Oh Yeah !

Le rêve absolu de toute personne normalement constituée est de travailler comme contrôleur sécurité d'une centrale nucléaire. Après une journée bien chargée, entre siestes et parties de olo-polo ou de temps perdu de CinCinnati avec les autres donneurs d'organes du secteur sieben grüber … euh je veux dire du secteur 7G, l’heure du dîner ! La pause parfaite entre le boulot et la cuite... Et enfin finir sa soirée dans un rade cracramiteux où viennent se suicider les rats, à boire des bières Duff avec des clients qui ne s’aiment pas eux-mêmes et tenu par un barman laid et agressif. Une partie de ce rêve est dorénavant à la portée de tous, la légendaire Duff, si chère à Homer existe !! Il me reste plus qu'à enfiler un grand pantalon bleu et une liquette blanche pour parfaire la symbiose et commencer le test.

Eins, zwei, drei, beer !

Quel meilleur produit dérivé des Simpsons que la bière préférée de Homer, représentée par le charismatique Duffman aux coups de rein si mythiques ? Au programme deux bières, la Duff et la Duff Grape, et un soda, Duff Energy Drink, qui ravira l'Arabie Saoudite où Homer arrive à se saouler au soda. Pas de Duff Light ou de Duff Dry mais de toutes façons elles viennent toutes du même tuyau.

Développe mon cerveau, bière du savoir

Une bière, une marque, mais plusieurs brasseurs. La version US est produite au Mexique, et la version européenne se partage entre la brasserie belge Haacht et la brasserie allemande Eschweger Klosterbrauerei. Aaaaaaah, les boches ! On peut pas rester fâché avec eux.

Mmmmh, semi importée.

 

 

La classique titre 4,9% et la grape, mélange de 50% de bière et de 50% de boisson goût orange sanguine et pamplemousse, est à 2,9%. Si vous aussi, vous vous demandez pourquoi la grape, qui veut dire raisin en anglais, est à base d'agrume uniquement, je vous invite à écrire directement à Matt Groening.

 

 

 

T'en as marre qu'on t'bleuffe, Quand on t'vend une bière ! Tu choisis la Duff, C'est une bière d'enfer. C'est une bièrrrrre d'enfer ! Yeh, man !

Avec la Duff originelle, on s'attend à un grand voyage. Un voyage dans lequel chaque gorgée nous transporterait à Springfield, en compagnie des sept nains Duff : Éméché, Gerbeur, Hargneux, Honteux... avec en fond sonore une chanson émanant de poupées inanimées : ''Bière Duff pour moi, Bière Duff pour vous, j’ai une bière Duff, tout comme vous". La réalité est beaucoup plus terre à terre. Cette bibine est une blonde allemande classique, pas très forte ni très amère. On sent par ailleurs bien le goût de chèvre. Le genre de bière qui ne se boit que très fraîche. Une bière banale donc, mais qui contrairement à la Fudd ne rend pas aveugle.

Seul Duff peut remplir votre gamma avec une bonne bière nutritive.

On n’a pas goûté à la Duff aux framboises, à la Lady Duff, et à la Duff contre la plaque dentaire, mais on se contentera de la Duff Grape, une bière aux agrumes, sans aucun rapport avec le raisin... Ce breuvage est trouble et rosé, sa senteur rappelle celle de la Dersperado (dont je ne suis pas fan) : une odeur de citron et d'agrumes. Au niveau du goût c'est chimique avec un côté acide qui fait penser au citron plus qu'à de l'orange. C'est assez bizarre. A la couleur, on se prend à penser que ça a le goût du câlin, du linge propre du matin, que ça a le goût du chocolat chaud, d'un arc en ciel si beau. Certes cette jolie blonde rosée, pétille dans mon p'tit nez, mais pinaise, l'acide et la bière se marient ici vraiment mal. Je n'aurai qu'un mot : d'oh !

La prohibition vous déprime ? Buvez la tonic Duff !

L'energy drink Duff, lui, se démarque des autres energy drinks par un goût très orangé. Exit le relent de gummy bear des classiques Red Bull et consœurs, ici on a affaire à une sorte de soda orange style Fanta, très chimique, dont le goût semble hérité de la vitamine C effervescente. Ça nous rappelle dans les grandes lignes la boisson énergétique du PSG. La canette est jolie, mais pour du sans alcool j'aurais plutôt vu un design Buzz Cola ou alors une boisson verte phosphorescente, après tout l’énergie de Springfield vient d'une centrale nucléaire (ça se prononce niquelaire).

 

En bonus, si vous voulez boire un truc qui change, voilà. Une Düff, c'est suédois. Skål !

Skål !

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

J'ai beau être un fan inconditionnel des Simpsons, et avoir perdu plus de 71 jours de ma vie à les regarder (86h d'intégrale fois une vingtaine de visionnages), ces produits dérivés ne m'ont vraiment pas convaincu. Je m'attendais à quelque chose de grandiose, vu la passion d'Homer pour cette bière. Mais l'exploitation d'une licence juteuse nous offre ici une bière tout juste passable, aussi bien en version classique que grape. On n'attend donc pas avec impatience d'autres produits comme la Henry K. Duff procédé unique de brassage. Seul l’energy drink relève un peu le lot, et donne au total un jambon de bronze. A la réflexion, même si les grands pantalons bleus sont seyants, je n'ai pas spécialement envie d'être gros et chauve.

 

PS : Trouvable chez Saveur Bière, environ 2€50 la bière de 33cL. L'energy drink était disponible chez Cyber Candy.

PS² : Eh, attendez-voir une seconde ! Faut pas croire, c’est pas parce que je porte une chemise rose que je suis... un mangeur de Donuts rose... Enfin, je crache pas dessus, mhmhh...

PS³ : Menthes Duff offertes par Sukrette

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

3 réponses à “Oh Yeah !”

Laisser un commentaire

Catégories
Publicité
Archives
  • 2014 (35)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)