  • 1 cuillère à café de thym,
  • 2 cuillères à café de curcuma,
  • 2cm² de Smokin' Ed's Carolina Reaper®.

Ce plat est simple à préparer mais un peu long car il faut faire mijoter le rougail à feu doux. Voici les étapes :

  • Émincer les oignons et les gousses d'ail,
  • Piquer les saucisses et les faire bouillir quelques minutes pour enlever un peu de gras et de sel,
  • Couper les saucisses en morceaux d'environ 1,5cm,
  • Faire revenir les oignons avec un peu d'huile à feu vif,
  • Ajouter l'ail aux oignons quelques minutes après,
  • Faire cuire les morceaux de saucisses,
  • Une fois l'oignon et les saucisses prêts, les mélanger dans un wok,
  • Ajouter la tomate,
  • Faire mijoter à feu doux quelques minutes,
  • Couper le piment en très petits morceaux,
  • Ajouter les épices et le piment au mélange,
  • Laisser mijoter à feu doux une vingtaine de minutes.

Plus le rougail mijote, plus il est fondant et perd son eau. On peut le déguster tel quel ou accompagné de riz. 2cm² de Smokin' Ed's Carolina Reaper® permet d'obtenir un plat ni trop fade ni trop épicé qui pourra être apprécié du plus grand nombre. Le piment apporte une force équilibrée mais aussi un bon goût fruité qui se marie très bien au parfum curcuma et sublime la tomate et les saucisses. Le résultat est tout simplement délicieux.

  • Ingrédients

 

 

Papa à la Huancaina au Smokin' Ed's Carolina Reaper

Papa à la Huancaina au Smokin' Ed's Carolina Reaper

 

Le papa a la huancaína est une entrée péruvienne simple à réaliser. Elle consiste en une salade de pommes de terre agrementée d'une sauce pimentée au fromage (sauce huancaína). Les ingrédients varient beaucoup sur cette base, on peut utiliser du fromage blanc à la place du fromage, ajouter des oignons, de l'ail et différentes épices, et agrémenter ce plat d’œufs durs, d'olives noires et de salade verte. En lieu et place des petits piments oranges aji amarillo traditionnellement utilisés au Pérou, nous avons là encore eu recours à quelques cm² de Smokin' Ed's Carolina Reaper®. Pour 4 personnes il faut :

  • 10 pommes de terres moyennes,
  • 1/2 oignon jaune,
  • 2 œufs,
  • 1 gousse d'ail,
  • 400g de feta,
  • 200mL de lait concentré,
  • 2cm² de Smokin' Ed's Carolina Reaper®,
  • une pincée de poivre.

Cette entrée se prépare en moins de 30 minutes :

  • Émincer l'oignon et l'ail,
  • Couper le piment,
  • Faire revenir l'oignon avec un peu d'huile dans une poêle à feu vif,
  • Couper le fromage en carrés,
  • Une fois l'oignon fondant, ajouter l'ail, le piment, le fromage,
  • Poivrer le tout,
  • Laisser chauffer quelques minutes pour faire fondre le fromage et obtenir une pâte,
  • Mélanger dans un bol la pâte avec le lait concentré,
  • Mélanger jusqu'à obtenir une sauce onctueuse et homogène,
  • Éventuellement mixer pour mieux incorporer l'oignon,
  • Cuire les pommes de terres à l'eau,
  • Faire bouillir 10 minutes les œufs pour obtenir des œufs durs,
  • Peler les pommes de terre, les couper en morceaux, ajouter les œufs et napper le tout de la sauce.

Cette entrée est simple à réaliser et loin d'être mauvaise. Le piment apporte un peu de punch à la sauce fromagère mais n'est pas très contributif au goût, en raison du fromage très salé.

  • Ingrédients

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★½ 

Un piment à la force brute. Il attaque vite, fort et a en plus un très bon goût. Il n'est certes pas à mettre entre toutes les mains mais comme nous l'avons montré on peut très bien en tirer des plats parfumés et pas trop épicés. S'il mérite amplement son titre de piment le plus fort au monde, il mérite aussi un demi jambon de platine. Même si je suis admiratif, j'espère malgré tout que le record ne tiendra pas trop longtemps histoire d'avoir un nouveau défi.

Kephy

 ★★★★☆ 

Je n'ai pu participer qu'à la partie douloureuse du test, et il faut reconnaître qu'il est effectivement très fort ! Il attaque la langue dès la première seconde et enflamme la bouche et la gorge quand on avale. Malgré la longue brûlure, on arrive tout de même à profiter d'un agréable goût de piment. En s'en tenant à une échelle de notation propre aux piments, celui-ci mérite un jambon d'or.

 

PS : Trouvable chez Capsicums.fr, 4€79 les 5-6 piments sec entiers.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Un Smokin’ pour les fêtes”

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité